« Les larmes rouges, Tome 1: Réminiscences » de Georgia Caldera

Édition : J’ai lu

Parution : 18 novembre 2013

Pages : 761 p.

Prix : 10,90 euros

Résumé 

« Le temps n’est rien, il est des histoires qui traversent les siècles… »
Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité.

maxresdefault

Mon avis

Gothique. Ce mot m’est venu directement et spontanément à l’esprit. Je n’avais jamais lu de littérature de ce genre auparavant (du moins pas que je m’en souvienne). Cependant, dès les premières lignes, le ton est donné et l’ambiance que crée l’auteure reflète trait pour trait l’image que je me faisais des romans gothiques : un récit nébuleux, des personnages inquiétants et énigmatiques, une ambiance sombre et trouble.

Ce roman s’ouvre sur une tentative de suicide, celle de Cornélia. Notre héroïne se trouve sur un pont et s’apprête à sauter dans le vide. L’auteure ne nous laisse pas le temps de prendre une bouffée d’oxygène et nous plonge tête la première dans son récit.  Elle nous fait assister, aux premières loges et en direct, au grand saut de son héroïne. Après un sauvetage miraculeux, celle-ci se réveille à l’hôpital. Elle va, alors, découvrir des choses étranges, anormales et va être en proie à des rêves effrayants. Son arrivée dans le petit village de Rougemont marquera le début de sa vie post-tentative et le vrai commencement de ce récit.

maxresdefault

Pour moi, ce roman est divisé en deux parties. La « première partie » est très ténébreuse. De nombreuses questions surgissent et très peu de réponses. Plus l’histoire avance et plus le mystère s’épaissit. Et quand, enfin, Cornélia obtient ses premières explications, celles-ci entraînent de nouvelles interrogations. Georgia Caldera a très bien construit cette « première partie ». Elle nous donne envie de tourner les pages plus vite pour enfin percer à jour tous ces secrets.

Dans la « seconde partie » (environ aux deux tiers du récit), le voile est presque entièrement levé et la majorité des questions ont obtenu une ou plusieurs réponses. Maintenant qu’ils ont compris tous les tenants et aboutissants de ces rêves étranges, parfois cauchemardesques, nos héros vont essayer de tourner la situation à leur avantage. L’accent est davantage mis sur leurs décisions et leurs actions ainsi que sur la romance. 

Si j’ai apprécié les deux parties, j’ai préféré la « première partie », plus riche en découvertes et en rebondissements et au rythme plus haletant.

maxresdefault

Les deux personnages principaux, Cornélia et Henri sont très attachants.

Le narrateur nous livre les moindres pensées de Cornélia. C’est une jeune fille assez effacée au début du récit qui va s’affirmer par la suite. Elle ne change pas de façon radicale mais on sent qu’elle se laisse de moins en moins marcher sur les pieds et qu’elle veut comprendre. C’est une héroïne complexe et humaine : par moments, elle semble pleine de courage et prête à se battre et, à d’autres, le désespoir la gagne et elle ne voit plus d’issue à ses problèmes. Elle se remet en question et apprend de ses erreurs. Seul bémol, elle pleure très souvent, ce qui m’a parfois dérangée. D’accord, ce qu’elle vit est loin d’être facile à encaisser mais elle a vraiment « la larme facile » (un peu trop à mon goût).

Henri est un personnage très énigmatique. Le fait que le narrateur se trouve dans la tête de Cornélia le rend plus mystérieux encore puisque rien ne filtre de ce qu’il pense excepté ce qu’il veut bien dévoiler. Au début, il est assez antipathique et froid, une attitude qui n’est pas innocente. Petit à petit, il se découvre et d’autres facettes de sa personnalité sont dépeintes. Cependant, il reste très sombre et des pans entiers de sa vie demeurent flous. J’espère qu’on en apprendra plus sur son passé dans le second tome.

Les personnages secondaires ne sont pas très présents. Petit à petit, ceux qui gravitent autour de Cornélia se retirent et s’effacent. J’ai trouvé cela dommage et j’aurais aimé que certains d’entre eux prennent davantage de place. Cornélia et Henri occupent vraiment le centre du récit.

maxresdefault

J’ai passé un très bon moment de lecture, même si les sanglots répétés de l’héroïne m’ont parfois agacée. C’est un récit assez long qui devrait plaire aux amoureux de la littérature gothique.

Note : 8,5/10 smiley_deux-pouces-en-l-air-et-large-sourire_tr

15 commentaires sur “« Les larmes rouges, Tome 1: Réminiscences » de Georgia Caldera

Ajouter un commentaire

  1. Je suis une grande fan de l’univers de Georgia Caldera. Tu verras les tomes 2 et 3 sont géniaux et si mes souvenirs sont bons Henry est un peu plus creusé dès le tome 2. Dans le même style et si tu aimes son style je peux te conseiller les Victorian Fantasy. Elle a aussi écrit des romans contemporaines et new adult.

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai le tome 1 de Victorian Fantasy dans ma PAL et effectivement il me tente beaucoup (j’adore la couverture 😊) J’ai aussi vu passe ses romances new adult. Le résumé me tentait bien mais j’ai lu quelques avis moins bon et du coup j’hesitais un peu…Cool si on en apprend plus sur Henri, j’ai hâte de lire la suite du coup!!

      Aimé par 1 personne

  2. Comme toi j’ai trouvé que l’histoire était divisée en deux parties et la première m’a beaucoup plus plu avec son côté très sombre et légèrement effrayant. J’aurais aimé que la deuxième partie conserve ce côté sombre tout en y ajoutant la romance mais j’ai été assez mitigée, du coup j’ai jamais lu les autres tomes de l’histoire ^^ J’ai beaucoup plus accroché avec le tome 1 de Victorian Fantasy. J’ai le tome 2 aussi mais j’arrive pas à m’y mettre non plus alors que le tome 1 avait été un coup de cœur 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai lu le tome 2 qui m’a plu : moins que la première partie du tome 2 mais plus que la deuxième partie! 😉 J’ai toujours un peu de mal avec le personnage féminin (je ne tombe plus sur son nom Cordélia?). J’aime beaucoup la plume et l’univers malgré tout donc ça passe bien! 🙂 J’ai déjà le tome 3 dans ma PAL! Tout comme Victorian Fantasy qu’il faut que je lise!! Je suis presque sûre d’accrocher! J’ai lu aussi « Nos chemins de travers » de cette auteure, c’est une tout autre genre mais j’ai adoré aussi! J’attends d’ailleurs le tome 2 qui sortira en janvier avec impatience! 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. D’accord 🙂 Je pense que je le lirai pas de sitôt moi, le tome 2 me tente pas plus que ça ^^
        Oui Il me semble qu’elle s’appelle comme ça. Je me souviens pas qu’elle m’ait marquée plus que ça donc c’est que je devais réussir à la supporter xD
        J’ai le tome 2 de Victoria Fantasy dans ma PAL aussi, mais c’est un pavé alors j’attends d’être bien motivée pour le lire 😉
        Par contre Nos chemins de travers je pense que je le lirai pas, c’est pas un genre auquel j’accroche 🙂

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :