Élixir de nouvelles steampunk de Delphine Schmitz

Édition : Séma édition

Sortie : 10 septembre 2016

Nombre de pages : 226

Prix : 15 €

Couverture de Fleurine Rétoré

Avant toute chose, je tenais à remercier chaleureusement la maison d’édition Séma édition ainsi que Southeast Jones pour ce partenariat.

steampunk-abstract-time-is-complicated-mike-savad

J’ai commencé ce recueil de nouvelles sans rien en connaître d’autre que le titre et la première de  couverture. Je me suis donc laissée porter par le style de l’auteure et surprendre à chaque tournant de page.

Dès la première phrase de la première nouvelle, l’auteure a réussi à m’accrocher et j’ai été happée dans son univers. Son écriture est fluide et donne une impression de facilité et de naturel. Elle arrive en quelques phrases à nous décrire avec précision le monde qu’elle veut nous faire découvrir et dans lequel on la suit avec plaisir.

Surprise, magie, découverte et invention sont les maîtres mots de cette histoire, le tout orchestré par une magnifique plume.

steampunk-abstract-time-is-complicated-mike-savad

Résumé

 Élixir vous ouvre les portes d’un passé futuriste qui n’a jamais existé.

 À moins que…

 Dans ce monde de vapeur et de rouages où science et magie se côtoient, vous rencontrerez des inventeurs plus loufoques les uns que les autres, parfois charmants, d’autres fois terrifiants. Vous découvrirez un appareil photographique qui n’en fait qu’à sa tête, un sous-marin en quête de créatures fabuleuses, un musée de cire où les statues prennent vie, le premier ordinateur de l’Histoire, et bien d’autres choses encore.

Au fur et à mesure de votre lecture, d’étranges liens entre les textes éveilleront votre intérêt. Vous ne pourrez vous empêcher de remarquer la présence fugace mais récurrente de mystérieux matériaux aux étonnants pouvoirs. Et si la dernière nouvelle vous livrait leur secret ?

steampunk-abstract-time-is-complicated-mike-savad

Mon avis

Comme évoqué ci-dessus, j’ai ouvert cet ouvrage sans avoir lu le résumé. La découverte des liens, que l’auteure faits entre ses nouvelles, a donc été pour moi complètement inattendue. J’ai vraiment beaucoup aimé retrouver de l’une à l’autre certains personnages, certains objets ou encore certaines matières. J’ai été totalement surprise par la dernière nouvelle et les secrets qu’elle nous livre effectivement.

Ce recueil comporte huit nouvelles.

Les inventeurs de Val-sur-Rouille

Dans le petit village de Val-sur-Rouille, dont le nom est lié à l’ « oxalte », une substance aux nombreuses vertus que nous apprendrons à connaître, deux inventeurs se disputent l’admiration des villageois. Chacun rivalise d’inventivité pour l’emporter sur son rival. Machines pour améliorer le travail industriel et l’agriculture, automates ménagers,..rien n’est trop beau pour impressionner leur public. Qui finira par l’emporter et à quel prix ?

Camera Obscura

Plongé en plein cœur d’une fête foraine, nous découvrons Albert, un jeune photographe. Ce dernier est rempli d’allégresse. Tenir un stand, c’est un rêve d’enfant qui devient réalité. De plus, il espère attirer un public nombreux en proposant une photographie quasi instantanée, grâce à l’utilisation d’un « mystérieux sel de roche noire ». Mais tout ne se passera peut-être pas comme prévu…

L’automate de maître Sigismond

La perte récente de sa femme a plongé maître Sigismond, un horloger réputé, dans une profonde apathie. Le bruit du tricot de sa défunte épouse, l’odeur de ses merveilleuses tartes rythmaient ses journées et leur donnaient un sens. Un jour, aidé en cela par l’« oxalte », il crée un automate, qui pourrait bien le sortir de sa torpeur. Cependant, là encore, des événements imprévus se produiront… 

La rocambolesque odyssée de l’Ulysse

Louise Bunsen, jeune chimiste, se voit entraîner dans une aventure qui va l’emmener, dans le sillage d’Ulysse, à travers l’océan, à la recherche de  mystérieuses créatures. Au côté du capitaine Albéric de Hauban, de Narcisse Sainte-croix, de Jean Tamis et d’Archibald Pinson, elle fera de surprenantes découvertes sur elle-même et sur le monde.

Taxidermie

Des meurtriers notoires peuplent cette histoire et effrayent les spectateurs curieux, par-delà leur mort. Nous suivons, ici, trois jeunes gens, Gustave, Athanase et Sybille, qui essayent de comprendre certains événements étranges liés au mythique étrangleur de Barbès. Jusqu’où leur témérité les mènera-t-elle ?

Seuls le diable et moi

Lors d’une vente aux enchères, la longue vue de Barbe-Noire est proposée à l’achat. Deux acheteurs, dont notre fameux capitaine Albéric de Hauban et une certaine Madame Aether, se disputent âprement sa possession. Qui l’emportera et qu’y gagnera-t-il réellement ? Barbe-Noire est mort depuis longtemps. Pourtant, son âme diabolique n’a peut-être pas dit son dernier mot. Parallèlement, un troisième personnage, un étrange justicier ailé, fait son apparition. Il aidera nos deux héros à mettre fin aux sévices du célèbre pirate.

Télétempus

Théodore Binère est un jeune mathématicien qui fait le désespoir de ses parents. Ceux-ci rêvent, en effet, de le voir convoler quant lui préfère passer ses journées enfermé dans sa chambre à créer, calculer, inventer. Il souhaite mettre au point une machine qui posséderait une intelligence humaine. Grâce à un automate, qui ne nous est pas inconnu, et au fameux sel de roche noire, notre héros va donner naissance à une machine qui le surprendra et le mènera de surprise en surprise.

Le conseil des Perpétuels

Il est question, dans cette nouvelle, d’un étrange endroit, habité par d’étranges personnages, les Perpétuels, dont l’histoire lève le voile sur bien des mystères.

steampunk-abstract-time-is-complicated-mike-savad

C’est la première fois que je lisais un recueil de nouvelles. Je ne sais donc pas si c’est une habitude, dans ce genre, de faire des liens entre les histoires ou non. Dans tous les cas, j’ai apprécié ce procédé. C’était également une première en ce qui concerne la littérature Steampunk. Une première tout à fait réussie et qui m’a convaincue de lire d’autres livres de ce genre. Cet univers, peuplé d’automates et d’inventeurs farfelus, qui mélange un passé révolu et un futur imaginé m’a tout simplement charmé. 

steampunk-abstract-time-is-complicated-mike-savad

En bref, j’ai beaucoup aimé cette lecture et j’ai adoré me laisser surprendre par l’auteure. Chaque nouvelle était source d’étonnement. Ceux qui, comme moi, n’ont pas l’habitude de ce genre littéraire ou qui ne se sont jamais frottés au Steampunk, foncez ! Ce sera, j’en suis convaincue, une très belle découverte.

Et pour ceux qui ont déjà lu nombre de nouvelles ou qui connaissent les « arcanes » du Steampunk sur le bout des doigts et qui ont peur d’être moins enthousiastes (bien que j’en doute) que la novice que je suis ; la plume de l’auteure, à elle seule, vaut le coup d’ouvrir cet ouvrage et d’en savourer chaque phrase !

Note: 10/10 steampunk_smiley_towel-r0d099cbc11314a57889370af282fd89c_2cf11_8byvr_324

Publicités

5 commentaires sur “Élixir de nouvelles steampunk de Delphine Schmitz

Ajouter un commentaire

    1. C’est un bon livre pour découvrir le steampunk, je pense. Des petites nouvelles, pas trop longues et très bien orchestrées…mais effectivement, il y a tellement de livres qui ont l’air sympa, c’est juste impossible de tous les lire j’ai l’impression (malheureusement)!!

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :