« Autre-Monde, tome 1 L’alliance des Trois » de Maxime Chattam

Édition : Le livre de poche

Parution : 3 novembre 2008 (éditions Albin Michel)

Pages :  451 pages

Prix : 7,60 euros

Résumé

Personne ne l’a vue venir. La Grande Tempête : un ouragan de vent et de neige qui plonge le pays dans l’obscurité et l’effroi. D’étranges éclairs bleus rampent le long des immeubles, à la recherche de leurs proies, qu’ils tuent ou transforment… Après leur passage, Matt et Tobias se retrouvent sur une Terre ravagée, différente. Désormais seuls, ils vont devoir s’organiser. Pour comprendre. Pour survivre… à cet Autre-Monde.

2c3fb556.jpeg

Mon avis

Imaginez-vous vous réveiller un matin après une violente tempête et découvrir que le monde que vous connaissiez jusque-là a complétement changé de visage ! Défigurées les grandes villes aux allées impeccablement tracées, disparus les moyens de transport et la technologie moderne. Dans ce monde, les adultes ne sont plus des référents rassurants mais, au contraire, des êtres à éviter ; quand ils n’ont pas tout simplement disparu !…Vous vous pinceriez sans doute en espérant émerger de votre sommeil et laisser cet abominable cauchemar derrière vous ! Matt, lui, a beau se pincer, l’univers autour de lui ne s’efface pas pour retrouver ses formes d’avant. Ce cauchemar, c’est sa nouvelle réalité…et s’il veut survivre, il va devoir composer avec et, surtout, s’adapter.

J’ai longtemps hésité à lire ce roman ; j’avais peur de ne pas aimer l’intrigue et de ne pas accrocher au style de Maxime Chattam. De plus, c’était me lancer dans une nouvelle et longue série, moi qui en ai déjà bien trop en cours…Finalement, je ne regrette pas de m’être jetée à l’eau, sans être un coup de cœur, j’ai passé un très agréable moment dans cet univers pos-apocalyptique en compagnie de Matt et de ses amis de l’ « Alliance des trois ».

2c3fb556.jpeg

Ce monde nouveau, que va découvrir Matt à son réveil, a quelque chose de sauvage et d’indompté. La nature a repris ses droits sur la civilisation. Elle s’insinue partout, recouvre les anciennes villes et se développe à une vitesse folle. De paysages féériques et lumineux en vallées sombres et terrifiantes, Matt découvrira toute la complexité de cet étrange univers, surgi du néant en une nuit. Si de nombreux végétaux inconnus ont poussé, le monde animal n’est pas en reste : entre autres nouveautés, des scarabées par milliers qui forment une route colorée vers le Sud et des bêtes étranges dont la taille ou l’agressivité ont parfois décuplé. Seuls les enfants et les adolescents semblent être restés indemnes. Cependant, ils doivent se méfier, non seulement, des créatures cauchemardesques qui hantent les sous-bois et les fonds marins, mais aussi, des rares adultes qui évoluent encore sur terre. L’auteur montre dans ce livre toute l’étendue de son imagination avec cet univers riche, peuplé d’êtres surprenants et originaux.

2c3fb556.jpeg

Matt est un jeune garçon de 14-15 ans attachant et débrouillard. J’ai aimé suivre son évolution. Il a des réactions logiques pour un adolescent de son âge (comme tous les autres jeunes rencontrés dans ce récit par ailleurs). Il passe de la tristesse de la perte et de la peur de l’inconnu à la détermination et à l’envie de vivre ou plutôt survivre, de trouver sa place dans cet « Autre-monde ». Il y a, cependant, un trait de caractère de Matt avec lequel j’ai eu quelques difficultés : le fait qu’il rejette la « faute » de certains de ses actes sur les autres. Le fait aussi qu’il semble penser qu’il n’a pas eu le choix. Dans certaines situations, les choix sont très limités et les décisions doivent être vite prises, parfois ce sont des réflexes de survie…Cependant, ce choix existe toujours et si, pour rester en vie, ce qu’il faut faire est horrible, cela reste un décision personnelle et délibérée. Rejeter la responsabilité de ses actes sur l’autre ne me paraît ni correct, ni sain et un peu simpliste comme raisonnement. Je comprends qu’il ait ce genre de réaction à chaud mais j’espère que, par la suite, il va apprendre à vivre avec sa culpabilité et endosser la responsabilité de ses actes. Il y a des circonstances atténuantes, bien sûr, et ce qu’il a fait est compréhensible mais il ne peut pas simplement dire que c’est la faute de l’autre… Ce n’est qu’un détail dans l’histoire et je ne crois pas que j’y aurais vraiment accordé de l’importance si ce type de réflexion n’était pas revenu plusieurs fois dans le récit. Ce qui a, du coup, fini par me gêner…

2c3fb556.jpeg

L’intrigue m’a plu dans l’ensemble. Dès le début du roman, de nombreuses questions affluent, une partie d’entre elles obtient des réponses ; les autres sont laissées en suspens et se résoudront sûrement au cours des prochains tomes. J’ai été un peu déçue par les révélations que je qualifierais de « secondaires ». Il y a, en effet, une sorte de sous intrigue dans l’intrigue. J’escomptais, pour la résolution de certains phénomènes, quelque chose de plus explosif. J’ai été surprise mais pas abasourdie d’où ma déception. Pour ce qui est de l’intrigue plus générale, jusqu’ici j’ai bien aimé le début d’explication concernant le pourquoi de la tempête et des changements, pourquoi les enfants et pas les adultes,… Il y a, cependant, certains éléments qui, pour le moment du moins, restent encore assez obscurs. Je ne vais pas dire lesquels pour ne pas spoiler. Concernant l’un de ces éléments, un des personnages dit ceci : « Il faut s’attendre à ce que certaines choses restent sans explication. » J’espère sincèrement que l’histoire n’en restera pas là. Je trouverais cela un peu facile dans le cas contraire.

2c3fb556.jpeg

Le style de l’auteur est fluide et ses descriptions très imagées nous donnent une idée précise de toutes les créatures qu’il a inventées. Durant ma lecture, j’ai plusieurs fois noté le fait que certains mots plus « compliqués » avaient droit à une sorte de définition, parfaitement intégrée dans le récit. Est-ce pour coller vraiment à la réalité et à l’âge de certains enfants du récit ou est-ce parce que ce livre est prévu pour un public jeune ? Ou les deux ? Je trouvais cela assez réaliste et amusant dans tous les cas !

2c3fb556.jpeg

En bref, ce roman a été pour moi une excellente découverte. C’est un premier tome donc j’ai bon espoir que les points encore obscurs s’éclaircissent par la suite et que le héros grandisse et assume ses actes tout en continuant à les juger pour ce qu’ils sont et en conservant sa droiture ! Ce livre devrait tout à fait convenir à ceux qui aiment les univers post-apocalyptiques et sombres et les héros courageux et plein de ressources, malgré ou grâce à leur jeunesse.

Ma note: 7,5 /10500_f_12270723_5xupu9qkvhkpo8trkizvylshltoatavp.jpg

13 commentaires sur “« Autre-Monde, tome 1 L’alliance des Trois » de Maxime Chattam

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :