« Sang maudit » d’Ange

Édition : Castelmore

Parution : 16 août 2017

Pages : 416 p.

Prix : 16,90 euros

Résumé

Dans une France où la Révolution n’a jamais eu lieu, une épidémie mystérieuse décime la population… Angie, dix-sept ans, vient d’avoir son bac. Elle s’apprête à fêter sa réussite avec ses amis Clémence et Matt quand sa mère lui rend une visite surprise après plusieurs années d’absence : la duchesse de Noailles a décidé qu’il était temps pour sa fille, Angélique, de faire son entrée à la cour du roi Louis XXIV au château de Versailles. Angie, qui a grandi dans le quartier populaire de Belleville, au cœur de Paris, décide d’obéir, par curiosité plus que par devoir. Malgré son mépris pour la noblesse décadente française, la jeune femme va découvrir avec fascination les sombres intrigues des salons royaux…

AADversaille2.jpg

Mon avis

J’ai toujours été fascinée par Versailles ! Ce château reflète le faste, la richesse et la volupté de la cour du Roi-Soleil mais aussi, derrière cette apparente légèreté, les complots, les trahisons et les faux-semblants qui étaient de mise à cette époque et en ce lieu. Dès que j’ai vu qu’un roman avait pour sujet une France exempt de Révolution, où le Versailles du 17ème siècle serait encore là, resplendissant de mille feux, aussi attirant que repoussant et qu’en son sein évoluerait, comme par le passé, une noblesse privilégiée et fière de ses prérogatives, je n’ai pas pu résister ! Ni une ni deux, je me suis jetée sur ce livre dès sa sortie ! Et j’ai bien fait, malgré une fin qui ne m’a pas totalement satisfaite !

J’ai lu ce livre en lecture commune avec La voleuse de marque pages. Elle a aussi beaucoup aimé ce roman et a, dans les grandes lignes, le même ressenti que moi concernant la fin ! Je vous laisse lire sa chronique (ici).

AADversaille2.jpg

Versailles, pour moi, ce sont les larges robes drapées, les hautes perruques, les visages poudrés, les carrosses tirés par quatre chevaux,…Et pourtant, dès les premières lignes, l’histoire nous plonge en plein cœur du Paris actuel (ou presque). Si j’ai été surprise, je me suis rapidement reprise. En effet, ce n’est pas parce que la Révolution a été avortée que la modernité n’a pas touché la France ! Et ce mélange de vieilles traditions désuètes et de technologies contemporaines (gsm, métro,…) se combinait parfaitement (même si de manière totalement insolite). Je trouve que les auteurs (détrompez-moi mais je pense qu’ils sont deux.. ?) ont très bien dosé les éléments de leur univers et que celui-ci était crédible (disons que c’était facile d’assembler ces éléments et d’imaginer ce monde mi traditionnel mi moderne). À cela, s’ajoute une touche de fantastique, qui prend de l’ampleur au fur et à mesure du récit. Ce fait n’est pas mentionné dans le résumé et peut (ou a pu) en rebuter certains, surtout s’ils n’apprécient pas spécialement ce genre. Personnellement, j’aime beaucoup ; j’ai donc été agréablement surprise de trouver des créatures fantastiques et de la magie dans ce roman.

AADversaille2.jpg

Je pensais tomber sur une intrigue pleine de paillettes et de couleurs, avec quelques complots et trahisons en toile de fond. J’ai rapidement été détrompée. Dès le premier chapitre, le ton est donné et le lecteur est mis au parfum : cette histoire ne sera pas légère et « gentillette », mais, au contraire, assez sombre et sanglante. De nouveau, je me suis laissée porter par le roman et j’ai tout simplement adoré cette ambiance. J’ai lu ce livre lors de ma semaine de rentrée. Si j’avais encore été en vacances, je pense que je l’aurais lu beaucoup plus vite, tellement, j’ai été prise par cette intrigue. Comme je l’ai mentionné, l’action arrive assez rapidement (dès les premiers chapitres) et est ensuite omniprésente. Pour moi, il n’y a eu aucun « temps mort » : tout s’enchaîne et l’histoire est pleine de rebondissements et de révélations en tout genre.

AADversaille2.jpg

Angie, l’héroïne de ce récit, est un personnage que j’ai beaucoup apprécié. Elle est prise entre ses interrogations sur une certaine « marque » (dont je ne vous dirai rien de plus), son désir de découvrir les richesses de Versailles (comme bon nombre de jeunes filles de 17 ans) et son envie de poursuivre sa petite existence tranquille et confortable. Elle est forte, tenace et instinctive. Elle vit des situations parfois difficiles mais rebondit à chaque fois et ne se laisse pas submerger par l’horreur. Son amie, Clémence, m’a beaucoup plu également : une forte tête, fière de son milieu (fille du peuple dont le père est député et milite pour l’égalité entre les classes), qui ne s’en laisse pas conter (même et surtout si elle s’adresse à un noble de haute naissance). Angie et Clémence forment, au départ, un trio inséparable avec Matt. Cette histoire va cependant mettre leur amitié à rude épreuve. J’ai eu un peu plus de mal à cerner le personnage de Matt et ce qui lui arrive (et pourquoi, lui, en particulier aussi..). De manière générale, il m’a moins touché.

Le seul petit bémol, pour moi, réside dans les relations amoureuses : un peu trop vite enclenchées et/ou trop facilement avortées à mon goût. Je ne vous en dis pas plus de peur de vous spoiler mais j’ai trouvé que les auteurs utilisaient parfois des « raccourcis » : certaines réactions des personnages auraient, selon moi, mérité plus de détails pour bien les comprendre et auraient pu être plus approfondies. Un des couples est également, en quelques sortes, « abandonné » à un moment de l’histoire. J’aurais aimé savoir ce qu’il advient de lui.

AADversaille2.jpg

Passons au sujet qui fâche ou tout au moins à cette fin qui m’a laissée sur ma faim….Ce roman se clôture sur une note explosive. Les révélations s’enchaînent et le lecteur ne sait plus où donner de la tête. Plein de portes sont alors ouvertes…mais finalement très peu sont vraiment exploitées à leur juste valeur. Il m’a manqué quelque chose, un peu comme si quelqu’un m’avait coupé dans mon élan. Certains éléments ne sont pas assez développés à mon goût et auraient mérité d’être davantage creusés et expliqués. Un tome 2 ne serait pas de refus ! 😊

AADversaille2.jpg

En bref, une très bonne lecture malgré la fin (qui reste très chouette, juste pas assez fouillée!). Si vous voulez lire une histoire qui mêle à la magie d’un Versailles moderne, celle de créatures fantastiques, et aux soirées mondaines sophistiquées, les déboires de la cour et de biens sombres complots, ce livre devrait vous plaire.

Merci encore à La voleuse de marque pages pour cette lecture commune ! Je serais ravie d’en refaire une à l’occasion ! 😊

Ma note: 9/10 164444608.jpg

Publicités

11 commentaires sur “« Sang maudit » d’Ange

Ajouter un commentaire

  1. Je viens de le lire et j’ai beaucoup aimé ! Par contre contrairement à toi je suis contente que les relations amoureuses ne soient pas plus mises en avant.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, d’un côté j’étais contente aussi que ça ne soit pas trop en avant mais j’aurais préféré soit rien du tout, soit un peu plus développé quand même (mais en toile de fond), pour mieux comprendre. Mais bon je comprend tout à fait que tu aies apprécié comme ça, ça fait du bien aussi! 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :