« Galénor, tome 1: La livre des portes » d’Audrey Verreault

Édition : Autoédité

Parution : 1er mai 2016

Pages : 358 p.

Prix : 11,04 euros

Résumé

Dans un monde où cohabitent humains, elfes et inferniths – des êtres hybrides mi-humains, mi-démons comme des muses, des vampires, des chimères… la guerre fait rage. Mené par un mage noir nommé Kendrick, un groupe d’inferniths terrorise Galénor depuis des décennies – meurtres, maisons incendiées et disparitions s’enchaînent… JudyAnn, une jeune paysanne, voit sa vie changée à jamais lorsque le célèbre Edgar Grimm Mérindol lui apprend qu’elle est une géminie, sorte de magicienne qu’elle croyait pourtant disparue… Elle partira pour la grande cité de Godwynn où elle apprendra à maîtriser ses pouvoirs avec Vincent, un professeur et un vampire pas comme les autres…

Amitié, amour, trahisons, surprises et dangers mortels l’attendent, dans un monde où il est parfois difficile de différencier le vrai du faux et où de vieilles craintes et superstitions se sont installées…

pendelhaven-philip-straub

Mon avis

Un tout grand merci à l’auteure, Audrey Verrault, pour l’envoi numérique de son roman et pour sa confiance. Merci également au site Simplement Pro.

La couverture de ce livre m’a directement tapée dans l’œil. Je la trouve juste superbe. Le résumé a fini de me convaincre que cette histoire était faite pour moi ! Et j’ai bien fait de me laisser tenter ; j’ai effectivement beaucoup aimé ma lecture !

pendelhaven-philip-straub

Le point fort de ce roman est, sans conteste, son univers riche et complexe. Celui-ci se dévoile petit à petit au fil des pages, touche par touche. Si j’ai mis un peu de temps à bien le construire, à agencer tous les éléments dans mon imagination, une fois ceux-ci bien en place, je l’ai tout simplement adoré. S’y côtoient magiciens, elfes, humains, muses, gorgones, sphinx, vampires, mages noirs et j’en passe…Chaque espèce possède ses propres caractéristiques autant physiques que magiques. En plus de toutes ces créatures hors du commun, ce récit propose également une magie assez particulière, des mondes parallèles, une dimension infernale,… L’auteure s’attarde sur le moindre détail et nous dépeint tout avec précision, ce que j’ai grandement apprécié.

Le seul point avec lequel j’ai eu un peu de mal, c’est le mélange entre technologie ancienne et moderne. Je m’explique. Le village sur lequel s’ouvre le récit (celui qui a vu grandir JudyAnn, notre héroïne) plante le décor dans une sorte de Fantasy moyenâgeuse. Le lecteur est averti dès le départ que ce village est isolé du reste du monde et que ses mœurs sont désuètes. Cependant, je ne m’attendais pas, en arrivant à Godwynn (la ville principale), à découvrir des appareils photos ou des télévisions. Ces objets modernes, issus de « Désenchanté » (en gros, notre monde), ne sont pas présents dans chaque foyer mais sont connus des habitants de Galénor. Vu l’univers que je m’étais créé, j’ai eu quelques difficultés à y insérer ces éléments. Cependant, j’y suis finalement parvenue, même si le petit côté « insolite » ne m’a pas totalement quittée.

pendelhaven-philip-straub

J’ai beaucoup aimé JudyAnn pour son côté franc, courageux, volontaire et curieux. Une fois son statut de magicienne Geminie établi, tout va très vite pour elle. Si elle est triste de quitter sa famille adoptive, elle est aussi impatiente de découvrir le monde. J’ai apprécié dans l’ensemble son caractère tout comme celui de Vincent, un magicien vampire chargé, dans un premier temps, de l’accompagner jusqu’à Godwynn. Le côté à la fois humoristique et énigmatique de ce personnage m’a beaucoup plu ; toutefois, son arrogance m’a parfois dérangée.

Edgar Grimm Merindol, le vielle illustre qui découvre les pouvoirs de JudyAnn, avec ses manies bizarres, ses distractions, étranges pour un magicien, et son humour un peu décalé, est mon personnage préféré. Il m’a fait penser à Dumbledore, par certains côtés. C’est un personnage solide, sur lequel l’héroïne peut compter ; une force tranquille bien que parfois déconcertante.

J’ai un peu regretté que les autres Geminis n’aient pas plus d’importance dans l’histoire. Je les ai trouvés très secondaires, un peu en retrait (même s’ils sont présents et actifs). J’ai eu l’impression que leur relation avec JudyAnn, par exemple, restait très superficielle, alors que je m’attendais, au contraire, à ce qu’ils deviennent plus proches et plus intimes (amicalement parlant).

L’histoire d’amour, qui prend place dans ce récit, démarre un peu trop vite à mon goût. Cependant, ce couple a su me toucher et j’ai apprécié que cette romance ne prenne pas le pas sur l’intrigue principale.

pendelhaven-philip-straub

Une prophétie, une héroïne orpheline qui se découvre des pouvoirs hors du commun, un artefact à détruire et un méchant qui veut étendre sa domination,…Tous les ingrédients « classiques » de la Fantasy semblent rassemblés dans ce récit. Toutefois, ce n’est pas un reproche. Si ces ingrédients sont bien exploités, ils peuvent donner naissance à une très bonne histoire. Ce qui fut le cas, selon moi, pour « Le livre des portes ». Et si l’intrigue ne semble, de prime abord, pas très innovante ; l’univers créé par l’auteure est tellement riche, les créatures qui le peuplent tellement originales que je suis largement passée au-dessus de ces considérations. Diverses révélations jalonnent le roman et les actions ne manquent pas ; la fin, surtout, est pleine de rebondissements ! Cette fin amène une vraie résolution à ce premier tome. Tout n’est pas gagné pour autant et d’autres aventures sont à venir mais le récit ne finit pas sur un suspens intenable, ce que j’ai apprécié.

pendelhaven-philip-straub

Avant de conclure ma chronique, j’aimerais évoquer une thématique récurrente dans ce récit : celle des préjugés et de l’acceptation des différences. Les inferniths, par exemple, ces êtres mi-humains, mi-démons, vivent au milieu des humains mais ne sont, finalement, que tolérés par les autorités. Dès qu’un événement négatif se produit, c’est vers eux que les doigts accusateurs se pointent et c’est toute leur communauté qui en pâti (annihilation de leur pouvoir, diminution de leurs droits, emprisonnement,….). Pourtant, la plupart d’entre eux ne souhaite rien d’autre que cohabiter en paix avec les humains. Notre héroïne va être confrontée à ces injustices et ne va pas y être insensible.

pendelhaven-philip-straub

Je vous conseille donc ce livre si vous aimez la Fantasy et les univers riches ! Celui-ci vaut vraiment le détour ! De plus, l’intrigue est bien menée, les révélations en nombre, les personnages attachants et les thématiques intéressantes.

Ma note: 8,5/10 k11078839

geminis

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :