« The Silent Waters » de Brittainy C. Cherry

Édition : Hugo roman

Parution: 1er/06/2017

Pages : 447 pages

Prix: 17 euros

Résumé

« Notre vie est faite de moments. Certains terriblement douloureux, d’autres merveilleusement optimistes. J’ai connu beaucoup de ces moments dans ma vie, des moments qui m’ont changée, des moments de défi. En tout cas, au cours des moments les plus importants – des plus déchirants et des plus incroyables – il était toujours là.

J’avais huit ans quand j’ai perdu ma voix. Une partie de moi m’a été volée, et la seule personne qui pouvait vraiment entendre mon silence était Brooks Griffin. Il était la lumière de mes jours sombres, la promesse du lendemain, jusqu’à ce que la tragédie le rattrape. Une tragédie qui a fini par le noyer dans un océan de souvenirs.

C’est l’histoire d’un garçon et d’une fille qui s’aimaient l’un l’autre, mais qui ne s’aimaient pas eux-mêmes. Une histoire de vie et de mort. D’amour et de promesses brisées. »

gouttes-d-39-eau-sur-verre_1323-97

Mon avis

De nombreuses critiques font l’éloge de la saga « The elements » de Brittainy C. Cherry. Cependant, un petit quelque chose (je ne saurais dire quoi…) me faisait hésiter à la commencer. Et puis est sorti « The silent Waters » et là, je n’ai plus tergiversé…Les thématiques me plaisaient fortement, les chroniques me donnaient également envie, tout comme le fait qu’il était possible de le lire sans avoir ouvert les deux premiers volets. Et… je regrette de ne pas avoir découvert la plume de cette auteure plus tôt !! Les deux premiers tomes ne vont certainement pas tarder à rejoindre ma PAL !

J’ai lu ce livre en lecture commune avec Amandine du blog Lire et plaisir ! Elle a dévoré ce livre et l’a autant (si ce n’est encore plus) apprécié que moi. Vous trouverez son avis ici.

gouttes-d-39-eau-sur-verre_1323-97

Vous l’aurez compris, cette histoire a su me toucher et m’a fait passer un très beau moment de lecture ! L’auteure sait trouver les mots pour décrire les sentiments et les émotions de ses personnages et nous les transmettre ! Son style est simple et va droit au but. Il est également fluide et addictif ! J’aurais d’ailleurs terminé ce roman en une journée si j’en avais eu la possibilité !

Le roman s’ouvre sur l’arrivée de Maggie et de son père dans leur nouvelle famille. Maggie est une petite fille de 5 ans pétillante, bavarde et pleine d’entrains. Elle fait la connaissance de sa nouvelle maman et de ses nouveaux frères et sœurs (Cherryl et Calvin) mais aussi de Brooks, le meilleur ami de Calvin qui est aussi leur voisin. Ce jeune garçon se montre gentil avec elle et, rapidement, il devient évident dans sa tête de petite fille qu’ils sont faits l’un pour l’autre. À 9 ans, toujours sûre de son fait, elle décide d’organiser leur mariage ! Le jour de la répétition, qui devait être parmi les plus beaux de sa jeune existence, vire au cauchemar. Elle vit une expérience traumatisante qui changera sa vie à tout jamais. En effet, suite à cet événement, elle cesse de parler et se montre incapable de quitter le cocon protecteur de la maison familiale. Brooks, quant à lui, se sent coupable. Il estime que c’est en partie de sa faute si ce qu’il s’est passé a pu se passer. Il devient non seulement son meilleur ami mais également un des piliers de la vie de Maggie. Lui et son père sont les seuls à entendre, à écouter et à comprendre son silence.

gouttes-d-39-eau-sur-verre_1323-97

Les chapitres alternent les points de vue internes de nos deux protagonistes (Brooks et Maggie). J’aime beaucoup cette manière de procéder, surtout dans les romances. Tout au long du récit, nous suivons Maggie et Brooks à différents stades de leur vie : enfance, adolescence et âge adulte. Si j’ai apprécié les voir passer de l’enfance à l’adolescence, j’ai moins senti le passage entre l’adolescence et l’âge adulte. Au niveau de leur réflexion, de leur manière de s’exprimer,…je n’ai pas trouvé qu’il y avait une grande évolution. Mise à part le métier de Brooks, rien ne semblait vraiment différent, j’avais toujours l’impression d’assister à des échanges entre deux ados. Bien sûr, vu la vie de Maggie, ses préoccupations sont toujours plus ou moins les mêmes. Et bien sûr, être adulte ne veut rien dire en soi. Cependant, je pense que, même inconsciemment, nos conversations, nos réflexions, notre manière de s’exprimer changent avec le temps, ce que je n’ai pas forcément senti dans ce récit. C’est, peut-être, fait « exprès » par l’auteure (vu, toujours, la situation de Maggie) ; dans tous les cas, ce choix m’a un peu gênée, dans le sens où, dans ma tête, je voyais toujours des adolescents et que je n’arrivais pas à modifier mes personnages en adultes.

gouttes-d-39-eau-sur-verre_1323-97

En ce qui concerne les personnages, j’ai adoré Maggie. C’est une enfant, une jeune fille puis une femme très attachante. Elle se montre forte dans sa détresse et surmonte ce qu’elle a vécu à sa manière. Elle adore lire et ces histoires lui permettent de voyager hors de sa chambre, de visiter d’autres lieux et de rencontrer d’autres personnes. Ses livres sont son échappatoire. J’ai beaucoup aimé la douceur de Maggie et sa force.

J’ai beaucoup moins accroché avec Brooks qui est pour moi « trop » : trop gentil, trop serviable, trop attentionné,…en un mot trop « parfait ». Pour cette raison, même si je l’ai apprécié, je n’ai pas su m’y attacher autant que je l’espérais. Ce qui lui arrive ne m’a pas vraiment touchée. Je crois que j’ai aimé sa relation avec Maggie, leur façon bien à eux de communiquer, les gestes, les paroles (de Brooks surtout du coup), leur petites habitudes, leurs rituels,…tout ça a su me charmer mais le personnage en soi ne m’a pas paru très réel ou très consistant…

J’ai davantage été touchée par la vieille voisine de Maggie, Madame Boone. Et pourtant, elle pourrait aussi être qualifiée de « trop : trop criarde, trop brusque, trop sèche,…Cependant, son personnage a rencontré plus d’échos en moi et son histoire m’a davantage parlé et touchée que celle de Brooks.

J’ai également adoré les personnages secondaires (son père, sa mère, Cherryl et Calvin) et la manière dont l’auteure les a construits et les a faits évoluer autour de Maggie. Grâce à elle, ils grandissent même sans en avoir conscience. Son histoire les a tous bouleversés et a influencés le court de leur vie à eux aussi.

gouttes-d-39-eau-sur-verre_1323-97

 

En bref, même si Brooks ne m’a pas totalement convaincue, tout comme le passage entre adolescence et âge adulte ; j’ai été transportée par le style de Brittainy C. Cherry. Elle m’a embarquée dans son histoire pas toujours évidente mais pleine de douceur, de tendresse et d’amour. Si vous aimez les récits où la vie ne fait pas de cadeau aux personnages mais, malgré les difficultés (ou grâce à elles), leur procure force et volonté, lisez ce récit !

Si vous désirez un premier aperçu de l’histoire et du style de l’auteure, les premières lignes sont ici.

Ma note: 9/10 Image associée

Publicités

9 commentaires sur “« The Silent Waters » de Brittainy C. Cherry

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :