Premières lignes #26

Coucou!

Qui dit dimanche dit « Premières lignes », un rendez-vous hebdomadaire organisé par Ma Lecturothèque.

Le principe est simple : je choisis un livre dont je vous partage les premières lignes !

Aujourd’hui, j’ai choisi: « Dentelle et ruban d’argent, tome 1, Jeux du sort » d’America Grace qui est ma lecture en cours!

584437a4a6515b1e0ad75b63

Voici le résumé et les premières lignes du livre précédemment cité:

« À vous, voyageurs pleins de rêves et au cœur empli d’espoir, puissent les portes de For Willbrook, la ville prisonnière d’un hiver éternel, rendre votre destin meilleur.

Par un matin de tempête, William emprunte le chemin qui le guide vers la belle Wendy, toujours vêtue de dentelle, mais dont le corps souffre d’un terrible mal.
Alors qu’il initie le cœur de sa belle à une magie enchanteresse, voilà que s’enclenche le jeu du funeste Destin…

Qui de la dentelle ou du ruban d’argent survivra à cette saison glacée ?

Est-il possible d’empêcher quelqu’un de mourir quand son cœur ne fait plus qu’un avec le nôtre ? »

Couverture Dentelle et ruban d'argent, tome 1 : Jeux du sort

Prologue

For Willbrook n’est pas un endroit ordinaire. Cette citadelle ne ressemble en rien aux autres bourgades, bordées de palissades et parsemées de rues plus sombres les unes que les autres. Elle pourrait être la ville idéale. Au-delà de toute naïveté, les bonnes âmes qui y résident y ont déposé leur cœur, intimement persuadés d’habiter le meilleur endroit sur terre.

La petite ville est dissimulée au cœur d’une forêt silencieuse où naissent les amours cachés et les passions condamnées. Si vous tendez l’oreille, vous pourrez entendre, au printemps, le bruit des baisers éperdus que s’échangeaient les amants d’autrefois et le chant qui naissait dans leur cœur au premier regard.

A présent, au fond des bois recouverts de leur glaciale nappe blanche, les sapins se dressent en un gigantesque miroir et reflètent bien des secrets, nés d’étranges miracles.

Bien que longtemps hors d’atteinte, For Willbrook, se dévoile aujourd’hui à vous, comme on ouvre un rideau sur une fenêtre condamnée à l’oubli. Tout ce qui vous semblait impossible devient enfin réalité.

Suivez la direction du vent qui pousse vers l’espoir et, dans un tableau aux couleurs hivernales, il dessinera, pour vous, ce qui ne s’estompe jamais.

tete-de-lit-arabesque.jpg.png

Une entrée en matière très poétique qui promet pour la suite!! 🙂 Et vous? Avez-vous déjà lu ce livre? En avez-vous envie après avoir lu les premières lignes??

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :