Premières lignes #31

Coucou!

Qui dit dimanche dit « Premières lignes », un rendez-vous hebdomadaire organisé par Ma Lecturothèque. 

Le principe est simple : je choisis un livre dont je vous partage les premières lignes !

Aujourd’hui, j’ai choisi :« Nos chemins de travers » de Georgia Caldera. Je viens de finir le tome 2 de cette duologie et j’ai juste adoré…avec une petite préférence pour le tome 1 malgré tout! J’ai très envie de le relire là, à la lumière de tout ce que j’ai appris, d’où mon envie aussi de vous en partager les premières lignes!!

tete-de-lit-arabesque.jpg.png

Voici le résumé et les premières lignes du livre précédemment cité:

« Je m’étais juré que, s’il ne devait y en avoir qu’une parmi toutes les autres, ce serait elle. Et cependant, ce jour-là… » Depuis des années, Louis et Emma se côtoient sans vraiment se connaître. Au lycée, au centre équestre, et même à la fac, il est ce garçon populaire, star des concours et de sa promo, pour qui toutes les filles craquent en dépit de son arrogance. Timide et réservée, Emma, elle, n’a qu’un objectif : passer inaperçue. Leurs rapports se résument donc à une ignorance cordiale jusqu’au jour où Louis décide d’humilier publiquement la jeune femme. Mais un tragique accident va remettre les compteurs à zéro. Après avoir mordu la poussière, Louis se heurte à une solitude cruelle et inattendue, qui lui montre la réalité sous un tout autre jour. Emma sera-t-elle prête, elle aussi, à reconsidérer son jugement pour l’aider à se relever ? »

couv60078248

Prologue
Louis

Journal d’humeur

Samedi 6 février 2016

Puisque me voilà contraint de m’épancher par écrit, eh bien, soit, allons-y. Qu’ai-je à perdre après tout, si ce n’est du temps ? Or, il se trouve que j’en ai à revendre, à présent.
La toute première chose qui me vient en cet instant prend la forme d’une question, très simple au demeurant, mais qui n’est pas sans fatalement s’accompagner d’un certain suspense :
Demain pourrait-il être pire encore que l’abominable journée qui vient de s’écouler ?

Alors là, franchement, rien n’est moins sûr. Bien entendu, je devrais garder à l’esprit que le pire a pour particularité d’être sans cesse plus surprenant…

Bordel, pourquoi, mais pourquoi a-t-il fallu que ce soit elle ?! J’aurais dû renoncer, tout simplement. Les choses auraient été tellement plus simples. J’ignore pour quelle raison je ne l’ai pas fait. Et maintenant, voilà où j’en suis… aujourd’hui, j’ai vraiment touché le fond. Rien ne sera plus jamais pareil désormais.

Cette fille…

Cette fille m’a toujours exaspéré, d’aussi loin que je me souvienne.

tete-de-lit-arabesque.jpg.png

Alors, intrigué? Lancez-vous, ce livre est génial, un coup de cœur, après coup, pour ma part!!! 🙂 Si vous voulez lire mon avis, il est ici.

Publicités

Un commentaire sur “Premières lignes #31

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :