« Damenndyn, tome 1, Le grimoire d’Esklaroth » de Rose Berryl

Édition : CKR éditions

Parution : 4 novembre 2017

Pages : 467 pages

Prix : 18,98 euros

Résumé

Au cœur du royaume de Lythuste, l’une des cinq îles du Grand Monde, la jeune et séduisante Damenndyn mène une vie paisible, recluse dans l’enceinte d’un orphelinat où les prêtresses de la déesse Torgani l’ont recueillie enfant. Ses journées y sont rythmées par des cours d’art et de musique, des offices divins … et quelques escapades en forêt avec son copain Daïron. Ce quotidien est bouleversé lorsqu’elle reçoit des mains de la prêtresse un vieux grimoire énigmatique. Une série d’évènement mystérieux perturbent l’orphelinat. La jeune fille comprend vite que les aventures contées dans le grimoire se propagent autour d’elle, mais dans une réalité souterraine en quelque sorte.

Deux monde parallèles : celui de l’orphelinat en surface et celui du Royaume et de ses luttes historiques contre le Mal en sous-sol. A dix-huit ans, Damenndyn ne se doute pas encore qu’elle aura à jouer un rôle majeure dans le combat engagé contre les ténèbres et qu’elle devra affronter des forces inconnues, d’une puissance terrifiante …

bougie-rouge-brûlante-devant-le-fond-noir-21678139

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier chaleureusement les éditions CKR pour l’envoi de ce livre via le site SimplementPro.

Malheureusement, mon avis sur cette lecture est assez mitigé. Je n’ai pas réussi à rentrer dedans et j’ai eu un peu de mal à la terminer.

Je n’ai, cependant, vu que de très bons avis sur ce roman. De ce fait, je me dis que je suis sans doute passée à côté de quelque chose,…Je suis la première à en être triste et déçue mais c’est comme ça…. Avec le recul, je pense que ce n’était tout simplement pas le bon moment pour le lire, même si en le commençant, j’avais bon espoir qu’il me plaise !

bougie-rouge-brûlante-devant-le-fond-noir-21678139

L’univers dans lequel évoluent Damenndyn et les autres personnages est très sombre. Les ténèbres se rapprochent et envahissent petit à petit le royaume de Lythuste. Peu de joie ou d’espoir filtre entre les lignes. Même si ce n’est pas mon genre de prédilection, habituellement, je n’ai aucun souci à m’immerger dans ce type de fantasy avec un univers plus « dark ». Toutefois, je n’ai pas accroché à celui-ci.

La première raison est qu’il n’était pas assez développé à mon goût. De nombreuses créatures, de races et d’origines très diverses, se côtoient dans ce monde : des fées, des elfes, des humains, des anges,…mais l’auteure nous fournit très peu d’informations quant aux modalités de leur cohabitation, leurs croyances respectives,…Par exemple, nous apprenons que les anges vivent dans la cité céleste de Gasnergonth. À l’évocation de cette cité et de ce peuple, ma curiosité a directement été titillée. Malheureusement, j’ai reçu trop peu de détails concernant son fonctionnement et le mode de vie de ses habitants pour pouvoir la satisfaire…En allant voir le site internet dédié à cette saga, j’en ai appris davantage mais je trouve dommage que ces explications ne figurent pas directement dans le livre.

La deuxième raison qui fait que cet univers ne m’a pas spécialement happée est très personnelle : je pense que sa noirceur n’était finalement pas ce qui me convenait sur le moment. J’avais besoin d’une ambiance plus détendue, plus cocooning. Malheureusement, je m’en suis rendue compte un peu trop tard..

bougie-rouge-brûlante-devant-le-fond-noir-21678139

Damenndyn, au début de l’histoire, reçoit un grimoire. Celui-ci relate des faits anciens qui semblent faire résonance avec ce qui est en train de se dérouler à son époque. Chaque fois qu’elle se plonge dans la lecture de ce grimoire ; elle nous entraine à sa suite dans le passé. Les chapitres alternent donc les points de vue omniscient passés et présents. Nous suivons d’un côté Damenndyn et ses amis, de l’autre, principalement, un groupe de héros en mission mais également le roi Valamdil ou encore de simples habitants du royaume de Lythuste. J’ai beaucoup aimé ces changements de points de vue et ces multiples personnages.

Le récit est très dynamique, rares sont les moments creux. L’action arrive très rapidement dès le début de l’histoire et ne cesse d’être présente par la suite. L’intrigue est de façon générale bien menée ; je regrette juste quelques incohérences et quelques facilités scénaristiques. Toutefois, ce qui m’a surtout dérangée dans cette intrigue, c’est que, à un moment donné du récit, j’ai éprouvé une sensation proche de celle que je ressens quand je regarde « Alice aux pays des merveilles ». Le contexte et la situation étaient totalement différents mais j’ai eu cette même impression d’oppression, d’exaspération, de quelque chose sans fin,…(Je reste volontairement vague pour ne pas vous spoiler). Je ne sais pas du tout si c’est voulu ou non de la part de l’auteure, si je suis la seule à avoir ressenti cela ou si d’autres ont ressenti la même chose mais apprécié cette sensation, contrairement à moi…Bref, tout ça pour dire que c’est une impression très personnelle, très subjective qui a, malheureusement, contribué à me faire décrocher de ma lecture.

bougie-rouge-brûlante-devant-le-fond-noir-21678139

Je n’ai pas non plus été convaincue par les personnages, mise à part Damenndyn qui n’est, malheureusement, pas très présente dans ce premier tome. En ce qui concerne le groupe de héros, je les ai trouvés peu développés et très clichés : le sage Drakiro, le fougueux et chevaleresque Sephirius, le rigolo et gourmand Eylin (qui est le seul à m’avoir vraiment plu), la guerrière badass Soraya et son jeune frère, Samir, le « débutant ». Il m’a manqué quelque chose pour les apprécier réellement.

bougie-rouge-brûlante-devant-le-fond-noir-21678139

Le style de l’auteure est, quant à lui, fluide ; les mots sont bien choisis et les phrases parfaitement tournées. J’ai, contrairement à l’histoire, été directement happée par l’écriture de Rose Berryl. Je regrette d’autant plus d’être passée à côté de son récit.

bougie-rouge-brûlante-devant-le-fond-noir-21678139

En bref, l’univers et les personnages auraient, pour moi, mérité d’être davantage approfondis (malgré les très jolies cartes réalisées par l’auteure). Cependant, je pense surtout que j’ai lu ce livre au mauvais moment, ce qui fait que je n’ai pas su rentrer dans le monde très sombre proposé par Rose Berryl et que je n’ai pas accroché à son intrigue. Cependant, vu les avis très positifs que j’ai pu lire ; je ne vous déconseillerais pas ce roman, surtout si vous aimez les récits épiques assez noirs. Je suis persuadée que cette histoire pourrait vous plaire même si elle n’a pas fonctionné avec moi !

Ma note: 6 /10 ios_emoji_emoticone_decu_mais_soulage_visage

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :