Premières lignes #35

Coucou!

Qui dit dimanche dit « Premières lignes », un rendez-vous hebdomadaire organisé par Ma Lecturothèque. 

Le principe est simple : je choisis un livre dont je vous partage les premières lignes !

Aujourd’hui, j’ai choisi:« Genesis, tome 1, Le défi des étoiles » de Claudia Gray. J’ai lu ce livre cette semaine et en découvrant les premières lignes, j’ai directement pensé à ce rendez-vous! 🙂 Ma chronique arrivera…bientôt!! 😉

 

tete-de-lit-arabesque.jpg.png

Voici le résumé :

« Noemi Vidal se bat pour l’indépendance de la planète Genesis, une ancienne colonie de la Terre, dans une guerre qui oppose depuis des années son peuple et les armées de robots terriens…

Lors d’une attaque-surprise, Noemi se réfugie dans un vaisseau abandonné où elle rencontre Abel, le prototype le plus sophistiqué jamais conçu. Abel devrait être son ennemi juré… mais la programmation de celui-ci l’oblige à obéir aux ordres de Noemi. Même si cela implique de combattre son propre camp, il devra l’aider à sauver Genesis.

Tandis qu’ils traversent la galaxie, Noemi comprend qu’Abel est plus qu’un robot… et ce qu’Abel ressent dépasse toutes les limites de la programmation. »

couv59427559

Chapitre premier

Dans trois semaines, Noémi Vidal va mourir – ici, à cet endroit même.

Aujourd’hui, c’est juste une répétition.

Noémi voudrait prier comme les autres soldats qu’elle entend autour d’elle. Le flux et le reflux de leurs murmures évoquent le bruit des vagues venant mourir sur le rivage. Avec la Zéro-G, on dirait même qu’ils sont sous l’eau, leurs cheveux déployés autour de leur tête, leurs pieds bottés pendant sous leur harnais de lancement comme si la marée les ballottait. Seul le champ d’étoiles obscur visible par les quelques petits hublots révèle combien ils sont loin de chez eux.

Les troupes partagent un mélange de confessions. La plupart des Gens du Livre sont assis ensemble : les juifs se tiennent la main ; les musulmans se sont regroupés dans un coin pour mieux prier vers le point lointain de La Mecque. Comme les autres membres de la Seconde Église catholique, Noémi tient les perles de son rosaire dans une main, la petite croix de pierre flottant près de son visage. Elle les agrippe en souhaitant ne pas se sentir si vide en dedans. Si petite. Si désespérée d’avoir renoncé à sa vie.

Chacun d’eux s’est porté volontaire, mais aucun n’est réellement prêt à mourir. À l’intérieur du convoi de troupes, l’électricité d’un dessein terrible crépite dans l’air.

Vingt jours, se répète Noémi. Il me reste vingt jours à vivre.

tete-de-lit-arabesque.jpg.png

Et vous? Avez-vous déjà lu ce livre? Si oui, qu’en avez-vous pensé? Si non, ces premières lignes vous donnent-elles envie de le faire ?

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :