« What light » de Jay Asher

Édition : Michel Lafon

Parution : 12 octobre 2017

Pages : 284 pages

Prix : 14,95 euros

Résumé

« La famille de Sierra gère une ferme de sapin de Noël dans l’Oregon. C’est un cadre plutôt bucolique pour une fille qui grandit ici. Sauf que chaque année ils rejoignent leur seconde maison en Californie pour vendre leurs lots de sapin de Noël pour la saison. Ainsi, Sierra vit deux vies: sa vie dans l’Oregon et sa vie à Noël. En laisser une, entraîne toujours un manque.

Jusqu’à ce Noël particulier, quand Sierra rencontre Caleb, et une vie en éclipse une autre.

Caleb n’a pas la réputation d’être un garçon parfait: il y a quelques années de ça, il a commis une énorme erreur et a payé pour cela depuis. Mais Sierra voit au-delà du passé de Caleb et devient déterminée à l’aider à trouver le pardon et, peut-être, la rédemption. Les désapprobations, les fausses idées et les soupçons tourbillonnent autour d’eux, Caleb et Sierra découvrent alors la seule chose qui transcende tout le reste: le véritable amour. »

Christmas-3

Mon avis

Après ma lecture compliquée de Damenndyn, je voulais un roman « facile », qui se lit vite, une petite lecture doudou ! Et j’ai choisi What Light qui a entièrement comblé mes attentes !

Tout d’abord, j’ai adoré le contexte dans lequel se déroule cette histoire : Noël et la vente de sapins. La famille de Sierra tient une ferme de sapins et, tous les ans, juste avant les fêtes de fin d’année, ses parents et elle partent durant environ un mois (entre Thanksgiving et Noël) vendre leurs arbres dans un parc réservé à cet effet à l’autre bout des états-Unis. Ils habitent dans l’Oregon et font la route jusqu’en Californie ! Leur vie est donc rythmée par ce mois un peu hors du temps où leur maison devient une caravane et leur jardin une immense forêt de sapins coupés prêts à être vendus. Ils se sont faits, en Californie, d’autres amis, aussi chers à leur cœur que ceux qu’ils laissent derrière eux en cette période de fête. Une vie particulière, avec ses bons et ses mauvais côtés, dont j’ignorais tout. En Belgique, s’il y a des parcs à sapins (je n’en ai personnellement jamais vus…), je doute fort que les gens viennent d’aussi loin pour les vendre. J’ai donc adoré découvrir cette existence atypique.

Christmas-3

De plus, j’ai beaucoup aimé l’ambiance qui règne sur ce parc à sapins. Les gens viennent choisir minutieusement l’arbre qui saura toucher leur cœur et qui, ensuite, ornera pendant plusieurs semaines leur maison. C’est un moment crucial, avec ses rituels et ses traditions. Il annonce les futurs joies de Noël ainsi que les cadeaux qui bientôt s’accumuleront au pied du célèbre « roi des forêts » ! Il y a donc une sorte d’allégresse qui se dégage de ce magasin à ciel ouvert. Et ceux qui y travaillent sont heureux de participer un tant soit peu au bonheur général qui embaume l’air, peuplé de rires, de cris joyeux et de chants de Noël. Même si le boulot n’est pas de tout repos entre les arrivages de nouveaux sapins qu’il faut décharger et exposer et ceux, vendus, qu’il faut porter et placer dans les voitures, les sourires sur les visages satisfaits sont les plus jolies récompenses ! L’ambiance qui imprègne ce lieu m’a complètement transportée et ramenée un mois en arrière !

Christmas-3

Les personnages sont également attachants, surtout Sierra. Elle accepte cette drôle de vie qui l’éloigne chaque année de ses amies, Rachel et Elizabeth, à Noël. C’est un déchirement même si de l’autre côté elle retrouve une autre de ses amies, Heather, qui compte énormément pour elle malgré le fait qu’elles ne se voient qu’un mois par an. Sierra m’a plu dans ses raisonnements, sa façon de concevoir le monde et les choses qui l’entourent, son esprit ouvert. Elle laisse leur chance aux personnes qu’elle rencontre et ne condamne pas avant de connaître vraiment. Ses parents se sont rencontrés dans ce parc et ont ensuite entretenu une relation parfois difficile, en raison de la distance. Ils ont peur qu’il lui arrive la même chose, sachant les possibles complications de cette situation…Et pourtant…Ils ne peuvent contrôler les élans du cœur de leur fille.

Heather est également un personnage que j’ai beaucoup apprécié ! Elle est pleine d’énergie et très enthousiaste. Bien que sa relation avec Devon et ses réactions par rapport à ce dernier m’aient un peu énervée au début, par la suite, ça s’améliore !

Et puis il y a Caleb…un jeune homme charmant, au sourire enjôleur qui tape directement dans l’œil de Sierra. Il a l’air bien sous tout rapport et pourtant une rumeur circule à son sujet. Il est d’ailleurs mis à l’écart par les personnes bien pensantes de la ville. Il est devenu une sorte de paria. Mais cette rumeur est-elle fondée ? Sierra et lui arriveront-ils à passer outre cette dernière pour vivre leur histoire ? A travers son intrigue, le roman aborde ainsi la thématique du pardon, de la tolérance, du fait de voir au-delà des apparences et du « quand dira-t-on ». Ces sujets sont parfaitement bien traités. Bien que « graves », ils sont amenés tout en douceur. J’avoue que, pour ma part, ladite rumeur ne m’a pas plus choquée que cela. Je m’attendais à bien pire. Après, je pense, d’une part, que ce n’est pas le but du roman (de choquer) et, d’autre part, c’est peut-être une « déformation professionnelle » (comme on dit), dans le sens où la plupart de mes élèves n’ont, eux-mêmes, pas des vies toujours faciles. L’un d’eux a d’ailleurs réellement vécu la situation décrite dans le roman. Et s’il ne me l’avait pas lui-même racontée, je ne m’en serais jamais doutée vu la personne qu’il est devenu aujourd’hui !!

Christmas-3

L’intrigue est, certes, assez simple, et sans doute un rien prévisible mais le récit est bien mené et addictif, même s’il reste assez superficiel. L’histoire aurait clairement pu être plus approfondie, plus « réaliste », (peut-être que c’est parfois un peu « trop facile »). Cependant, c’est un récit de Noël et je l’ai appréhendé un peu comme un conte. De ce fait, je l’ai apprécié sans tenir compte des petits défauts ou des clichés qu’il recèle.

Le seul vrai point « négatif » (sans en être réellement un non plus, dans le sens où il ne m’a pas gâché ma lecture), ce sont les dialogues entre les adolescents. Je les ai parfois trouvés un peu creux et maladroits. Toutefois, je pense que c’est en partie dû à mon âge (bon dit comme ça, ça fait très vieux jeu, c’est vrai !!) : j’aurais lu ce livre étant adolescente, je serais sans doute passée dessus sans problème et je les aurais certainement trouvés très crédibles !

Christmas-3

En bref, si vous cherchez une lecture doudou à dévorer bien au chaud sous un plaid avec une tasse de thé, de café ou de chocolat chaud (au choix), « What Light » est parfait pour ça ! Ne vous attendez pas à de grands rebondissements ou à une intrigue très poussée mais ce roman est bourré d’amour et de bons sentiments. Il sent bon la joie de Noël et reflète parfaitement l’ambiance de cette période de l’année, pleine de rédemption, de tendresse et de pardon.

Ma note: 8,5/10 b5b27e74800b40b1ca7fb1e4ce2a12fe

 

Publicités

11 commentaires sur “« What light » de Jay Asher

Ajouter un commentaire

  1. Pourquoi pas, ce livre a l’air plutôt sympa. Par contre, si tu dis que les dialogues sont un petit peu forcé, j’ai peur que ça ne sorte de ma lecture. Et puis il faut dire aussi, qu’avec les accusations sur l’auteur en ce moment, je ne suis pas sûre d’avoir très envie de lui donner des sous en plus. Du coup, ce sera peut-être un emprunt médiathèque.

    Aimé par 1 personne

Répondre à Xander Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :