« La 5ème vague, tome 2, La mer infinie » de Rick Yancey

Édition : Robbert Laffont (R)

Parution : 16 octobre 2014

Pages : 401 pages

Prix :  17,90 euros

Résumé (tome 1)

« 1ère Vague : Extinction des feux
2e Vague : Déferlante
3e Vague : Pandémie
4e Vague : Silence

La 5e Vague arrive…
Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir…

À l’aube de la 5e Vague, sur une bretelle d’autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper…Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés…
Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son seul espoir de sauver son petit frère, voire elle-même. Du moins, si Evan est bien celui qu’il prétend… Mais la jeune fille doit d’abord faire des choix : entre confiance et paranoïa, entre courage et désespoir, entre la vie et la mort. Va-t-elle baisser les bras et accepter son triste sort, ou relever la tête et affronter son destin ? Car ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort. »

apocalypse-411927_640

Mon avis

En constituant ma PAL pour le challenge « suite et fin de série en 2018 », j’ai immédiatement pensé aux tomes 2 et 3 de la 5ème vague. Ma lecture du tome 1 remonte, en effet, à plus d’un an et demi !! Il m’a donc semblé plus que temps de continuer et finir (si possible) cette trilogie… Cette longue mise de côté est en partie due aux nombreux avis négatifs que j’ai vus/lus/entendus sur cette suite. Et également parce que le tome 1, s’il m’avait plu, ne m’avait pas transcendé non plus…Je n’étais donc pas spécialement impatiente de lire ce second opus !

Finalement, j’avais tellement peu d’attentes que ce roman m’a plu ! Ce n’est pas un coup de cœur (loin de là) ni la meilleure suite que je n’ai jamais lue mais j’ai passé un agréable moment en compagnie des personnages !

apocalypse-411927_640

Un des reproches dont je me rappelle au sujet de ce livre concerne le choix des personnages « principaux ». Dans le tome 1, le lecteur suivait surtout Cassie (d’un point de vue interne) ainsi que Ben Parish et Evan Walker. Dans ce second tome, d’autres personnages prennent le relais (en plus de ceux cités précédemment). La première partie de celui-ci est, en effet, consacrée à Ringer (d’ailleurs, une bonne partie de l’ouvrage lui est réservé). Certains chapitres sont également centrés sur Poundcake, un garçon muet, assez mystérieux. Comme je ne me souvenais qu’assez vaguement des personnages et que j’appréciais assez bien Ringer dans le premier volet, ce choix ne m’a pas du tout dérangée. Je ne me suis pas sentie lésée ou attristée de moins voir Cassie ou Ben.

De plus, j’ai beaucoup aimé l’alternance de point de vue même s’il me fallait parfois quelques lignes pour comprendre de quel personnage il était question. L’auteur ne place, effectivement aucun nom au début de ses chapitres, ce qui rend par moments la reconnaissance mal aisée. Certains personnages sont appréhendés d’un point de vue interne (comme Cassie ou Ringer) et d’autres d’un point de vue externe (comme Poundcake), ce changement ne me gêne pas du tout, que du contraire ! J’aime bien cette petite variante.

apocalypse-411927_640

Pour continuer avec les personnages, je les trouve tous très durs, que ce soit envers eux-mêmes ou envers les autres. Ce qu’ils ont vécu et ce qu’ils continuent à vivre justifie totalement ce comportement : une sorte d’auto-défense sans doute, pour se blinder et affronter les nouvelles horreurs sans perdre complètement pied et devenir fou. Toutefois, il y a certains enfants très jeunes dans la bande et leur attitude m’a un peu interpellée, vu leur âge (5-6 ans pour Sam, le frère de Cassie, si je ne me trompe pas). La façon dont ce petit bout d’homme rejette certains de ses camarades désireux seulement de lui procurer un peu d’affection et dont il s’adresse à eux est dure à entendre (ou plutôt à lire dans notre cas). Peut-être aussi très réaliste malheureusement… et c’est d’autant plus triste de se dire qu’il a déjà perdu une bonne partie de son innocence.

Même si elle est réaliste, cette insensibilité m’a empêchée de m’attacher réellement aux personnages ; ils n’ont rien de « touchant », même les plus jeunes (comme expliqué plus haut). Cependant, si je n’ai pas spécialement apprécié Ben et Cassie, Ringer ainsi que Poundacke m’ont, quant à eux, davantage plu. Cette préférence s’explique du fait que je n’arrive pas bien à cerner le personnage de Ben, pas plus que celui de Cassie que je trouve parfois abrupte, et souvent hésitante : comme si elle ne savait pas vraiment ce qu’elle voulait exactement (même si elle est très courageuse). Si j’ai apprécié Ringer, c’est pour son côté « franc du collier ». Elle va toujours droit au but et n’hésite pas à dire les choses même celles que personne n’a envie d’entendre. Elle peut paraître insensible, de prime abord, mais ce tome 2 montre ce qui se cache sous sa carapace et permet de mieux l’appréhender. C’est également le cas pour Poundcake dont l’histoire m’a beaucoup touchée (même si elle est horrible) et dont le courage se révèle encore plus grand que celui des autres !

apocalypse-411927_640

Le style de l’auteur est fluide et addictif. Les mots qu’il fait sortir de la bouche de ses personnages sont souvent vulgaires, ce qui colle parfaitement à la situation et rajoute encore une touche au côté rude de ceux-ci. Un choix tout à fait compréhensible donc même s’il n’a pas ma préférence !

apocalypse-411927_640

L’intrigue est bien menée et l’action ne manque pas. Cependant, j’ai trouvé quelques facilités et incohérences par moments. Par exemple, des personnages dont les réactions ou la naïveté ne collent pas avec le caractère et la méfiance qu’ils sont supposés avoir (selon ce que j’ai personnellement compris en tout cas). Un autre petit bémol concerne les révélations. Tout reste encore trop flou dans ce second opus. Certaines explications ne sont pas assez claires pour moi. Toutefois, c’est peut-être volontaire de la part de l’auteur, raison pour laquelle j’attends le troisième tome pour me prononcer définitivement.

apocalypse-411927_640

En bref, malgré les quelques imperfections que j’ai relevées, j’ai apprécié ma lecture et je suis impatiente de me plonger dans le tome 3 pour connaître le fin mot de cette histoire. Comme je l’ai dit, les personnages ne sont pas spécialement attachants (de mon point de vue) du fait de leur dureté mais celle-ci contribue à l’ambiance générale du récit très sombre et apocalyptique. Vu leur situation, vu ce qu’ils ont vécu voire leur conditionnement, pour certains, il serait assez étrange, sans doute, qu’ils n’en soient pas affectés d’une manière ou d’une autre ! Le tout est cohérent et rend ce récit addictif ! Pour l’intrigue, je réserve mon avis définitif pour la fin du dernier volet de cette trilogie !

Ma note: 7,5/10 Image associée

Publicités

2 commentaires sur “« La 5ème vague, tome 2, La mer infinie » de Rick Yancey

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :