« Belle » de Robin Mac Kinley

Édition : Pocket

Parution : 11 juin 2015

Pages : 256 pages

Prix :  7,40 euros

Résumé

« Belle était loin d’être aussi jolie que ses sœurs. A quoi bon ? Aux soirées mondaines, aux robes somptueuses, elle préférait les chevaux et les auteurs anciens. Quand son père se trouva ruiné, elle en fut réduite à aller avec sa famille habiter une pauvre maison, dans un village au fond des bois. Tous auraient pu vivre ainsi, heureux d’une existence loin du luxe et des lumières de la ville, mais le destin s’acharna une fois encore sur eux. Quand son père revint au foyer avec l’histoire d’un château magique et de la terrible promesse qu’il avait dû faire à la Bête qui y vivait, Belle partit de son plein gré affronter le monstre et sa question sans cesse répétée : « Belle, voulez-vous… ? » Ceci est son histoire… une histoire d’amour et de rêve. »

belle-et-la-bete-question-film-dessin-anime

Mon avis

J’ai lu ce roman dans le cadre du BFF reading challenge. Une des thématiques de février était, en effet, de lire une « réécriture de conte ». Je n’ai jamais lu le récit « original » du conte de la Belle et la Bête mais l’adaptation en dessin-animé est un de mes Disney préférés (comme pour beaucoup de lecteurs-lectrices, je pense). Bref, je n’ai donc que ce point de comparaison là (mise à part certains détails que j’ai glanés sur la version de Mme de Villeneuve ou de Mme Leprince de Beaumont, comme quoi par exemple, Belle ne serait pas si jolie que cela,…).

J’étais dans tous les cas assez impatiente de retrouver les personnages ainsi que l’univers magique de ce conte que j’affectionne tant. Et j’ai passé un très agréable moment de lecture dans l’ensemble, malgré quelques petites choses qui m’ont déplu !

belle-et-la-bete-question-film-dessin-anime

Je vais commencer par vous parler de ces éléments « négatifs » avant de passer à tous les points qui m’ont fait apprécier ce livre !

Tout d’abord, j’ai été déçue par le « manque d’originalité » de l’histoire. Je m’attendais à une réécriture qui s’éloignerait davantage du conte originel ou du Disney tout au moins (puisque je n’ai pas encore lu l’autre). La trame reste fort similaire dans les grandes lignes (à quelques détails prêts dont je vous parlerai par la suite et qui font, malgré tout, le charme de ce roman). Surtout que le résumé faisait état de lutins et de dragons. Pour autant, je n’ai pas vu le moindre bout d’oreilles pointues ou la moindre trace d’écailles dans cette histoire ! Disons, pour résumer, que j’ai retrouvé dans ce récit tous les ingrédients que j’apprécie dans ce conte mais pas ceux auxquels je m’attendais (d’une certaine manière), d’où ma petite déception. Je n’ai pas été aussi surprise et dépaysée que je le souhaitais.

belle-et-la-bete-question-film-dessin-anime

Ensuite (et enfin), j’ai trouvé le début un peu long. En effet, j’avais tellement hâte d’arriver à la rencontre entre la Belle et la Bête, que je n’en pouvais plus d’attendre ce moment. Surtout que cette rencontre ne survient que vers la moitié du roman (qui n’est pas trop long heureusement). J’ai donc, avant ce fameux passage, trouvé parfois quelques longueurs au récit. Cependant, ce fait est finalement plus du à ma propre impatience qu’à une quelconque maladresse de l’auteure.

belle-et-la-bete-question-film-dessin-anime

D’ailleurs en fin de compte, Robin McKinley ne fait que placer le contexte afin que nous puissions bien comprendre la psychologie des personnages et leurs réactions. Elle prend le temps de construire chacun d’entre eux, les secondaires comme les principaux, pour que tous aient de la consistance et deviennent attachants. Je pense donc que cette introduction était nécessaire. Peut-être même que cette sorte d’attente a été créée et voulue par l’auteure pour attiser notre curiosité et notre impatience et rendre son roman addictif ! Une fois Belle au château et une fois sa rencontre avec la bête passée, la tension demeure présente. En effet, même si je connaissais la suite, j’étais curieuse de savoir comment l’auteure allait tourner son histoire et amener la fin.

Je pense cependant que ceux qui n’apprécient pas les longues descriptions n’accrocheront peut-être pas à ce livre. En effet, Robin McKinley n’hésite pas à nous décrire largement et le château et le jardin de la Bête tout comme la chambre ou encore les humeurs de la Belle.

belle-et-la-bete-question-film-dessin-anime

Comme je vous le disais plus haut, tous les personnages sont attachants : Belle (dont le vrai nom est Honneur) n’est en réalité pas d’une grande beauté (tout comme dans le conte original donc, à priori) mais est, par contre, très intelligente. Elle adore lire et monter à cheval. Elle est également d’une grande bonté envers ses sœurs (Grâce et Espérance). Celles-ci, contrairement à Belle, sont très jolies. Elles sont également très gentilles mais plus superficielles et fleur bleue que leur cadette. Leur père les adore toutes les trois et, malgré ses ennuis financiers et la perte de sa femme, tente de reprendre goût à la vie ! Enfin, Ger, l’époux d’Espérance, est également un homme bon, plein de sagesse qui aime tendrement non seulement sa femme mais également (et de manière toute fraternelle) ces deux belles-sœurs.

La Bête, quant à elle, est aussi sombre et bourrue de prime abord que dans le Disney mais aussi tendre et pleine de bonté sous sa carapace. Dans son château résident également des serviteurs invisibles qui anticipent ses moindres volontés tout comme celles des visiteurs qui viennent à passer au château. Pas de chandelier, d’horloge ou de tasse parlantes donc, mais des sortes d’esprits, également emprisonnés sous cette fausse apparence.

belle-et-la-bete-question-film-dessin-anime

En bref, une jolie histoire qui a su me charmer à défaut de me surprendre ! J’ai beaucoup aimé l’univers enchanteur mis en place par l’auteure (même s’il n’y avait ni lutins, ni dragons) ainsi que tous les personnages qui interagissent dans ce récit. Les amoureux de « La Belle et la Bête », à condition ne pas en attendre trop d’originalité, ne devraient pas être déçus par cette réécriture !

Ma note: 8/10 2-heres-a-rose.png

6 commentaires sur “« Belle » de Robin Mac Kinley

Ajouter un commentaire

  1. Je suis contente que ta lecture t’es plu dans l’ensemble, malgré ton impatience face au temps avant la rencontre entre les deux :p
    C’est une revisite pas trop exotique dans l’ensemble mais si on aime le conte de base où le Disney, on ne peut pas être trop déçu, enfin je crois.
    J’ai adoré les passages de description, même si en général je n’aime pas trop ça. La j’ai trouvé que ça permettait vraiment de mettre l’accent sur cette « magie » et « fantaisie » du château etc. Le conte d’origine est très court mais vaut la peine d’être lu un jour je pense ^^

    Aimé par 1 personne

    1. 🙂 Oui j’ai bien aimé dans l’ensemble même si je m’attendais à quelque chose de plus exotique comme tu dis! 😉 Mais je suis d’accord avec toi, si on aime le conte de Dinsey, on aimera forcément celui-là!!
      J’ai bien aimé aussi les passages de descriptions mais bon je me dis que cela ne plaira peut-être pas à tout le monde…?? Habituellement j’aime déjà ça par contre!! 😀 J’ai le conte d’origine chez moi en plus! Effectivement il est pas bien gros, j’ai juste un peu peur au niveau du style…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :