Premières lignes #41

Coucou!

Qui dit dimanche dit « Premières lignes », un rendez-vous hebdomadaire organisé par Ma Lecturothèque. 

Le principe est simple : je choisis un livre dont je vous partage les premières lignes !

Aujourd’hui, j’ai choisi: « La cité de l’oubli » de Sharon Cameron. J’ai lu ce livre très rapidement la semaine passée! C’est une lecture très sympa et divertissante! 🙂

tete-de-lit-arabesque.jpg.pngVoici le résumé:

 

« Tous les douze ans, les habitants de Canaan subissent un phénomène mystérieux : ils perdent la mémoire et oublient qui ils sont. Ceux qui n’ont pas consigné leurs souvenirs dans leur journal perdent leur identité et deviennent des parias. Les autres se reconstruisent grâce aux informations qu’ils redécouvrent dans leur journal. Nadia, 16 ans, cache un lourd secret : il y a douze ans, elle n’a pas oublié. Elle se souvient du chaos qui a saisi la cité, tout comme elle se rappelle que son père a falsifié les journaux de sa mère et de ses sœurs pour les abandonner… À l’approche du nouvel Oubli, elle redoute que sa famille soit de nouveau éclatée. Pour éviter cela, elle doit percer le secret de ce phénomène, avant que tout le monde ait oublié. »
couv17070773
Chapitre 1
Ils vont me fouetter. Je ne comprends pas que cela m’étonne. Personne ne peut prendre autant de risques sans finir par se faire attraper. Je ne veux pas me faire attraper. Je m’allonge sans bruit au sommet du mur à peine plus large que moi. Il y a du vide de part et d’autre. Je serre mon sac contre ma poitrine et plisse les yeux pour me protéger de la lumière. En réalité, j’ai toujours su que je me ferais prendre. Je ne pensais simplement pas que ce serait aujourd’hui.
J’ose un regard en contrebas. Deux silhouettes se tiennent dans l’allée sombre, côte à côte. Mon échelle en corde se balance juste au-dessus de leurs têtes. Je ne crois pas qu’elles aient vu ni moi ni l’échelle. Je ne suis pourtant pas très discrète. La cité fortifiée de Canaan s’étire telle une vaste cuvette peu profonde en verre et en pierre blanche. Et je suis étendue là, à dix mètres de hauteur, sur son mur d’enceinte.

tete-de-lit-arabesque.jpg.png

Alors, ces premières lignes vous donnent-elles envie de commencer ce livre ? Et si vous l’avez déjà lu, qu’en pensez-vous?

Publicités

4 commentaires sur “Premières lignes #41

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :