Premières lignes #49

Coucou!

Qui dit dimanche dit « Premières lignes », un rendez-vous hebdomadaire organisé par Ma Lecturothèque. 

Le principe est simple : je choisis un livre dont je vous partage les premières lignes !

Aujourd’hui, j’ai choisi: « Les larmes de l’assassin » d’Anne-Laure Bondoux. Un livre que j’ai déjà évoqué plusieurs fois dans mes Top Ten Tuesday parce que c’est une histoire magnifique et touchante que j’ai envie de faire découvrir à tout le monde! 😉

tete-de-lit-arabesque.jpg.pngVoici le résumé:

« L’homme et la femme Poloverdo avait un enfant qui poussait comme le reste sur cette terre, c’est-à-dire pas très bien. Il passait ses journées à courir après les serpents. Il avait de la terre sous les ongles, les oreilles décollées à force d’être rabattues par les rafales de vent, et s’appelait Paolo. Paolo Poloverdo.
C’est lui qui vit venir l’homme, là-bas, sur le chemin, par un jour chaud de Janvier. Cette fois-là, ce n’était ni un géologue, ni un marchand de voyage, et encore moins un poète.
C’était Angel Allegria. Un truand, un escroc, un assassin.

Un roman magnifique sur l’innocence et le mal, à travers le destin de trois personnages en quête de leur vérité. »

couv52731550

Chapitre 1

Ici, personne n’arrivait jamais par hasard. Car ici, c’était le bout du monde, ce sud extrême du Chili qui fait de la dentelle dan les eaux froides du Pacifique.

Sur cette terre, tout était si dur, si désolé, si malmené par le vent que même les pierres semblaient souffrir. Pourtant, juste avant le désert et la mer, une étroite bâtisse aux murs ris avait surgis du sol : la ferme des Poloverdo.

Les voyageurs qui parvenaient jusque-là s’étonnaient de trouver une habitation. Ils descendaient le chemin et frappaient à la porte pour demander l’hospitalité d’une nuit. Le plus souvent, il s’agissait d’un scientifique, un géologue avec sa boîte à cailloux, ou d’un astronome en quête de nuit noire. Parfois, c’était un poète. De temps en temps, un marchand d’aventure en repérage.

tete-de-lit-arabesque.jpg.pngAlors, ces premières lignes vous donnent-elles envie de commencer ce livre ? Ou l’avez-vous déjà lu? Si oui, qu’en aviez-vous pensé?? L’avez-vous aussi trouvé magnifique et touchant ?

Publicités

7 commentaires sur “Premières lignes #49

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :