Premières lignes #51

Coucou!

Qui dit dimanche dit « Premières lignes », un rendez-vous hebdomadaire organisé par Ma Lecturothèque. 

Le principe est simple : je choisis un livre dont je vous partage les premières lignes !

Aujourd’hui, j’ai choisi: « Inhumaine-Retour aux sources » de Sophie Moulay

tete-de-lit-arabesque.jpg.pngVoici le résumé:

« 400 ans après la montée des eaux et l’engloutissement de l’Europe, les anciens Blancs vivent en vaincus dans les quatre pays d’Afrique encore à sec. Pourtant, grâce à ses inventions, c’est l’un d’entre eux qui a rétabli la paix et la sécurité dans la nouvelle confédération, avant de disparaître. Roseau, une jeune blanche, sait cependant qu’il n’est pas le héros que l’on croit. À la recherche de son identité, elle part sur ses traces, mais son chemin est semé d’embûches. Poursuivie par les machines du savant et flanquée d’un improbable poète, fasciné par le monde d’avant et amoureux des vers du Doré, Roseau doit affronter sa réalité.
Sophie Moulay, auteur de la saga fantasy L’élu de Milnor, revient à l’anticipation qu’elle a déjà explorée avec la novella Traque : d’un homme à l’autre. Elle nous livre cette fois-ci un texte singulier, alliant la légèreté d’un poète à la dureté de la jeune héroïne. »

xcover-1815

— Il paraît qu’avant, les livres étaient destinés à être lus.

Un silence surpris accueille la déclaration du vieux conteur. Abdullah, le plus vif des enfants du village, est le premier à le rompre.

— Non, je te crois pas. Les livres, tout le monde s’en sert pour s’essuyer les fesses.

— Ou pour faire du feu, ajoute sa sœur Hasna.

— Je vous parle du temps d’avant la Grande montée des eaux, les enfants, reprend le conteur. En ce temps-là…

Au dernier rang, la petite Roseau écoute sans mot dire.

— À cette époque, les Blancs habitaient l’Europe. Ils étaient des centaines de millions et…

— C’est quoi des millions ? demande Abdullah.

— Des milliers de milliers.

— Comment ils tenaient tous sur leurs îles, s’ils étaient si nombreux ?

Le conteur adopte une expression faussement fâchée et fronce les sourcils.

— Mais vas-tu me laisser raconter correctement !

Une seconde de silence s’installe. Le feu crépite doucement. Sa lueur rassure les enfants autorisés ce soir à veiller tard. Le conteur sourit et reprend :

— L’Europe était une vaste étendue de terre, si vaste qu’on n’en voyait pas le bout. Il y avait des villes, tellement de villes qu’elles se touchaient. Le Blanc régnait alors en maître.

Des exclamations de stupeur jaillissent de quinze bouches enfantines.

— Eh oui, c’est difficile à croire, n’est-ce pas ?

— Qu’est-ce qui s’est passé ? interroge Hasna.

— L’eau a doucement submergé l’Europe, l’a transformée en une multitude d’îles. Tout d’abord, les Blancs ont abandonné les villes des plaines. Certains ont essayé de vivre les pieds dans l’eau et de se déplacer en pirogue. Ah les fous ! Ils n’y ont récolté que des maladies. L’eau a continué à monter. Les villes des plateaux n’ont bientôt plus suffi. Sans champs à semer, la nourriture a commencé à manquer. Alors, faute de place, les Blancs sont venus chez nous, la bouche pleine de suppliques et l’estomac vide. Et nous les avons accueillis… à nos conditions.

tete-de-lit-arabesque.jpg.pngAlors, ces premières lignes vous donnent-elles envie de commencer ce livre ? Ou l’avez-vous déjà lu? Si oui, qu’en aviez-vous pensé?

5 commentaires sur “Premières lignes #51

Ajouter un commentaire

    1. Pareil!! Je l’ai eu sur Simplement Pro je n’avais lu que le résumé! Ces premières lignes m’ont intriguée et effrayée tout autant! J’espère effectivement que l’auteure n’en a pas fait quelque chose de trop manichéen!! Je le commence demain..Je croise les doigts! :-/ 😉

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :