« La faucheuse, tome 1 » de Neal Shusterman #PLIB2018

Édition : Robert Laffont (R)

Parution : 16 février 2017

Pages : 493 pages

Prix : 18,90 euros

Résumé

« Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté. »

ob_5010cc_la-faucheuse

Mon avis

Après avoir entendu tellement de bien sur ce livre, je me suis enfin lancée grâce au PLIB2018 ! Je lui en suis d’ailleurs très reconnaissante puisque sans être un coup de cœur, cela a clairement été une excellente lecture !

L’univers futuriste inventé par l’auteur est fascinant (bien qu’un brin « bisounours » au départ) ! Neal Shusterman nous plonge dans un monde où les hommes sont devenus immortels ! Les maladies ont été éradiquées, les guerres ne subsistent plus que dans les livres d’histoire et les technologies ainsi que les sciences ont tellement évolué que les hommes sont capables de ressusciter leurs morts ! Se faire tuer accidentellement n’est plus un problème ! Le cadavre est tout simplement emmené à l’hôpital et, après quelques jours dans le coma, se réveille comme neuf et peut rentrer tranquillement chez lui ! Ce petit miracle est dû, en grande partie, à l’intervention d’une intelligence artificielle, appelée Thunderhead. Elle a pris le relais des hommes des politiciens et gère à présent seule la bonne marche de la planète ! Grâce à elle, la pollution a disparu, tout comme les abus et crimes de toutes sortes ! En gros, elle fait régner l’ordre sur terre bien mieux que n’importe quel chef d’état ! Pourtant, malgré les îles créées pour accueillir tout le monde, la population a besoin d’être régulée sous peine de devoir prochainement trouver une nouvelle terre d’accueil, surtout maintenant que l’être humain a gagné son combat contre la mort ! C’est ainsi qu’une communauté de faucheurs a vu le jour. Leur rôle est, comme leur nom l’indique, de faucher des âmes, définitivement cette fois.

Voilà les bases de cet univers dystopique riche et innovant. Je l’ai adoré, pour ma part, même si j’aurais aimé que l’auteur s’attarde davantage sur le passage du monde tel que nous le connaissons à celui gouverné par le Thunderhead ! Il est resté très en surface sur cette transition et j’ai, de ce fait, eu du mal à me l’imaginer. Tout parait trop beau, trop propre et par conséquent peu réaliste, presque « trop » facile. J’aurais toutefois pu l’accepter tel quel sans me poser plus de questions mais j’aime bien tout comprendre et il m’a manqué quelques précisions pour cela.

ob_5010cc_la-faucheuse

L’intrigue de ce livre est menée avec brio ! Je n’ai anticipé aucun des rebondissements qui m’ont tous prise par surprise ! Je me suis littéralement laissée porter par l’histoire ! L’écriture de l’auteur est addictive tout comme le rythme de son roman : les révélations et les retournements de situation ne sont pas tous relégués à la fin mais, au contraire, distillés à travers l’ensemble du récit ! Le lecteur ne s’embête donc jamais. Le point de vue est omniscient et s’attarde à tour de rôle sur le ressenti de différents personnages, bien que principalement sur celui de Citra et Rowan. Les chapitres sont entrecoupés d’extraits de journaux intimes de faucheurs qui permettent de mieux appréhender certains aspects de leur société et de leur histoire.

C’est très instructif de découvrir comment chaque faucheur procède : ils ont chacun leur propre mode de fonctionnement tout en respectant, à leur façon tout du moins, les commandements auxquels ils sont soumis ! Dans ce récit, le point de vue des anciens (les premiers faucheurs) s’oppose tout doucement à celui de la nouvelle génération qui ne conçoit plus les choses de la même manière. Cette confrontation est très intéressante, bien amenée par l’auteur et compréhensible. Chacun a sa propre idée de ce qui est juste et honorable et, dans une certaine mesure, tous ont un peu raison. Toutefois, il y a des limites à ne pas dépasser que quelques-uns n’hésitent pas à franchir, malheureusement.

ob_5010cc_la-faucheuse

J’ai beaucoup aimé Citra et Rowan. Tous deux mènent une petite vie paisible jusqu’à ce qu’un faucheur débarque dans leur existence et leur propose de devenir ses apprentis. Ils répugnent autant l’un que l’autre à exercer un jour ce métier mais finissent par céder et acceptent de débuter leur formation. Ils évoluent tous les deux beaucoup au fil de l’histoire, ce que j’ai particulièrement apprécié ! Ils vont devoir s’adapter et changer leur point de vue, tout en essayant de ne pas renier leurs convictions ! Ils sont jeunes sans être niais, assument leurs choix et vont au bout de leurs idées. Ils font preuve de courage sans non plus être héroïques. Ce ne sont pas des personnages inaccessibles mais, au contraire, très humains ! J’ai compris leurs réactions, leurs doutes et leurs décisions (ce qui n’est pas toujours le cas, surtout dans les récits Young Adult où les personnages m’agacent parfois). La petite romance qui se tisse entre eux est un peu prévisible (et c’est dommage) mais elle sert l’intrigue et, en cela, elle ne m’a pas semblé superflue. De plus, elle reste en toile de fond et n’est donc pas du tout dérangeante.

Maître Faraday et Dame Curie sont deux personnages attachants également. D’autant plus que l’auteur dévoile petit à petit des pans de leur passé, révélant leur complexité. Ils ont des idées à la fois similaires et assez éloignées concernant leur travail. Ils sont vieux et sages mais pas sans fêlure ; ils ont aussi commis des erreurs dans leur jeunesse. J’ai trouvé, de manière générale, que tous les personnages de ce récit étaient bien construits. Maître Goddard et sa clique, par exemple, même si je ne les porte pas dans mon cœur, sont assez nuancés dans l’ensemble !

ob_5010cc_la-faucheuse

En bref, un premier tome qui mérite largement l’engouement dont il a été l’objet ! L’univers est riche et original (malgré un petit manque de développement selon moi) ! L’idée d’une communauté de faucheurs, chargés de limiter le nombre d’humains sur terre est vraiment atypique ! Être à leur côté pour effectuer ce travail ingrat était particulièrement intéressant même si l’apprécier peut paraître un brin morbide ! ! Lâcher ce livre s’est parfois avéré difficile tant l’intrigue est captivante et les rebondissements totalement inattendus. Si vous n’avez pas encore lu ce roman, foncez ! Pour ma part, le tome 2 me fait déjà de l’œil et je ne pense pas le laisser trop longtemps trainer dans ma pal.

Ma note: 9/10 7974eef5e09ea9f5eea0c856f696c21c

Publicités

11 commentaires sur “« La faucheuse, tome 1 » de Neal Shusterman #PLIB2018

Ajouter un commentaire

  1. J’ai lu beaucoup de critiques sur ce livre et il m’intrigue ! Même si une amie qui a souvent le même genre de goût que moi n’avait pas trop aimé. Je vais me laisser tenter je crois 🙂 D’ailleurs je me demandais, comment ça fonctionne le PLIB?

    Aimé par 1 personne

    1. Oh elle avait pas aimé quoi? Juste pour avoir une idée de ce qui peut déplaire! 😉 Pour le PLIB j’ai rajouté un lien dans ma chronique quand je l’ai cité. En gros, on avait d’abord du sélectionner chacun 3 livres SFFF sorti en 2017 (one shot ou 1er tome). ça faisait une énorme sélection. Là dedans, on a du voter pour 8 livres et les 8 qui ont récolté le plus de vote sont devenus les 8 finalistes (les résultats sont tombés en février je pense). Ensuite on a jusque septembre pour les lire et les chroniquer et voter pour notre préféré! Le gagnant sera annoncé fin septembre si je ne me trompe pas! 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. J’ai cherché sa chronique pour te répondre en détails et en fait c’était un coup de cœur ‘-‘ Du coup je me demande avec quelle chronique je l’ai confondue ! Dans mon souvenir c’était un souci d’univers. Mais peut-être que je confonds avec un autre livre qui a une couverture dans ce genre là. Mh, en tout cas, je vais lui emprunter du coup comme elle l’a haha.
        Ah oui donc ça se fait par groupe préalable comme le prix des auteurs inconnus !

        Aimé par 1 personne

      2. Haha ok! Niveau de l’univers effectivement même si l’idée est vraiment originale, il manque d’explication pour certaines choses!!
        Yep sauf que par contre ce ne sont pas des services presse, il faut les acheter (e-book et numérique) ou il y avait moyen de se les prêter je pense et certaines maisons d’edition avaient envoyé qqs livres numérique aussi dont un seul dans les 7 derniers (8? je ne sais plus) qu’on doit obligatoirement lire (si je ne me trompe pas).

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :