« Les voyageurs du Livre Portail, tome 1, La larme du saule » de Sophie Moulay

Édition : Éditions 38

Parution : 27 juin 2018

Pages : 189 pages

Prix : 14,50 euros (broché)/ 5,99 euros (e-book)

Résumé

« Les contes de fées ne sont pas des livres comme les autres. Pour chacun d’entre eux, il existe quelque part un exemplaire particulier, un livre-portail, qui permet au lecteur de pénétrer dans l’univers du conte. Mais attention aux conséquences ! Une mésaventure est vite arrivée et tout changement dans le conte affecte aussi le monde réel.
Lorsqu’au lieu d’effectuer une punition, Roland, quinze ans, décide de relire La larme du saule, un conte de fées étudié en sixième, les ennuis commencent. L’aventure aussi…
Avec ce premier volet de Les voyageurs du livre-portail, Sophie Moulay nous offre à la fois une aventure qui peut se lire de façon indépendante, et un premier voyage dans son nouvel univers fantastique. »

the_willow_bath_by_zvepywka-d8ar1dn

Mon avis

« Les voyageurs du livre portail » est le second roman que je lis de cette auteure ! Je tiens d’ailleurs à remercier les éditions du 38 et le site Simplement Pro pour l’envoi de ce service presse numérique.

J’ai trouvé ce récit, assez court, très divertissant même si je ne m’attendais pas à ce que les personnages et la construction soient aussi « jeunesses ».

the_willow_bath_by_zvepywka-d8ar1dn

Ce premier tome nous propose une plongée au cœur d’un pays imaginaire. Roland, notre jeune héros, va, en effet, être littéralement projeté, contre son gré, au beau milieu d’un conte, intitulé « La larme du Saule ». Son intrusion ne sera pas sans conséquence : à la suite de celle-ci il va être entrainé dans une série d’aventures plus rocambolesques les unes que les autres. Si vous avez lu « Le pays des contes » de Chris Colfer, cette introduction devrait vous en rappeler une autre ! Toutefois, même si le postulat de départ est fort proche (un personnage issu du monde « réel » pénétrant à l’intérieur d’un conte de fée), le reste de l’histoire s’éloigne du roman de Chris Colfer. D’une part, « La larme du saule » est un conte inventé par l’auteure (en tout cas, je n’en ai pas trouvé trace sur internet) et non un récit connu du plus grand nombre et réécrit. D’autre part, la quête de nos deux héros est assez différente puisqu’ils vont devoir, en quelques sortes, restaurer l’histoire….

the_willow_bath_by_zvepywka-d8ar1dn

La trame est « traditionnelle » et rejoint, dans les grandes lignes, celle de pas mal de contes : Roland et sa compagne d’infortune vont croiser la route de divers personnages qui se révéleront être soit des adjuvants, soit des opposants (à eux d’accorder leur confiance aux bonnes personnes). Avant de réussir leur mission, ils devront également affronter une série d’épreuves. J’aime beaucoup les contes en général mais je préfère les intrigues plus linéaires (dans le style de la Belle et la Bête), lorsque le lien entre les événements est plus direct et plus clair. Dans le récit de Sophie Moulay, il y a bien un fil rouge mais les tribulations auxquelles font face nos deux protagonistes n’ont pas grand-chose à voir entre elles (un peu comme dans « Alice au pays des merveilles »). Toutefois, contrairement à « Alice aux pays des merveilles » qui m’avait procuré un sentiment d’oppression, dans ce livre, les héros ont un objectif bien défini vers lequel ils tendent indéniablement au fil du roman. Je n’ai pas eu l’impression que je ne sortirais jamais de cette histoire. J’ai, de plus, trouvé la majorité des situations auxquelles nos personnages sont confrontés très originales et déconcertantes. Je me demandais à chaque fois sur quoi ils allaient tomber ! En ce sens, même si elle n’a pas ma préférence, ce type de construction est très captivante et maintient le lecteur en haleine ! L’intrigue, par ricochet, est dynamique et pleine d’actions.

the_willow_bath_by_zvepywka-d8ar1dn

Roland et Ariane, nos deux protagonistes principaux, sont censés avoir quinze ans. Cependant, leurs réflexions et la manière dont ils se comportent m’ont paru plus proches de celles d’adolescents de 13 ans que de 15 ans. C’est sans doute ce qui a renforcé mon impression d’être face à un roman très jeunesse. Malgré tout, j’ai aimé les suivre et j’ai trouvé leurs réactions très plausibles. Par contre, je ne me suis pas spécialement attachée à eux. De par leur jeune âge et leur caractère, je ne me suis pas du tout projetée en eux. Ariane m’a un peu agacée par moments ; ses sautes d’humeur, surtout, m’ont énervée même si elles sont en grande partie compréhensibles. Elle pouvait se montrer pleurnicharde et peureuse et, l’instant d’après, forte et courageuse. Pareil pour Roland : il m’a parfois semblé réfléchi et débrouillard, prenant les décisions qui s’imposent et parfois, à l’inverse, pas très dégourdi.

Parmi tous les personnages qui gravitent autour d’eux dans ce conte, j’ai surtout apprécié Pile-poil, un faune particulièrement bavard, le mignon petit Feyk et, pour finir, Dame Cannelle, la gentille mamie accompagnée de son bouc ! Ils étaient tous très originaux !

the_willow_bath_by_zvepywka-d8ar1dn

Pour finir, j’adhère toujours autant à la plume de l’auteure qui est très fluide et très juste ! Le vocabulaire qu’elle utilise est bien choisi. Le récit est conté à la troisième personne et si les personnages adoptent un langage « jeune », le narrateur, lui, emploie des termes plus soutenus et des tournures de phrase plus travaillées (sans rendre non plus le récit lourd ou incompréhensible), j’ai bien aimé ce petit « décalage » entre les deux ! La présence de ce vocabulaire riche et précis est, je trouve, très pertinent et intéressant pour les jeunes qui liront cet ouvrage !

the_willow_bath_by_zvepywka-d8ar1dn

En bref, si vous aimez les contes de fée et la littérature jeunesse et que vous accrochez à ce type d’intrigue très prenante où les héros doivent réussir un certain nombre d’épreuves avant d’arriver au dénouement final, je vous conseille ce livre ! Si pas, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil à la bibliographie de Sophie Moulay et laissez-vous tenter par un autre de ses romans, son style, à lui seul, vaut le détour.

Ma note: 8/10emoticone-de-fee-400-97572943

Un commentaire sur “« Les voyageurs du Livre Portail, tome 1, La larme du saule » de Sophie Moulay

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :