« La petite librairie des cœurs brisés » d’Annie Darling

Édition : Milady

Parution : 16 mai 2018

Pages : 466 pages

Prix : 7,90 euros (poche)

Résumé

« Amoureuse des livres depuis toujours, Posy travaille dans une vieille librairie londonienne et passe son temps à lire des romans d’amour. À la mort de l’excentrique propriétaire des lieux, elle hérite de cette institution qui périclite à vue d’oeil. Posy remue ciel et terre pour éviter la faillite et fonder la librairie de ses rêves, spécialisée dans les romans d’amour, Au bonheur des tendres. Mais Sebastian, le petit-fils de la défunte propriétaire – et accessoirement le plus grossier des Londoniens – est bien décidé à faire de sa vie un enfer : ses goûts littéraires et ses intérêts sont opposés aux siens. Alors que Posy se démène pour sauver la librairie, elle tombe bien malgré elle sous le charme de son ennemi juré… »

a27e80c9b7afc9107c0eee2037c60efc

Mon avis

C’est l’article de Lire en bulles qui m’avait très fortement donné envie de me procurer et, surtout, de lire ce roman ! Je vous invite à aller voir sa chronique ; elle en parle vraiment très bien ! 😊 Pour ma part, je ne regrette pas du tout d’avoir suivi son conseil !

a27e80c9b7afc9107c0eee2037c60efc

J’ai directement été attirée par le contexte de cette histoire : une vieille librairie pleine de caractère. Toutefois, celle-ci est au bord de la faillite et aurait besoin d’un bon rafraichissement pour la relancer ! J’ai adoré me balader entre les rayons de cette petite boutique, toucher les livres à travers les mains des libraires, me représenter le comptoir où sont exposées les nouveautés,…Remettre une librairie sur pied n’est pas une mince affaire. Il faut trouver une idée susceptible d’attirer à nouveau les clients, revendre ou se débarrasser des vieux ouvrages, monter un plan financier qui tienne la route, ranger, laver,…Tout n’est pas toujours très glamour mais être plongée dans cet univers aux côtés de personnages passionnés m’a énormément plu !

Posy, notre héroïne, est une grande amatrice de romance, quel que soit le genre de celle-ci : érotique, young adult, historique, classique ou contemporaine, tout y passe ! Même si, contrairement à elle, je ne lis pas que cela, j’adore m’immerger dans une « petite » histoire d’amour de temps à autre (comme ce fut d’ailleurs le cas avec ce récit !). Et grâce à Posy, j’ai noté de nombreux titres et auteur(e)s dont je n’avais encore jamais entendu parler ! J’ai hâte de mettre la main sur ces romans et de les dévorer à mon tour ! Quant à ceux que je connaissais déjà, j’ai été ravie de m’en rappeler en tombant sur leurs références au fil des pages !

a27e80c9b7afc9107c0eee2037c60efc

Pour revenir à Posy, c’est une jeune femme peu sûre d’elle qui s’occupe de son jeune frère depuis la mort tragique de leurs parents. Quand elle hérite de la librairie, elle ne sait pas trop si elle doit s’en réjouir ou non. Elle travaille là depuis de nombreuses années en tant qu’employée et a du mal à se faire à l’idée qu’elle va devenir le patron de ses anciens collègues et amis. Eux-mêmes sont plutôt sceptiques. Jusqu’ici, en effet, Posy a toujours suivi les directives que d’autres lui donnaient, bien qu’elle se soit battue pour obtenir un coin spécialement dédié à la romance. J’ai aimé les faiblesses de notre héroïne : son manque de confiance en elle, son côté désordonné,…Malgré sa timidité et ses angoisses, elle va prendre son courage à deux mains et tout faire pour donner un nouvel élan à cette librairie dont la survie dépend en partie de sa créativité. Je me suis attachée à cette jeune femme même si j’ai regretté son manque de caractère en certaines occasions. J’ai parfois trouvé ses réparties face à Sébastien, le protagoniste masculin de l’histoire, un peu pâlottes. Elle évoque, pour elle-même, leurs joutes verbales et leur relation entre chien et chat. Pour ma part, j’ai plutôt eu l’impression d’assister au combat, perdu d’avance, d’une petite souris face à un gros lion. Elle s’abaissait trop facilement à mon goût devant les provocations et les caprices de Sébastien ! Il aurait clairement mérité une bonne gifle, histoire de lui clouer le bec une bonne fois pour toute ! Toutefois, je conçois que cela ne soit pas dans son caractère beaucoup plus doux et accommodant que celui du jeune homme ! Et attention, je ne dis pas non plus qu’elle se laissait faire, loin de là : elle arrive malgré tout à ses fins et leurs échanges étaient souvent houleux et très amusants à suivre !

J’ai eu beaucoup plus de mal avec le personnage de Sébastien dont le comportement est plus que limite (les magazines le surnomment d’ailleurs avec raison « l’homme le plus grossier de Londres »)  et souvent macho. Je peux accepter et comprendre le côté arrogant de certains personnages, surtout qu’ils ont généralement des circonstances atténuantes (comme ce cher vieux Darcy). Ici, j’avoue que je ne lui en ai pas trouvé énormément …De plus, il était particulièrement odieux, hautain et rabaissant vis-à-vis de notre héroïne. Les passages concernant son costume, par exemple, m’ont singulièrement énervée ! à force, j’avais juste envie de le lui déchirer ! Il n’avait vraiment rien pour lui, le pauvre, et je n’arrivais pas à retrouver chez lui ce qui me touche habituellement chez les héros de ce genre ! Son enfance n’a pas toujours été seine et équilibrée, c’est sûr. Toutefois, il est adulte à présent et continue de se comporter comme un petit garçon qui ne supporte pas que quelqu’un lui dise « non ». Heureusement, il se rattrape un peu à la fin et les derniers chapitres le montrent sous un meilleur jour ! Il garde son côté agaçant de sale gosse jusqu’au bout mais disons que j’ai entraperçu l’homme derrière le masque, ce qui m’a aidée à le juger moins sévèrement ! Chose que je ne pensais plus possible au deux tiers du récit tellement il m’horripilait !

Les collègues de Posy sont tous haut en couleur, Nina la tatouée qui aime les mauvais garçons, Verity, la jeune fille timide qui n’ose pas répondre au téléphone et le mystérieux Tony. Je les ai tous les trois apprécié et je suis impatiente de les retrouver dans les prochains tomes !

 

Le style simple et fluide de l’auteure m’a plu et j’ai particulièrement accroché au ton qu’elle a su donner à son histoire.

a27e80c9b7afc9107c0eee2037c60efc

En bref, une très jolie romance dans un environnement plus que plaisant : une librairie ! Si Posy manque parfois un peu de caractère et de répondant face à la tornade pleine de suffisance de Sébastien, c’est une jeune femme touchante, une vraie battante qui fait front et ne baisse pas les bras devant les difficultés ! Sébastien, quant à lui,…il aurait mérité plus d’une fois d’être proprement remis à sa place. Cependant, il est un peu remonté dans mon estime à la fin et ne m’a pas empêché de passer un excellent moment de lecture ! J’ai déjà hâte de lire le second tome consacré à Verity ! D’autant plus que celle-ci est une passionnée de Jane Austen et qu’il sera question de faux petit ami ! Tout un programme !

Ma note: 8,5/10a2f2bf28cacaeb8023fe27c0ff60ff74

Publicités

5 commentaires sur “« La petite librairie des cœurs brisés » d’Annie Darling

Ajouter un commentaire

  1. Ravie et soulagée de voir que tu as aimé ta lecture. Sébastien est un personnage fort detestable dès le départ et j’admire le fait que l’auteure ait réussi à le rendre plus « acceptable »(?) dans les derniers instants du bouquin.
    De plus je trouve que c’est le genre de scénario qui pourrait faire un bon petit film à l’image d’un Avant toi ou d’une comédie dramatique.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :