« La fille qui tressait les nuages » de Céline Chevet #PLIB2019

Édition :Chat Noir

Parution : juin 2018

Pages : 292 pages

Prix : 19,90 euros

#ISBN9782375680797

Résumé

« Saitama-ken, Japon.

Entre les longs doigts blancs de Haru, les pelotes du temps s’enroulent comme des chats endormis. Elle tresse les nuages en forme de drame, d’amour passionnel, de secrets.

Sous le nébuleux spectacle, Julian pleure encore la sœur de Souichiro Sakai, son meilleur ami. Son esprit et son cœur encore amoureux nient cette mort mystérieuse. Influencée par son amie Haru, Julian part en quête des souvenirs que sa mémoire a occultés. Il est alors loin de se douter du terrible passé que cache la famille Sakai…

Fable surréaliste, la Fille qui tressait les nuages narre les destins entrecroisés d’un amour perdu, une famille maudite et les tragédies d’une adolescence toujours plus brève. »

best-places-to-see-cherry-blossoms

Mon avis

La couverture de ce livre qui a tout de suite attiré mon regard quand je suis passée devant le stand des éditions du Chat Noir aux Imaginales. Toutefois, la petite pancarte placée à côté de l’ouvrage m’a un peu refroidie ; elle faisait mention d’un thriller.. ? (ou quelque chose dans ce goût-là) J’avoue que mes souvenirs sont un peu flous. Dans tous les cas, j’ai craint, en la lisant, que ce roman ne soit pas fait pour moi (malheureusement !). J’ai donc passé mon chemin… pour revenir plus tard, trop attirée par la jolie couverture pour ne pas chercher à en savoir plus ! Et j’ai bien fait ! En discutant avec l’auteure, celle-ci m’a assuré que son livre ne faisait pas peur, malgré les sujets sombres abordés dedans !

Bref, ce titre a atterri dans ma PAL et y a patienté quelques mois avant que je me décide enfin à le sortir dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge !

best-places-to-see-cherry-blossoms

La première chose qui me vient à l’esprit au moment de rédiger ma chronique c’est que le contenu est au moins aussi beau et envoutant que l’emballage ! Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en ouvrant cet ouvrage : à quelque chose de poétique, de dépaysant, d’inattendu, de sombre ? Pour mon plus grand bonheur, ce récit est un peu tout cela à la fois.

Et effectivement non, il ne fait pas peur ! Du moins pas comme une histoire horrifique ou un roman noir. Cependant, il a, sans conteste, un petit côté thriller psychologique, les frissons en moins. La mort étrange de la sœur de Souichiro plane au-dessus du groupe d’amis formé par Julian, Akiro, Haru et Souichiro. Si dès le départ, l’atmosphère est pesante, chargée de secrets, de non-dits et de mensonges, l’ambiance devient de plus en plus lourde au fil des pages. Les questions se bousculent dans la tête de Julian, notre héros, et se font de plus en plus pressantes. Alors oui, certains passages peuvent mettre mal à l’aise parce qu’ils sont traumatisants et/ou malsains mais, non, comme me l’avait dit l’auteure, à aucun moment je n’ai ressenti terreur, angoisse ou tout autre sentiment du même acabit !

best-places-to-see-cherry-blossoms

L’intrigue est très bien ficelée ! Entre réalité et rêve, vérité et secrets enfouis, notre héros se débat pour retrouver sa mémoire et démêler le vrai du faux dans ses souvenirs. Il y a un très joli retournement de situation vers le milieu du récit que je n’avais pas du tout vu venir! J’avais supputé, par contre, l’une des révélations de la fin. Disons que, par déduction, il m’a semblé que c’était la seule option qu’il restait ! Toutefois, j’ai apprécié découvrir tous les petits détails auxquels, bien sûr, je n’avais pas pensé ! Les quelques passages dans le passé m’ont beaucoup plu également ! Je les ai trouvés très bien construits et bien amenés ! J’ai adoré la fin, ou plutôt adoré la détester à certains niveaux, surtout concernant un des « éléments », un peu laissé en suspens. Disons, que pour l’un des personnages c’est une fin à moitié ouverte. Difficile de vous en dire plus sans spoiler. Ceux qui ont lu le livre voient peut-être de quoi je parle (ou pas^^).

best-places-to-see-cherry-blossoms

L’univers est très intéressant (surtout au vu de mes maigres connaissances concernant la culture japonaise) que ce soit au niveau des croyances (temple, offrandes,…) ou des traditions propres à ce pays. Le voyage m’a plu, c’est certain, et m’a donné envie d’en apprendre davantage à ce sujet, de me plonger à nouveau dans ce genre d’univers aux coutumes par moments si éloignées des nôtres. Le petit côté fantastique amène une touche surnaturelle bienvenue et parfaitement équilibrée. L’auteure arrive à l’intégrer de manière parfaitement « naturelle » (si je puis dire^^) au récit !

best-places-to-see-cherry-blossoms

Les quatre personnages principaux sont quatre adolescents au caractère bien distincts les uns des autres. Je ne me suis pas spécialement attachée à Haru, Souichiro et Julian. Haru m’a semblé, par moments, trop arrogante et cynique ; Julian trop lâche et peureux et Souichiro trop sûr de lui et froid. Seule la timide Akiro a trouvé grâce à mes yeux et a réussi à me toucher dans son désir d’aider Julian. Malgré tout, je leur reconnais à tous une personnalité bien développée et marquante ! Ils ont une présence incontestable et j’ai apprécié suivre leurs aventures et essayer de percer leurs secrets.

Les parents (et les adultes) de ce récit sont peu présents et, la plupart du temps, n’endossent pas le rôle rassurant et sécurisant que les adolescents de cette histoire seraient en droit d’attendre d’eux et auxquels ils pourraient se raccrocher. Les situations qu’ils vivent ou ont vécu expliquent en grande partie cette « négligence ». Il n’empêche que, de ce fait, nos quatre héros sont souvent livrés à eux-mêmes et obligés, en quelque sorte, de se fixer leurs propres limites, ce qui entraine, inévitablement, des dérives.best-places-to-see-cherry-blossoms

L’auteure a indéniablement une plume magnifique : tantôt poétique et lyrique, tantôt, au contraire, crue, terre à terre voire même un peu gore. Elle peut tout aussi bien nous emmener dans un monde léger et plein de promesses, véritable envolée des sens et, l’instant d’après, nous décrire une scène dure et criante de réalisme ! J’ai adoré ce contraste entre les passages aériens et doux et ceux plus brutaux et dérangeants.

best-places-to-see-cherry-blossoms

En bref, cette lecture m’a sortie de ma zone de confort mais je ne le regrette absolument pas !! C’est le genre de roman qui marque, dont l’histoire reste en tête bien après l’avoir refermé et face à laquelle il est impossible de rester indifférent. Ce livre est un habile mélange entre onirisme et cruauté, secrets de famille et fantastique, le tout savamment orchestré par l’auteure. Pour couronner le tout, Céline Chevet a une très jolie plume qui vaut le détour. Je vous conseille donc ce livre en espérant qu’il vous happe autant que moi ! 😊

Ma note: 8,5/10 depositphotos_180313654-stock-photo-emoji-holding-japanese-flag-emoticon

Publicités

9 commentaires sur “« La fille qui tressait les nuages » de Céline Chevet #PLIB2019

Ajouter un commentaire

  1. La couverture magnifique de ce roman et ton avis me donne très très envie de le découvrir !! Comme pour toi au début, je suis intriguée et irrémédiablement attirée par cette histoire ! Hâte de la découvrir à mon tour !! 🙂
    Bonne semaine et bonnes lectures !!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :