« RougeToxic »de Morgane Caussarieu #PLIB2019

Édition : ActuSF

Parution : 15 février 2018

Pages : 352 pages

Prix : 14,90euros

#ISBN9782366298628

Résumé

Je m’appelle Faruk, et pour subsister, il me faut boire votre sang.

Je vivais tranquillement ma non-vie dans les bas-fonds de San Francisco, quand ce type a débarqué pour me confier une mission difficile à refuser.

Me voilà sur les bancs de Mission High School, à suivre comme une ombre Barbie, une orpheline aussi intrigante que réfractaire à mes charmes. Et croyez?moi, survivre dans la jungle du lycée, ce n’est pas de tout repos, même pour un vampire. Surtout pour un vampire…

Mais d’elle ou de moi, qui sera le plus toxique ?

Nouveau roman plein de mordant de Morgane Caussarieu, spécialiste de la littérature vampirique, Rouge Toxic redonne tout son sens au mot frissonner. »

1 sdkAOTcBaUyxupgODDKy9w

Mon avis

J’ai lu « Rouge Toxic » il y a environ un mois (voire même presque deux puisque ma lecture remonte à début novembre). Heureusement, j’avais pris quelques notes qui me permettent aujourd’hui de raviver mes souvenirs et d’écrire une chronique un minimum détaillée ! Et je voulais absolument en rédiger une étant donné que ce roman m’a beaucoup plu (même si, vous le verrez, il y a une ou deux petites choses qui m’ont moins convaincue). Il faisait partie des pré-sélectionnés du PLIB2019 mais n’a malheureusement pas été retenu dans les 21 sélectionnés…

« Rouge Toxic » paraît, de prime abord, être un énième récit narrant la relation compliquée entre un vampire et une humaine dans un contexte lycéen…C’est du moins ce que pourrait croire tout lecteur qui ne prendrait pas la peine de tourner les pages de ce titre, s’arrêtant à la seule lecture du résumé. En réalité, « Rouge Toxic » est bien plus que cela ! Si quelques clichés du genre sont, malgré tout, présents et si, vers le milieu du récit, l’intrigue prend un chemin plus « classique », c’est loin d’être une histoire standard ou « déjà vue » ! L’auteure ne ménage ni ses personnages ni ses lecteurs et l’intrigue, surprenante, sort clairement  des sentiers battus (au début et à la fin, surtout, si vous avez suivi jusqu’ici 😉) !

1 sdkAOTcBaUyxupgODDKy9w

Cette histoire foisonne de meurtres en tout genre et de descriptions légèrement gores (veines sectionnées, peaux arrachées, cadavres disloqués,…) mais le tout colle tout à fait à l’univers vampirique mis en place par l’auteure ! L’hémoglobine coule à flots mais quoi de plus normal ? Les créatures surnaturelles décrites entre ces lignes ont en besoin pour survivre ! Difficile dès lors, pour elles, de s’en passer ! Ces suceurs de sang ne sont, par ailleurs, ni gentils ni gentlemans. La violence fait donc partie intégrante de ce récit, sans être insoutenable toutefois (selon moi en tout cas) ! Le fait que je m’y sois préparée a, sans doute, joué dans ce constat. Je m’attendais limite à pire et finalement, j’ai trouvé le tout parfaitement supportable et allant de soi. Je suis, de ce fait, assez tentée de lire d’autres romans de cette auteure, a priori plus hard.

Cette envie est très certainement liée aussi au fait que j’ai adoré la plume cynique, pleine de peps et addictive de Morgane Caussarieu. J’ai également accroché à l’humour qui transparait dans ce titre et que j’espère retrouver dans ses autres écrits ! Le choix de l’auteure d’alterner les points de vue à la première personne des deux personnages principaux (Barbie et Farouk) m’a semblé judicieux et appréciable pour bien saisir toutes les nuances de ces personnages et toutes les subtilités de l’intrigue. Les chapitres sont courts et s’enchainent très facilement ! Le rythme est donc assez soutenu, entre l’écriture addictive et les chapitres courts et dynamiques, aucun temps mort à signaler !

1 sdkAOTcBaUyxupgODDKy9w

Mais revenons à nos deux personnages principaux. Barbie est une jeune fille qui a rapidement su me séduire ! Elle n’est pas du tout niaise ou fleur bleue contrairement à ce que son surnom pourrait laisser penser. C’est d’ailleurs loin d’être une gentille petite barbie inoffensive. Toutefois, je l’ai parfois trouvée un brin naïve. Elle aurait pu, selon moi, pousser ses réflexions un peu plus loin par moments et se poser davantage de questions. Ce qui est sûr, c’est que Morgane Caussarieu ne l’épargne pas et, wouah, je n’aimerais vraiment pas être à sa place ! Ce qui lui arrive est dingue ! Pour autant, ses réactions m’ont semblé naturelles et absolument pas surjouées ou artificielles, ce que j’ai grandement apprécié.

Quant à Faruk, c’est un « vrai » vampire, qui parfois n’arrive pas à se maitriser et perd le contrôle face à son addiction au sang ! J’ai adoré l’idée de son harem (pour ceux qui ont lu le livre, vous voyez de quoi je parle ! Pour les autres, il faudra vous laisser tenter si vous voulez le savoir). J’ai particulièrement goûté sa première (ou une de ses premières) rencontre avec l’héroïne : la description qu’elle fait de lui est loin d’être flatteuse (haleine nauséabonde, puanteur corporelle et j’en passe). En même temps vu son régime alimentaire et le peu de soin qu’il apporte à son hygiène, le contraire eut été étonnant. J’ai craint, à un moment donné, qu’il ne devienne trop gentil mais…heureusement non…l’auteure a su garder le cap. Et même s’il évolue durant le récit, sa nature profonde reste inchangée.

En dehors de ces deux personnages, les autres protagonistes ne m’ont pas spécialement marquée. En y repensant deux mois après, seuls deux d’entre eux me viennent spontanément en tête : Benji (un camarade de classe de Barbie, gothique et fan absolu des buveurs de sang) et J.F. (un vampire psychopathe qui m’a bien fait rire).

1 sdkAOTcBaUyxupgODDKy9w

Comme je vous le disais, au niveau de l’intrigue, j’ai particulièrement accroché au début et à la fin que j’ai trouvées originales. Le milieu est plus « classique » et m’a, de ce fait, moins séduite. Cependant, ce contraste est peut-être voulu par l’auteure pour mieux rebondir et nous surprendre ensuite… (ou peut-être pas, ce n’est que mon analyse et mes impressions personnelles après tout^^). La toute fin est en partie ouverte et parfaite de mon point de vue (vous comprendrez en la lisant, une fois de plus). Toutefois, ne vous inquiétez pas, l’intrigue est entièrement résolue et toutes nos questions obtiennent une réponse satisfaisante.

1 sdkAOTcBaUyxupgODDKy9w

En bref, un récit vampirique détonant et incisif que je vous conseille! Il ne faut pas avoir peur du sang et des macchabées mais les vampires sont des prédateurs et se nourrissent d’hémoglobine, ne l’oublions pas ! L’intrigue est très bien menée et la fin propose une ouverture déroutante, qui laisse la part belle à l’imagination. Alors, qui a envie de savoir qui de Farouk ou de Barbie est le plus toxique pour l’autre (comme le suggère très justement le résumé) ?

Ma note: 8,5 /10 Résultat de recherche d'images pour "emoticone vampire"

 

Publicités

7 commentaires sur “« RougeToxic »de Morgane Caussarieu #PLIB2019

Ajouter un commentaire

  1. Je suis contente que tu aies aimé cette lecture ^-^ Si tu veux du plus trash faut lire les autres titres de Morgane Caussarieu. Avec dans les veines et je suis ton ombre, tu retrouveras certains personnages de Rouge Toxic (dont JF mon favori ♥ j’ai hâte de lire un roman sur lui !).
    Chouette chronique !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :