« Le choix du roi » de Solène Bauché

Édition : autoédité

Parution: 15 novembre 2018

Pages : 560 pages

Prix : 19,90 euros (broché) / 3,99 (ebook)

Résumé

« Royaume des Francs, 792. L’heure est grave : Charlemagne vient d’apprendre que son fils d’un premier lit, Pépin le Bossu, a conspiré contre lui. Le roi est loin d’avoir été un père idéal, mais la sentence est sans appel : le jeune traître doit rejoindre un monastère et y demeurer le restant de ses jours. Peu enclin à faire amende honorable et encore moins à devenir un homme de Dieu, Pépin dépérit. L’héritier déchu est loin de se douter que c’est par une entremise des plus inattendues que viendra son salut, avant d’entamer un périlleux voyage vers l’inconnu…

Un récit d’aventures teinté de fantastique dans lequel les voix se croisent et l’Histoire se mêle à l’Imaginaire. »

couv_293662

Mon avis

Je tenais tout d’abord à remercier chaleureusement l’auteure, Solène Bauché, ainsi que le site SimplementPro pour la confiance et l’envoi de ce service presse numérique !

« Le choix du roi » est un roman historique, agrémenté d’une pointe de fantastique, qui prend place au cœur du Moyen-âge, en pleine période franque. Ce récit propose, en effet, au départ, de suivre Charlemagne dans les premières années de son règne. Plus tard, deux autres personnages occupent le devant de la scène dont son fils, Pépin Le Bossu. Pour chacun d’entre eux, l’auteure utilise une narration à la première personne du singulier. Ce procédé donne un aspect très introspectif à l’histoire. Solène Bauché accorde clairement davantage d’importance aux états d’âmes et sentiments de ses personnages qu’au contexte historique (bien que celui-ci ne soit pas complètement annihilé, non plus. Certaines campagnes, sièges, conquêtes,…sont évoqués. Cependant, ces éléments restent le plus souvent en arrière-plan, selon moi). J’avoue que ce choix m’a, dans un premier temps, un peu déçue, étant une grande adepte des descriptions des villas et/ou châteaux, de l’habillement, etc… en gros de tout ce qui forme l’environnement quotidien des gens à une époque donnée. Toutefois, au vu de la suite, je comprends mieux pourquoi l’auteure a axé son récit sur les relations que nouent ses personnages au détriment du contexte. Les événements qui se jouent au début, les attitudes des uns envers les autres, les décisions prises sont essentiels pour bien saisir la suite !

couv_293662

Au vu de ce que je viens de vous dire, vous vous doutez que ce récit est largement romancé ! Impossible, en effet, de savoir avec exactitude ce que pouvait ressentir Charlemagne (que ce soit vis-à-vis de ses enfants ou de ses adversaires politiques). L’auteure prend donc pas mal de liberté à ce niveau. Toutefois, cela ne m’a pas dérangée. Une fois ce constat établi, il suffit de prendre du recul  et de faire la part des choses entre ce qui est écrit et la réalité historique. Solène Bauché respecte d’ailleurs très bien celle-ci concernant les grands faits qui traversent la vie de ce cher Charlemagne au début de son règne. Les dates citées, concernant les naissances et divers mariages, sont exactes (en tout cas pour ce que j’ai pu voir en parcourant différents articles internet : oui, j’aime bien me renseigner en parallèle de ma lecture quand il s’agit de ce genre de roman, surtout s’il traite d’une période que je maitrise moins, comme c’est le cas ici). Le seul petit anachronisme que j’ai repéré, malheureusement dans les premiers chapitres ce qui m’avait fait craindre la suite, est l’utilisation d’une expression (un peu trompeuse parce qu’elle fait allusion, a priori, à un prédécesseur de Charlemagne) qui ne fut usitée qu’au 18ème siècle : « se mettre martel en tête » (qui n’a, en réalité, rien à voir avec Charles Martel). Petit détail donc mais qui reste dommage tout de même.

couv_293662

Pour revenir à l’intrigue, la première partie du roman est, comme je vous le disais, consacrée majoritairement à Charles et à ses déboires affectifs. Si j’ai passé un bon moment de lecture, l’écriture étant fluide et agréable à lire, je m’attendais à plus je pense : non seulement au niveau du contexte historique (comme déjà évoqué) mais aussi au niveau de l’action. Il ne se passait, en effet, somme toute pas grand-chose, abstraction faite de sa vie sentimentale et de quelques campagnes militaires. C’était intéressant et très utile pour la suite mais un peu lent malgré tout.

Par après, un autre personnage prend le relais du roi dans la narration (toujours à la première personne donc) : Pépin le Bossu, son fils ainé. Un troisième protagoniste apparait également plus tard et la fin de ce titre lui est entièrement dédiée ! Je ne vous en dirai pas plus sur son identité au risque de vous mini spoiler ! À partir de là, la fiction prend réellement le pas sur la réalité historique. L’auteure s’en écarte clairement, puisqu’elle ajoute un événement qui, a priori, n’a jamais eu lieu « en vrai » pour emmener ses personnages dans une tout autre aventure. J’ai largement préféré cette seconde partie qui, pour moi, proposait une intrigue plus rythmée et prenante. L’aspect « fantastique » prend également tout son sens, ici, bien qu’en restant très léger (pour ceux que cela gênerait). Contrairement à la première partie où le quotidien du roi et de sa famille était souvent occulté pour laisser la place aux événements majeurs qui ont jalonné leurs existences, cette seconde partie est plus centrée sur les éléments concrets de la vie de nos héros, ce qui m’a davantage plu.

couv_293662

Dans l’ensemble, je trouve que l’auteure traite avec brio la psychologie de ses protagonistes. Le lecteur pénètre réellement leurs pensées et suit leur évolution. Je ne me suis pas vraiment attachée au personnage du roi Charles qui est décrit, ici, comme quelqu’un de froid, calculateur et égoïste, pétri d’ambitions, un peu trop conscient de son importance et prêt à tout pour arriver à ses fins. Un bonhomme plutôt détestable donc même si il a certaines circonstances atténuantes ; elles n’excusent pas tout, loin de là ! Son fils Pépin m’a davantage touchée. Sa difformité le tient à l’écart de la cours et de ses enjeux, en dépit de son statut d’ainé. Sa présence est tolérée mais loin d’être appréciée. Mis à l’écart, prié de s’effacer et de subir le mépris des siens sans se plaindre, il a bien du mal à trouver sa place. De plus, la relation qu’il entretient avec son père, très ambiguë, ne l’aide pas à se construire « sainement ». Ses choix, ses faiblesses (sa lâcheté, entre autre) sont parfaitement compréhensibles au vu de ce qu’il a enduré. Son évolution, au fil du récit, est intéressante, tout comme celle du troisième personnage auquel j’ai beaucoup accroché !

couv_293662

En bref, un titre aux qualités indéniables bien qu’un peu lent à démarrer, selon moi. La première partie était nécessaire et en soi agréable à lire même si les histoires de cœur de Charles ainsi que ses petites manigances familiales et politiques ne m’ont pas spécialement passionnée. La seconde partie, par contre, plus clairement fictionnelle m’a davantage convaincue. Un roman qui pourrait donc plaire à ceux qui ont des affinités avec cette période historique ou qui souhaitent en savoir plus, sans être submergés d’informations (le contexte restant la plupart du temps en arrière-plan) ! Ceux, par contre, qui espèrent trouver moult détails sur les conquêtes, sièges et autres batailles liés à cette époque, risquent de rester sur leur faim ! Personnellement, j’ai passé un agréable moment de lecture en compagnie de ces personnages dont les émotions sont décrites avec beaucoup de justesse !

Ma note: 8/10 depositphotos_13971214-stock-illustration-king-emoticon.jpg

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :