« Nos vies en l’air » de Manon Fargetton

Édition : Rageot

Parution : 09 janvier 2019

Pages :  192 pages

Prix : 15,90 euros

Résumé

« Mina et Océan.
Ces deux-là se rencontrent par hasard ce soir sur le toit-terrasse d’un immeuble. Ils ont choisi le même spot pour en finir. Ils décident de s’accorder la nuit pour faire, ensemble… tout ce qui leur passe par la tête, en se disant toujours la vérité. Où cela va-t-il les entraîner ? »

71wFmmVMgzL

Mon avis

Merci beaucoup à Netgalley et aux éditions Rageot pour l’envoi de ce service-presse numérique !

« Nos vies en l’air » est un court roman contemporain sur lequel je ne me serais probablement pas penchée, sans le nom de l’auteure. La plume de Manon Fargetton m’ayant totalement convaincue dans « L’héritage des rois passeurs », je me suis laissée tenter même si le résumé ne m’inspirait que moyennement…Ce genre de sujet, sensible et d’actualité, me touche ; toutefois, je ne suis pas attirée par les titres qui le traitent. Au final, ce récit aura réussi le pari de me plaire malgré le choix des thématiques, très éloignées de mes lectures habituelles !

Mina et Océan sont tous les deux au bord du gouffre. Pour des raisons différentes, ils ressentent un profond mal-être qui les pousse, un soir, à se rendre sur le toit d’un immeuble avec dans l’idée d’en finir une bonne fois pour toute. Pas de chance, ils ont choisi le même bâtiment comme cadre de leur suicide…Plutôt que de sauter ensemble sans attendre, ils décident de passer la nuit à deux. Au terme de leur veille, ils détermineront s’ils souhaitent toujours ou non aller au bout de leur acte.

71wFmmVMgzL

J’ai dévoré ce court roman en une après-midi ! Difficile de le lâcher une fois commencé, difficile de quitter les personnages sans savoir comment va se terminer leur virée nocturne improbable ! Je ressentais une certaine urgence à vivre tous ces moments forts et emplis d’émotions avec eux ! L’auteure nous propose, en effet, ici, sur un peu moins de 200 pages, une nuit pleine de folies, étonnante et surprenante ! Chaque page tournée amène son lot de surprises, impossible de prédire la prochaine étape. À cette folie, que j’ai évoquée ci-dessus, se mêle également une certaine gravité. L’ombre de leur prochain suicide n’est jamais très loin, pas plus que les événements qui les ont amenés à prendre cette décision radicale. Le mélange de ces deux facettes, parfois contradictoires, est très bien géré par l’auteure. Son histoire sonne juste et authentique, de mon point de vue ! [Comme je n’ai pas l’habitude de lire ce type de récit et que je n’ai jamais été directement confrontée à ce genre de situation dans mon quotidien, mon avis reste ce qu’il est : terriblement subjectif et basé uniquement sur mon ressenti extérieur.]

71wFmmVMgzL

En dehors de ces considérations, j’ai trouvé nos deux héros poignants ! Ils occupent le devant de la scène et même si d’autres personnages croisent leur route, ils restent secondaires. L’important, c’est le cheminement de Mina et Océan durant cette nuit. La narration est d’ailleurs à la première personne du singulier, alternant les chapitres sur Elle aux chapitres sur Lui. Entre ceux-ci se glissent des flashs de leur passé, sous forme d’ « instantané » ou de « brûlure » qui aident à comprendre comment ils se sont retrouvés là ! Ces petits sauts temporels sont très bien joués de la part de l’auteure ! Sans trop vous en révéler, j’ai également apprécié les choix de Manon Fargetton concernant l’évolution de la relation entre Mina et Océan.

Petit plus : découvrir Paris la nuit en suivant les péripéties de nos deux jeunes protagonistes était plaisant. Surtout, découvrir un Paris que je ne connais pas spécialement bien, parfois très éloigné des coins touristiques que j’ai l’habitude de visiter.

71wFmmVMgzL

En bref, j’ai adoré ce roman plein de surprises, au rythme détonnant, sous tendu par la merveilleuse plume de Manon Fargetton. Ma chronique est assez courte mais étant donné que ce titre est lui-même peu épais, je ne voulais pas risquer de vous en dire trop ! Je vous encourage simplement (mais expressément !!) à le lire ! Il traite le sujet du suicide d’une façon à la fois hors du temps et survoltée tout en étant très réelle et terre à terre. C’est tout en nuance et en finesse…

Ma note: 8,5/10 smiley-1

5 commentaires sur “« Nos vies en l’air » de Manon Fargetton

Ajouter un commentaire

      1. Effectivement, je comprends le côté too much!! Bon, pour les clichés, comme ce n’est pas un sujet que je lis souvent, je ne les ai pas trop vus. Au moins, comme tu dis, tu auras découvert la très chouette plume de l’auteure! 🙂

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :