#Vendredi Lecture/50

Coucou!

Ce rendez-vous en rassemble deux en un : celui des « premières lignes » (un rendez-vous hebdomadaire organisé par Ma Lecturothèque) et celui du « vendredi lecture« .

Pour ce rendez-vous, il suffit de prendre sa lecture en cours et de la partager en ajoutant la quatrième de couverture, les informations de l’éditeur et un lien vers sa page sur Babelio. J’ajouterai également les premières lignes du livre en question !

J’ai repris l’idée à Ombrebones, qui elle-même a repris le concept du site VendrediLecture et du #VendrediLecture sur Twitter.

Je suis toujours en plein dans ma lecture de « Six of crows » de Leigh Bardugo (que j’apprécie beaucoup!) et j’espère le terminer aujourd’hui! En parallèle, je lis « La librairie des rêves suspendus » d’Emily Blaine publié chez Harlequin pour valider le challenge Sunny Summer Challenge #2! Une chouette lecture sans surprise mais qui passe bien! 🙂

Voici le lien Babelio pour plus de critiques.

cb3d4cd630d2217af636f2677b383644_free-flourish-clipart-free-download-clip-art-free-clip-art-free-wedding-clipart-flourishes_3166-1016

Résumé

« Entrez dans un monde où tout devient possible…

Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu  : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier…  »

Une rencontre émouvante entre deux êtres que tout oppose mais unis par un même désir  : celui de vivre leurs rêves. 

la-librairie-des-reves-suspendus-1198108-264-432

Chapitre 1

Je m’affalai un peu plus contre le velours noir de la banquette et étendis mes bras sur le dossier. Par-dessus la balustrade, j’admirais la foule dense se déhancher à l’étage inférieur au rythme de la musique trop forte. Des basses surpuissantes faisaient vibrer les murs sombres et les sols étincelants. Les spots colorés éclairaient alternativement des jambes nues, des poitrines découvertes et des visages luisants de sueur. Les corps se frôlaient, se touchaient parfois, des sourires lascifs s’affichaient. Je récoltai au passage un ou deux clins d’œil de filles étroitement enlacées dans un corps à corps suggestif.

J’aimais cette ambiance saturée de fragrances capiteuses, de sexe et d’effluves d’alcool. Ce qui différenciait cette boîte de toutes les autres, c’était la présence, en plus, d’un délicat et entêtant parfum d’argent dans l’air. J’étais à des années-lumière de ma première nuit en boîte : provinciale, ringarde et imprégnée d’une odeur de bière bon marché. À l’époque, c’était la seule distraction du coin. Aussi sinistre que ma vie d’avant.

cb3d4cd630d2217af636f2677b383644_free-flourish-clipart-free-download-clip-art-free-clip-art-free-wedding-clipart-flourishes_3166-1016

Et vous? Avez-vu lu ce roman ou d’autres de cette autrice (éventuellement à me conseiller? C’est le premier pour ma part!) ?

Que lisez-vous en ce moment ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :