« American Royals » de Katharine McGee

Édition : Lumen

Parution : 5 septembre 2019

Pages :  563 pages

Prix : 16,00 euros

Résumé

« Et si une famille royale régnait sur les États-Unis ?

Quand les États-Unis ont arraché leur indépendance aux Britanniques, George Washington, général en chef des armées américaines, s’est vu proposer la couronne. Et, au lieu d’insister pour que son pays devienne une république… il a accepté ! Deux cent cinquante ans plus tard, c’est donc la maison Washington qui est à la tête de la première puissance mondiale. Comme la plupart des familles régnantes, elle compte une héritière et un fusible, une éventuelle remplaçante. L’une sera la future reine, l’autre est là pour servir son pays, mais seulement au cas où. Béatrice et Samantha savent depuis l’enfance ce que l’on attend d’elles. Mais elles ne sont pas n’importe quelles princesses. Elles sont américaines, et leur pays est né d’une rébellion…

À seulement vingt-et-un an, Béatrice, élevée pour régner, a la chance de devenir la première reine du pays, où jusque-là seuls des hommes pouvaient exercer le pouvoir… une réforme du droit de succession a bouleversé son existence, mais son avenir tout tracé devient soudain trop pesant pour elle. Quant à Samantha, elle se soucie peu de briser les règles d’une cour qui se soucie peu de ses incartades – jusqu’au jour où sa sœur est soudain sommée d’épouser l’homme dont elle est tombée amoureuse… Sans oublier Jefferson, le frère jumeau de Samantha, relégué au troisième rang dans l’ordre de succession alors qu’il aurait dû régner, et pris dans une redoutable rivalité amoureuse.

Déchirés entre leur devoir et des penchants bien humains, les membres de la famille royale américaine se débattent sous les feux des projecteurs et des réseaux sociaux. Personnages irrésistibles, luttes d’influence et secrets d’alcôve… Une duologie sensible et cruelle qui rappelle la série phénomène The Crown, la modernité en plus. Découvrez, sous la plume de Katharine McGee, les mystères de la famille la plus célèbre de l’Histoire, dont les peines et les drames se jouent sur la plus vaste scène qui soit : le monde. »

Résultat de recherche d'images pour "couronne et paillette"

Mon avis

Je tenais tout d’abord à remercier chaleureusement les éditions Lumen ainsi que le site de NetGalley pour l’envoi de ce service presse numérique.

Dès l’annonce de sa sortie, ce livre m’a fait de l’œil. Le spitch de départ me tentait bien mais je voulais attendre le bon moment pour me lancer. Finalement, les premiers retours positifs m’ont décidée et je l’ai demandé sur NetGalley.

Résultat de recherche d'images pour "couronne et paillette"

Ce fameux spitch de départ fait mention d’une Amérique au visage bien différent de celui que nous connaissons. En effet, dans ce roman, George Washington n’a pas été le premier président des USA mais le premier roi américain ! La démocratie, quant à elle, a été remisée au placard. Au début de cette histoire, nous suivons donc les descendants de cette monarchie, veille aujourd’hui de plusieurs siècles ! Plus précisément, nous rencontrons les trois petits derniers : l’héritière, Béatrice et les deux jumeaux, Samantha et Jefferson. J’aimais bien l’idée de cette uchronie qui promettait pas mal de paillettes et de faste sur fond d’intrigues de cours et de stratégies politiques. Malheureusement, si le côté glamour et léger est effectivement bien présent dans le récit, les deux autres aspects le sont, quant à eux, beaucoup moins… L’autrice a fait le choix de se concentrer essentiellement sur les histoires d’amour de ses personnages. C’est divertissant et, vu le contexte, également dépaysant et amusant à lire mais le tout manquait un peu de profondeur historique et politique, de mon point de vue. Toutefois, j’ai passé un bon moment avec ce roman que j’ai lu essentiellement la nuit, lors d’insomnies.

Résultat de recherche d'images pour "couronne et paillette"

Si l’intrigue générale m’a donc un peu déçue, il n’empêche que les personnages sont intéressants ! Tous ont une personnalité propre et bien marquée. La narration se partage entre Béatrice, Samantha, Nina (la meilleure amie de Samantha) et Daphné (l’ex du prince Jeff). Nous suivons ces quatre jeunes femmes d’un point de vue extérieur. Même si j’ai réussi à m’attacher à elles, j’aurais préféré en lieu et place d’un roman choral avoir plusieurs tomes indépendants consacrés à une héroïne en particulier. Toutefois, dans ce cas de figure, ce n’était pas possible, leurs histoires respectives s’imbriquant trop les unes aux autres…

Si toutes m’ont touchée à leur manière (même Daphné, si si !), mes préférences vont, cependant, à Béatrice et à Nina. Béatrice est, comme dit précédemment, l’héritière ainsi que le premier monarque féminin de l’histoire des États-Unis à accéder au trône. Toute sa vie, elle a été préparée et formée en vue du rôle qui l’attend ! Elle s’est toujours efforcée de faire passer le bien de son pays avant ses propres sentiments. Elle se doit d’être le parfait reflet de l’élégance et du raffinement royal. Son destin semble, en quelques sortes, tout tracé. Elle est riche, adulée, enviée et jouit d’une existence plus que confortable. Le seul hic, c’est qu’elle n’est finalement pas vraiment libre de ses choix et si cela lui convient plus ou moins jusque-là, toute cette belle façade pourrait bien se fissurer…Surtout lorsque ses parents lui demandent de choisir un prétendant, parmi une sélection de ducs et de comptes triés sur le volet, et qu’elle se rend compte que son garde du corps ne la laisse pas totalement indifférente. J’ai aimé le contraste entre l’apparente froideur de Béatrice et ce qu’elle cache réellement au fond de son cœur. Dans son cas, le concept de « vie privée » ne veut rien dire (ou presque), ce qu’elle a de plus en plus de mal à accepter et à gérer.

Samantha, quant à elle, est tout l’inverse de sa sœur. Là où cette dernière est tout en retenue et en discrétion, elle-même ne se prive pas d’exposer à tous son caractère exubérant et explosif ! Elle enchaine les scandales et s’attire régulièrement les foudres du bon peuple américain (contrairement à son frère jumeau, chouchou de ces dames, qui, pourtant, n’en rate pas une non plus). Bref, elle compense par ses frasques sa frustration de n’être que seconde sur la liste. Cette place lui donne la désagréable impression de ne servir à rien. Et quand elle tombe enfin sérieusement amoureuse, c’est pour se rendre compte que celui sur lequel elle a jeté son dévolu n’est autre que le prétendant choisi par son ainée pour régner à ses côtés… Samantha est pétillante et pleine de vie, parfois un brin égoïste. C’est toutefois, avant tout, un être sensible qui aspire à de grandes choses et qui aimerait pouvoir faire plus pour son pays.

Nina, la meilleure amie de Sam depuis leur plus tendre enfance, s’est toujours faite discrète vis-à-vis des médias, préférant mener une vie « normale », « dans l’ombre », plutôt que de se retrouver sous les feux des projecteurs. Malheureusement pour elle, son attirance pour le prince Jeff va quelque peu compliquer la donne. Nina est une jeune femme équilibrée que j’ai beaucoup appréciée. Peut-être au vu de son statut de roturière, je l’ai mieux comprise et appréhendée que les autres personnages parce que plus proche de ma propre réalité ! J’ai facilement pu me mettre à sa place et imaginer son ressenti face aux différentes situations !

Et enfin, Daphné dont l’objectif ultime est de devenir princesse (au bras du beau Jeff, évidemment). Autant dire qu’elle ne voit pas d’un très bon œil la relation naissante entre son ex-fiancé et Nina…C’est une chipie de la pire espèce qui n’hésite pas à mentir et à manipuler les gens pour arriver à ses fins. Clairement, ce n’est pas mon personnage préféré même si d’autres facettes de sa personnalité se dévoilent petit à petit, nuançant l’ensemble et laissant apparaître quelques failles.

Mise à part le contexte particulier, je n’ai pas trouvé ces différentes romances spécialement originales. Ce sont des situations déjà vues et relativement prévisibles mais…qui fonctionnent bien (sur moi en tout cas ! 😊). Et finalement, je n’en demandais pas plus !

Résultat de recherche d'images pour "couronne et paillette"

En bref, si vous aimez les histoires à la Gossip Girl mais version royauté américaine, vous allez adorer ce roman ! Pour ma part, je m’attendais à ce que le contexte historique et politique soit davantage mis en avant et développé…Cependant, je ne ressors pas non plus déçue de ma lecture ; c’était agréable et sans prise de tête. Le genre de récit dans lequel il est plaisant de se plonger après une journée fatigante ! Je lirai d’ailleurs volontiers la suite pour avoir le fin mot de ces histoires !

Ma note: 7,5 /10 Résultat de recherche d'images pour "emoticone royal"

8 commentaires sur “« American Royals » de Katharine McGee

Ajouter un commentaire

  1. Je suis en train de le lire en ce moment même. Arrivée à 3/4 de la fin, je te rejoins sur le manque de profondeur historique qui fait quand même beaucoup défaut. Il s’agit avant tout de se concentrer sur diverses romances certes mais quand même on a le droit d’être plus exigeant en terme de fond ^^.
    Pour le reste, j’aime bien, les personnages sont intéressants et c’est plutôt bien écrit, simple à lire.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je suis d’accord avec toi; on a le droit à avoir un peu plus de fond…Disons surtout au vu du postulat de départ qui n’est pas courant…Ici il fait vraiment juste figuration mais bon…Après je me suis prise au jeu des romances et c’est passé! Peut-être que le tome 2 sera davantage étoffé niveau historique ?^^

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :