« Les Nocturnes » de Tess Corsac #PLIB2020 [repost]

Édition :Lynks

Parution : 18 avril 2019

Pages :  370 pages

Prix : 16,90 euros

#ISBN9791097434274

Résumé

« 125 Rouges. 125 Verts. 250 amnésiques. Et combien de Nocturnes ?

Nous avons cherché par tous les moyens à découvrir pourquoi nous étions enfermés ici. Si seulement nous avions su… Aurions-nous quand même été jusqu’au bout ?

Nous avons cherché par tous les moyens à découvrir pourquoi nous étions enfermés ici. Si seulement nous avions su… Aurions-nous quand même été jusqu’au bout ?

Un nom, un bloc, une couleur d’uniforme : Rouge ou Vert. Ce sont les seules informations dont disposent les deux-cent-cinquante pensionnaires de la Croix d’If, entrés dans l’institut sans le moindre souvenir et sans opportunité de sortir.
Natt Käfig est un Rouge du bloc 3A. Il est le dernier à avoir vu Laura, une Verte, avant sa mystérieuse disparition. Il se fait approcher par un groupe d’élèves… Qui sont ces  » Nocturnes  » qui ont besoin de son aide et qui pensent que Laura avait découvert les raisons de leur présence dans l’institut ? Rouges et Verts vont devoir collaborer pour percer le secret de la Croix d’If et échapper à l’administration. Y parviendront-ils en apprenant qu’ils sont prisonniers pour des motifs différents ? »

nocturnes

Mon avis

Je tenais tout d’abord à remercier chaleureusement les éditions Lynks pour l’envoi de ce service presse ainsi que de la très jolie box qui accompagnait le roman. Celui-ci me tentait depuis que j’avais vu les teasings et je n’ai pas été déçue !

Comme le mentionnent le résumé et la couverture, 250 amnésiques, divisés en 125 Rouges et 125 Verts, sont regroupés (voire plutôt enfermés) au sein d’un institut appelé la Croix d’If. Dans ce lieu, ils sont censés être rééduqués en vue de leur réinsertion dans le monde extérieur. Mais qu’en est-il réellement ? Et comment se sont-ils retrouvés là ?…Un mystère plane sur les raisons de leur internement. De même, l’origine de la distinction entre Rouges et Verts demeure inconnue de tous. Lasses de rester dans l’ignorance, un petit groupe d’élèves s’est formé, résolus à percer les secrets qui entourent leur emprisonnement. Ce sont les Nocturnes…

Ce récit est raconté du point de vue de Natt, un Rouge, qui s’exprime à la première personne du singulier. Au début du roman, il semble suivre le mouvement sans se poser trop de questions. En élève modèle, il va au cours et se soumet aux différentes exigences des dirigeants de l’institut, aussi étranges puissent-elles paraître. Sa rencontre, brève et fortuite, avec Laura, la nuit où cette dernière disparait, va pourtant changer la donne puisqu’elle entraine, indirectement, son rapprochement avec les Nocturnes. De là, sa vie va prendre un tout autre tournant et sa vision de l’institut va s’en trouver irrémédiablement chamboulée.

nocturnes

Une des premières choses qui me vient à l’esprit pour dépeindre ce roman, c’est son addictivité ! Dès les premiers chapitres, le lecteur est pris dans l’histoire. Tout comme Natt, il veut mettre en lumière les secrets qui se cachent derrière les murs, en apparence sans tache, de l’institut. Pourquoi est-il enfermé ? Pourquoi des Rouges et des Verts ? ,… La tension est palpable du début à la fin et ne se relâche pas ! Le rythme du récit est donc parfaitement dosé : dynamique et haletant, sans fausse note.

De plus, certaines révélations arrivent assez rapidement, ce que j’ai apprécié ! Les faire trainer fait souvent juste monter la pression et engendre une attente démesurée. Le tout retombant par la suite comme un soufflet ; les révélations n’arrivant pas à la cheville des espérances engendrées par l’attente. Bref, ici, rien de tout ça, que du contraire ! L’auteure nous surprend relativement vite en dévoilant tout ou une partie des mystères de l’institut (tout en suscitant, au passage, d’autres interrogations). Et, c’est très bien joué de sa part !

Si j’ai donc été maintes fois surprises dans ce roman par telles ou telles découvertes ; a contrario, les grandes lignes de l’histoire me sont vite apparues évidentes. Les chemins pour y parvenir m’ont, pour la plupart, étonnée mais pas la trame générale. En bref, je savais plus ou moins vers quoi le récit tendait sans rien expecter du comment et du pourquoi. Cela ne m’a, de ce fait, pas dérangée. De plus, l’ensemble est bien construit et tient la route. Seule la fin m’a un peu déçue, même si paradoxalement, je trouve qu’elle colle parfaitement au reste de l’intrigue. Jusqu’au bout le lecteur est en suspens et attend le dernier mot pour enfin relâcher la pression et souffler. Toutefois, je m’attendais à ce que l’auteure aille plus loin. Impossible d’en dire davantage sans spoiler mais certains aspects de la conclusion m’ont semblé un peu trop « gentillets » par rapport au reste de l’intrigue. Pourtant, l’auteure n’épargne pas non plus ses héros… 😉

nocturnes

Outre Natt, un personnage sympathique et agréable à suivre, nous croisons de nombreux pensionnaires de la Croix d’If au cours de cette histoire. Pour pas mal d’entre eux, l’auteure prend le temps de développer leur psychologie. Ce qu’ils apprennent au sujet de l’institut et, conjointement, à leur sujet, a de quoi ébranler ! Tous, logiquement, ne réagissent pas de la même manière. Chacun de leur comportement m’a paru vraisemblable au vu des circonstances et est exploité de manière intéressante par l’auteure. À travers l’intrigue et à travers les réactions de ses protagonistes, Tess Corsac aborde des sujets tels que la rédemption, des réflexions sur le bien et le mal, le choix de se souvenir ou non,…Autant de thématiques qui ne m’ont pas laissée indifférente.

nocturnes

En bref, un récit haletant qui tient toutes ses promesses. Si vous cherchez un roman à dévorer en quelques heures, sans temps mort, bien pensé et qui pousse à la réflexion, je vous le conseille à 100% !

Ma note: 8,5/10 smiley-1

logo_plib_2020.png

site du PLIB

8 commentaires sur “« Les Nocturnes » de Tess Corsac #PLIB2020 [repost]

Ajouter un commentaire

  1. Je suis d’accord avec toi sur l’aspect gentillet de la fin :/ Je m’attendais à autre chose, toutefois quand on y pense ça reste dans le ton du roman, dans sa mentalité, donc pas de surprise en réalité 😛 Si si c’est logique ce que je dis haha.

    Aimé par 1 personne

    1. Ben après, ça dépend sans doute des points de vue et des attentes de chacun…c’est pour ça que j’ai mis « gentillet » entre parenthèse…parce que je pense que certains pourraient avoir une toute autre impression et par rapport à d’autres romans, ça ne l’est pas du tout! donc voilà…à toi de voir! 😉

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :