« Marlène » de Hanni Münzer

Édition : L’Archipel

Parution : 06 février 2020

Pages :  442 pages

Prix : 16,99 euros

Résumé (allégé)

« Allemagne, juillet 1944. Marléne se souvient de son passé, celui qui a fait d’elle l’une des femmes les plus recherchées du Reich. Après Au nom de ma mère, Hanni Münzer nous dessine le portrait d’une femme courageuse, prête à tout abandonner pour changer le cours de l’Histoire.
QUI EST LA VÉRITABLE MARLENE ? »

Camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau - Cracovie.fr

Mon avis

Merci beaucoup à Mylène et aux éditions de l’Archipel pour l’envoi de ce roman et pour leur confiance ! Et merci à Les univers parallèles de Millina pour la très chouette LC !

« Marlène » est la suite de « Au nom de ma mère », suite qui s’attarde sur mon personnage préféré  (qui est donc Marlène pour ceux qui n’auraient pas suivi XD) ! J’avais, de ce fait, très envie de me plonger dedans !! Et ce fut une bonne lecture même si j’en attendais plus (trop peut-être ?).

Le récit s’ouvre sur une Marlène âgée ; une vieille femme (avec encore un caractère bien trempé) qui a écrit ses mémoires et souhaite les partager avec son entourage avant de les publier. Après quelques chapitres se déroulant plus ou moins à notre époque, nous replongeons dans le passé et retrouvons notre héroïne en 1944 là où nous l’avions laissée à la fin du premier tome ! Le combat de notre fière résistante est, en effet, loin d’être terminé ! Son combat ne prendra fin que lorsque la folie nazie sera totalement éradiquée et la guerre terminée !  Je ne vous en dirai pas plus, niveau du résumé, pour éviter de vous spoiler « Au nom de ma mère » (que je vous conseille vivement de lire avant) ! Les deux titres peuvent éventuellement se découvrir séparément mais je vous le déconseille ; de nombreux éléments de l’intrigue de « Marlène » vous échapperont si vous ne les lisez pas dans l’ordre.

Camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau - Cracovie.fr

Le rythme de ce roman est très soutenu, surtout au début. Il se passe énormément de choses dans la vie de Marlène ; je n’ai clairement pas eu le temps de m’ennuyer une seule minute ! Cependant, cet enchainement d’actions s’est fait, de mon point de vue, au détriment de l’intrigue. Celle-ci aurait mérité d’être davantage approfondie : j’aurais aimé que, pour certaines situations, l’autrice nous fournisse de plus amples explications et/ou rentre plus largement dans les détails. Je reproche aussi à cette première partie un peu trop d’heureux ou de malheureux hasards ! Cela m’a parfois paru trop facile ! Par la suite, toutefois, le rythme ralentit (tout en maintenant une certaine dynamique) et ces « défauts » (toujours de mon point de vue, hin) s’estompent ! J’ai alors pris d’autant plus de plaisir à suivre les aventures de notre héroïne.

Le dernier élément qui m’a déçue concerne l’une des révélations (liée à l’un des personnages). Cette révélation m’a surprise, sans aucun doute, mais pas uniquement dans le bon sens du terme ! Je l’ai trouvée beaucoup trop grosse ! Et l’explication qui l’accompagne est, selon moi, pas totalement satisfaisante et bien trop vite balayée ! Bref, je n’ai pas été convaincue par ce choix narratif et, malgré le très bel effet de surprise, c’est la perplexité qui a finalement pris le dessus !

Camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau - Cracovie.fr

Mais assez parlé des choses qui fâchent ! Passons plutôt à la liste de tout ce qui m’a plu dans ce titre !

La fameuse Marlène qui m’avait séduite précédemment a, une fois de plus, su me toucher. C’est un personnage haut en couleur, plein de charme et de courage qui ne baisse pas facilement les bras ! Malgré les horreurs qu’elle a vécues, elle a su garder une certaine dignité et une bonne dose d’empathie. Elle peut se montrer dure et intraitable, certes, mais ce n’est qu’une façade qu’elle s’impose pour survivre. A ses côtés gravitent d’autres personnages plein de complexité et de contradiction tel que le docteur Friehling ou encore Jolanta <que j’ai énormément appréciés aussi. J’ai eu un peu plus de mal avec Trudi qui m’a rappelé Déborah (du premier tome), par son insouciance et son égoïsme (bien que compréhensible au vu de son âge…). Hanni Münzer prend également la peine de nous donner des nouvelles des protagonistes du tome 1 (dont je vous tairai évidemment les noms). La boucle est en quelques sortes bouclée !

Camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau - Cracovie.fr

Niveau de l’intrigue, j’ai adoré le fait que l’autrice s’attarde sur les années de l’après-guerre ! Le débarquement et la reconquête progressive du territoire allemand par les Alliés n’effacent pas, par magie, toutes ces années de conflits ! Il faut non seulement reconstruire les villes détruites mais aussi, et surtout, se reconstruire soi-même. Après avoir survécu si longtemps, il faut réapprendre à vivre tout simplement…et, hé bien, ce n’est pas si simple justement ! La guerre laisse des marques qui ne disparaissent, malheureusement, pas en un claquement de doigt ! Ces chapitres m’ont d’autant plus intéressée que c’est une période que je trouve peu exploitée dans les romans (du moins ceux que j’ai eu l’occasion de lire).

J’ai également apprécié tout le passage tournant autour d’Auschwitz. L’autrice, là encore, a choisi de nous présenter un aspect inhabituel de ce lieu (tout aussi sombre et cruel, cependant) ! Je ne vous en dis pas plus, à vous de le découvrir en lisant ce roman. 😉

Camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau - Cracovie.fr

Hanni Münzer propose tout au long de son récit de nombreuses réflexions sur la guerre, la paix, la résistance, le doute,…L’héroïne se pose notamment la question de la légitimité de ses actes et de ses choix. Jusqu’où peut-on aller pour ses idées ? Jusqu’où peut-on aller sous prétexte qu’on est dans le camp du « bien » ? Et qu’est-ce que le « bien » et le « mal » ? Ces notions ont-elles encore un sens en tant de guerre ? La place de la femme a aussi toute son importance dans cette histoire, tout comme son rôle/son utilisation durant la seconde guerre mondiale !

Et je finirai avec la plume piquante et directe de l’autrice qui colle à merveille à son intrigue. J’avoue avoir mis quelques pages à m’y faire ; je venais de lire un roman dont le style était complètement différent, beaucoup plus poétique et lyrique…Toutefois, une fois passée la période d’adaptation, j’y ai adhéré sans problème !

Camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau - Cracovie.fr

En bref, j’ai passé un agréable moment de lecture avec « Marlène » malgré un scénario parfois un peu trop simple et trop rapide à mon goût (dont l’une des révélations m’a semblé un peu tirée par les cheveux). Il n’empêche que j’ai adoré le personnage de Marlène et que ce titre délivre de belles réflexions sur la guerre et la paix, les femmes, la résistance et l’importance du doute! Un bon roman sur la seconde guerre mondiale et un bel hommage aux femmes de cette époque, et de toute époque confondue !

Mon appréciation

bonne lecture

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :