Chronique courte #3 : « La Pension du Bord de mer, tome 6, L’avenir nous appartient » de Tamara McKinley

Édition : Archi poche

Parution : 10 novembre 2021

Pages :  528 pages

Prix : 9,50 euros

Résumé (sans spoil sur les tomes précédents)

« Londres, 1942. Pour fuir les bombardements autant qu’un mari violent, la jeune Ruby Clark est contrainte de quitter la ville. Direction Cliffehaven, sur la côte sud-est de l’Angleterre. Sur place, Ruby tente de se reconstruire et d’oublier l’épisode traumatisant qu’elle a vécu. Par chance, elle trouve vite un emploi d’ouvrière dans une usine d’armement et une chambre chez l’habitant. Mais le couple qui l’héberge n’a rien d’hospitalier, et Ruby craint de vivre un nouveau calvaire. Heureusement, Peggy Reilly la prend sous son aile et l’accueille à la pension du Bord de mer, où règnent chaleur et gaieté. Ruby reprend alors espoir. Se pourrait-il même que se dessine la perspective d’un avenir radieux ? »

Mon avis

Mon tome préféré jusqu’ici !

J’ai pris grand plaisir à retrouver tous les habitants de cette pension ! A force de les recroiser de tome en tome, je m’y suis énormément attachée ; c’est presque devenu comme une seconde famille ! Ron, Peggy et Mme Finch, surtout, ont clairement une place à part dans mon cœur ! Ils leur arrivent pas mal de péripéties dans ce volet-ci (dont je ne vous dirai rien, bien sûr, pour éviter de vous spoiler les précédents).

Chaque tome introduit un nouveau personnage. Dans celui-ci, nous rencontrons Ruby, une jeune londonienne battue par son mari qui va fuir le foyer familial suite à un dispute plus violente que les autres. Le hasard des destinations ferroviaires va la mener tout droit à Cliffhaven. Ruby est une héroïne brisée et craintive au début du roman, complètement sous la domination de l’homme exécrable qui lui sert de mari. Au fil des pages, elle va toutefois retrouver sa combativité, redécouvrir en elle la force qu’elle possédait avant son mariage et redevenir cette jeune fille pleine de joie et d’espoir. Au contact de la famille Reilly et des autres habitants de la Pension, elle va s’ouvrir à nouveau et oser croire en un avenir meilleur.

En bref, une histoire marquante, difficile, aussi, par moments ! C’est la guerre et, sans surprise, celle-ci apporte, comme partout, son lot de blessures et de désillusions. Cependant, l’amour et la bienveillance qui règnent à la Pension du Bord de Mer, aident ses occupants à surmonter les vicissitudes de la vie et à avancer envers et contre tout !

Mon appréciation

Un commentaire sur “Chronique courte #3 : « La Pension du Bord de mer, tome 6, L’avenir nous appartient » de Tamara McKinley

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :