« Amour, gluten et sororité » de S. A. Yarmond

Édition : Auto édité

Parution : 22 mars 2021

Pages :  436 pages

Prix : 19, 90 euros

Résumé

« Entre son blog, sur futur livre de cuisine, les séances pâtisserie et les sorties – légèrement alcoolisées – avec sa cousine Elie et sa meilleure amie Eva, Yael mène une vie bien remplie. Sa vie amoureuse est au point mort, réduite à quelques nuits passées dans les bras de Robin avec qui elle entretient une relation sans attaches.
Cookies, brioches, vinyles, bouquins et mojitos rythment un quotidien ordonné qui laisse peu de place à l’imprévu. Jusqu’au jour où Elie l’embarque dans un double date qui bouleverse tous ses plans … »

Mon avis

J’ai longtemps hésité à chroniquer ce titre, qui a été une lecture mitigée. J’ai, pourtant, passé un bon moment dans l’ensemble mais…avec pas mal de « mais » justement.

La principale raison de cet avis mitigé réside dans le fait que j’ai été déçue dans mes attentes. Je pensais lire un roman contemporain, feel-good certes, mais avec une dose de profondeur. Et…je me suis vite rendue compte de mon erreur : ce récit est plus proche, pour moi, de la rom com. Certains scènes sont, en effet, un peu loufoques (et très drôles, j’en conviens), tout comme certains personnages, et la romance prend énormément de place ! Ce n’est pas un reproche en soi, c’est juste que je ne m’y attendais pas et que, de ce fait, je n’ai pas réussi à rentrer dans cette histoire.

Toutefois, comme je vous le disais, j’ai, malgré tout, passé un agréable moment de lecture. J’ai, d’une part, apprécié l’humour (même inattendu) ainsi que l’amitié, l’amour et la loyauté qui se dégagent de ces lignes ! C’est frais et léger, avec une touche de cocooning ! Et puis, d’autre part, j’ai adoré le côté gourmand du récit. L’héroïne, Yaël, est une influenceuse culinaire : une bonne partie de ses journées est donc consacrée à la préparation de recettes, aussi variées qu’appétissantes (surtout sucrées, pour mon plus grand bonheur). Cette ambiance enfarinée, aux douces odeurs fruitées et chocolatées, m’a énormément plu.

Eva, sa meilleure amie, est brillante, honnête et pleine de peps. Elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, même si ce n’est pas toujours au goût de Yaël. Sa cousine, quant à elle, est un personnage complètement barré. J’avoue que j’ai parfois peiné à la suivre dans ses délires. Cependant, elle illumine clairement ce récit !

Là où j’ai un peu tiqué, par contre, c’est sur le côté « débit de boissons ». Ces trois nanas passent leur temps à picoler…Une journée s’achève rarement sans qu’elles aient levé le coude pour une raison ou une autre…Au départ, j’ai trouvé ça amusant avant que cela finisse par devenir un peu « lourd » (de mon point de vue).

L’intrigue est sympa mais les romances ne m’ont pas transportée. Trop souvent basées, selon moi, sur un manque de communication flagrant. À plusieurs reprises, aussi, nos protagonistes prennent des décisions qui ne m’ont pas plu. Rien de grave, en soi, c’est juste que, de ce fait, j’ai eu du mal à m’attacher à elles et à éprouver, ensuite, de l’empathie face aux situations qui découlaient de leurs choix « douteux » (toujours selon moi, bien sûr !). Je suis, donc, restée assez hermétique à leurs déboires amoureux.

Pour terminer, j’ai moyennement accroché au style de l’autrice. Certaines phrases sonnaient faux, pour moi, niveau concordance des temps (passé simple/imparfait). Et, de façon plus objective, la narration souffre de nombreuses répétitions. Au vu des avis élogieux, il est, a priori, tout à fait possible de lire cette histoire sans buter sur ces dernières…Malheureusement, ce ne fut pas mon cas ! C’est d’autant plus dommage que je pense sincèrement que l’autrice a un réel talent (preuve en est ses très jolies descriptions culinaires).

En bref, un roman qui n’aura pas répondu à mes attentes en terme d’ambiance (ce dont il n’est, évidemment, pas responsable). Toutefois, et malgré mon manque d’attachement envers les personnages, je n’ai pas boudé ma lecture. C’est un récit gourmand, plein d’humour, ainsi qu’une ode à l’amitié et au fait de garder son âme d’enfant ! La plume de l’autrice a beaucoup de potentiel et, même si cette chronique pourrait laisser croire le contraire, j’ai hâte de me plonger dans son second ouvrage. Je crois vraiment, au vu du résumé, qu’il me plaira davantage.

Mon appréciation

Publicité

2 commentaires sur “« Amour, gluten et sororité » de S. A. Yarmond

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :