« De rouages et de sang, tome 2, Le trésor du Pink Lady » d’A.D. Martel

Edition : Scrinéo

Parution : 18 août 2022

Pages : 459 pages

Prix : 16,90 euros

Résumé (tome 1)

« Plongez dans les bas-fonds d’Arkantras, où le danger se cache à chaque coin de rue…
Depuis quelque temps, une menace plane sur les bas quartiers d’Arkantras… Le bruit court qu’une créature avide de chair humaine enlèverait les enfants à la nuit tombée pour les dévorer. Que diable, Rowena, jeune orpheline passionnée de mécanique, se moque bien de ces histoires à dormir debout ! Jusqu’au jour où son ami, Œil-de-Pirate, disparaît lui aussi dans d’étranges circonstances… Résolus à le retrouver, Rowena et son fidèle chat à la patte mécanique, Monsieur Gratouille, s’enfoncent dans les profondeurs d’Arkantras. De son côté, Eugène Bassompière, un journaliste issu de la bonne société, se voit chargé d’enquêter sur ces disparitions. Sur les traces du monstre, les destins d’Eugène et Rowena vont s’entremêler. Que se passe-t-il réellement dans la ville ? Et si la vérité s’avérait pire que tout ce qu’ils pouvaient imaginer ?
​Plongez dans les bas-fonds d’Arkantras, où le danger se cache à chaque coin de rue… »

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier chaleureusement le site Netgalley ainsi que Scrinéo pour ce SP numérique.

« Le trésor du Pink Lady » clôt magnifiquement la duologie steampunk jeunesse « De rouages et de sang » d’AD Martel !

Nous retrouvons nos deux protagonistes principaux, Rowena et Eugène, là où nous les avions laissés à la fin du tome 1 ! Sans spoiler les événements précédents, sachez juste qu’ici nous allons explorer un autre pan de cet univers en nous éloignant quelque peu de la ville d’Arkantras. Il va être question, entre autres, de voyage, de lieux mystérieux, de navires flottants et/ou volants, de ville secrète et de piraterie. L’enquête initiée dans le premier opus, concernant les disparitions d’enfants, se prolonge également dans cette suite. En effet, si nous avions déjà obtenu certains éléments de réponse, ceux-ci avaient finalement engendré d’autres interrogations…

J’ai adoré l’intrigue de ce second volet ! Les révélations sont intéressantes et le fameux « trésor » du Pink Lady a été une véritable surprise pour moi ! La conclusion finale est certes rapide (avec certaines « facilités ») mais, pour un titre jeunesse, je l’ai trouvée bien dosée. Si j’ai ressenti quelques longueurs au début, je pense que ce sentiment est plus inhérent à la situation dans laquelle j’étais qu’un réel « défaut » du récit. D’autant que c’est un aspect que j’apprécie énormément dans les romans de l’autrice : le fait qu’elle prenne son temps pour construire et développer ses personnages.

Suite à leur départ d’Arkantras, nos deux héros vont, ainsi, croiser le chemin de nouveaux protagonistes, tels que le Capitaine Butcher et sa bande de forbans aussi « impitoyables »… qu’atypiques ! Comme souvent chez AD Martel, les personnages sont plus nuancés que ce qu’ils paraissent être de prime abord (je vous laisse découvrir en quoi.. XD). J’ai adoré les deux héroïnes féminines de cette histoire : le capitaine Butcher et Rowena. Deux femmes qui ne s’en laissent pas compter et qui prouvent, plus d’une fois, qu’elles n’ont nul besoin des hommes pour s’en sortir… ça serait même plutôt l’inverse. Rowena est, d’ailleurs, toujours aussi débrouillarde et fonceuse, très mature également, même si elle garde des réflexions et une spontanéité propre à son âge. Eugène, quant à lui, continue d’évoluer : il perd petit à petit sa naïveté et son égoïsme. Il apprend à se battre pour les autres (et non plus uniquement pour lui), à prendre des risques pour protéger ceux qu’il aime. Il se découvre, ainsi, un certain courage ! Pour finir : mention spéciale à Monsieur Gratouille, le chat de notre jeune demoiselle, un compagnon attachant et indépendant qui a un sacré caractère !

En bref, une duologie steampunk jeunesse réussie ! L’intrigue, très prenante, nous entraine des bas-fond obscurs d’Arkantras aux cales puantes du Pink Lady, en passant par des lieux secrets et surprenants ! Alors qu’attendez-vous ? Enfilez vite vos cyber-lunettes d’aviateur, prenez vos outils de mécano et plongez dans ce fabuleux récit à la rencontre de ses personnages intrépides et touchants dans leur authenticité, tels que l’impétueuse et téméraire Rowena ou encore le discret et emprunté Eugène, sans oublier Monsieur Gratouille ! Vous ne serez pas déçus du voyage !!

Mon appréciation

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :