« Le chant des géants » de David Bry #PLIB2023

Édition : éditions HSN

Parution : 05 mai 2022

Pages :  328 pages

Prix : 24,90 euros

#PLIB2023 #PLIB2023A

#ISBN9782918541752

Résumé

« Entrez, entrez.

Asseyez-vous, n’ayez pas peur. Il reste de la place, là, au fond, près de la cheminée.

Oui. C’est bien. Très bien. Commandez des bières, des pommes braisées, ce que vous voudrez, mais faites vite. Vous autres, dans la paille, rapprochez-vous ; calez-vous contre les murs, les tonneaux, les pieds des tables. Voilà… Le feu ronfle, les bûches craquent. La nuit est tombée. Les marmites sont vidées. Laissez-vous aller. Fermez les yeux. Juste un peu. Et écoutez-moi.

Je vais vous raconter une histoire.

Celle de notre île d’Oestant où dorment trois géants : Baile, aux rêves de mort et de musique, Leborcham, mère du brouillard, des collines et des plaines, et enfin le puissant Fraech aux songes de gloire et de batailles. Je vais vous parler de guerres, d’amour et de trahisons ; de cris, de sang et de larmes. Je vais vous parler de grands espoirs, de ce qui est vain. De ce qui meurt.

Alors, fermez les yeux. Laissez-vous aller. Voilà.

Mon histoire commence sur la lande, en bord de mer, dans le château de l’étrange roi Lothar. »

Mon avis

Ce roman est une véritable pépite ! Je ne sais pas encore si c’est un coup de cœur mais si ça n’en est pas un, ça s’en rapproche dangereusement !

Avant de commencer ce titre, j’avais entendu ou lu (je ne sais plus) des avis affirmant qu’il fallait davantage le lire pour son ambiance que pour son intrigue. Après lecture, je ne suis pas totalement d’accord avec cette assertion. Alors oui, l’intrigue est, par certains aspects, un peu linéaire (au début tout au moins) : en ce sens, je donne raison à ces avis. Je trouve, cependant, que, passée la première partie, cette fameuse intrigue prend de l’ampleur et devient plus complexe. Les événements (batailles, révélations,…) de ce récit m’ont donc tout autant portée lors de ma lecture que l’ambiance en elle-même. Une ambiance, j’en conviens, très marquée, mystérieuse et cotonneuse, à travers laquelle résonnent le fracas des armes et le son des cors de guerre !

Comme le dit le résumé, nous accostons ici sur une île portée par les rêves de géants endormis. Ne vous attendez pas à les croiser eux-mêmes directement dans ce roman. Le narrateur nous conte l’histoire des habitants de cette île, pas celle de ces fondateurs. Toutefois, leur présence est presque palpable, tout comme leurs rêves qui guident la destinée des insulaires !

Ce roman alterne deux « sortes » de chapitres : certains (très courts) sont consacrés au « présent ». Nous y rencontrons le conteur, et l’assemblée qui l’écoute, dans une petite auberge. Ce conteur rapporte le récit d’événements récents, encore frais du sang versé. Il s’adresse régulièrement à son public (et, à travers lui, au lecteur) et le tient en haleine en titillant sa curiosité. Les autres chapitres nous plongent directement dans l’histoire qu’il relate : celle de Bran, un des fils du roi de Lothar, dont nous suivons les péripéties d’un point de vue externe. J’ai apprécié ce héros jovial, loyal et un brin naïf (du moins au début), avide de fêtes, de musique et de femmes, ravi de laisser à son frère ainé le rôle d’héritier sérieux accompli. Malheureusement pour lui, il va être rapidement confronté à la dure et crue réalité. C’est un personnage attachant et touchant. J’ai aimé aussi son histoire avec Sile, cette jeune femme triste et revêche, guerrière émérite sans peur et sans demi-mesure. Et puis Caem, l’homme-lige de Bran, à la fois sage et fidèle, jusqu’à l’indécence, prêt à tout pour respecter son serment et protéger son maître !

Comme lors de mes précédentes lectures, la plume de David Bry m’a énormément plu ! Je trouve qu’elle s’est parfaitement prêtée au jeu et à l’atmosphère de ce roman. J’ai pris plaisir à lire ses descriptions, truffées d’énumérations, tout comme ses phrases plus courtes et percutantes. La narration nous emporte, comme dans une chanson de geste médiévale, dans ce récit épique et tragique ! J’étais avec nos personnages lors des combats mais aussi dans leur quotidien, sur cette île brumeuse, plongée dans les songes des géants.

J’aimerais vous en dire beaucoup plus sur ce titre et en même temps… Il m’est difficile de vous en parler parce que je souhaite que vous découvriez cette histoire comme moi, c’est-à-dire, sans trop en savoir ! Sachez juste qu’il est question de fratrie, d’amour, de brouillard, de combats, de rêves, de jalousie et d’amitié.

En bref, un récit haut-en-couleur, portée par une très jolie plume. J’aurais peut-être préféré que les géants rêvent d’une autre fin…Et pourtant, aussi douce-amère soit-elle, elle est magnifique telle qu’elle ! N’hésitez donc plus à entrer dans cette auberge, à vous installer à une table et, à votre tour, à vous laisser porter par le destin de Bran et de ses compagnons.

Mon appréciation

Publicité

8 commentaires sur “« Le chant des géants » de David Bry #PLIB2023

Ajouter un commentaire

  1. Pas encore lu ni même acheté, chaque fois j’ai laissé l’exemplaire comme il y en avait peu pour que de nouveaux lecteurs puissent découvrir xD je ne sais pas trop si je vais l’aimer, je suis moins portée par les récits d’ambiance. Mais bon, c’est David alors ce sera forcément un bon texte.

    Aimé par 1 personne

  2. Encore une élogieuse et enthousiasme chronique concernant ce roman que je veux absolument découvrir. Malheureusement, il est sur la liste que j’ai réalisé pour mon anniversaire et je vais devoir attendre avant de pouvoir fêter mon anniversaire 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :