Oniria, tome 1 Le royaume des rêves de B.F. Parry

Édition : Hachette

Parution : 1er octobre 2014

Pages :336 pages

Prix : 16.5 €

Résumé 

Eliott, 12 ans, est un garçon en apparence comme tous les autres. Jusqu’au jour où il découvre un sablier magique qui lui permet de voyager dans un monde aussi merveilleux que dangereux : Oniria, le monde des rêves. Un monde où prennent vie les milliards de personnages, d’univers, et toutes les choses les plus folles et les plus effrayantes rêvées chaque nuit par les êtres humains. Collégien ordinaire le jour, Eliott devient la nuit, parmi les rêves et les cauchemars qui peuplent Oniria, un puissant Créateur, qui peut faire apparaître tout ce qu’il souhaite par le simple et immense pouvoir de son imagination. En explorant Oniria pour sauver son père, plongé depuis plusieurs mois dans un mystérieux sommeil, Eliott est finalement confronté à son extraordinaire destin. Car Eliott est l « Envoyé » : il doit sauver le Royaume des rêves, menacé par la sanglante révolution des cauchemars.h

Mon avis

Je tenais tout d’abord à remercier Netgalley et les éditions Hachette pour ce service-presse.

J’ai bien aimé ma lecture : un chouette récit avec un univers riche et une intrigue complexe. 

L’univers

L’auteur, pour moi, a su rendre tangible ce monde des rêves pourtant si mystérieux, si immatériel. Oniria est un monde à part où l’impossible devient possible puisqu’à travers nos rêves nous pouvons tout imaginer, tout créer. Dans ce monde, toujours en mouvement, il y a, malgré tout, des sortes « règles ». Sur Oniria, certains personnages apparaissent en fonction des rêves que font les hommes (les Oniriens), d’autres sont immuables (les Oza-Goriens). À côté de ces habitants d’Oniria, se côtoient les mages (le rêveurs « normaux ») et les Créateurs, comme Eliott. Tous ces personnages ont des particularités dont je ne vous parlerai pas pour vous laisser le plaisir de la découverte.

En bref, j’ai beaucoup aimé cet univers. Je l’ai trouvé à la fois fantasque et imprévisible, comme sont les rêves et, en même temps, assez consistant et bien décrit pour que le lecteur puisse se l’imaginer, se l’approprier et le parcourir aux côtés des personnages.  

L’intrigue

Eliott débarque dans ce monde des rêves pour trouver une personne précise, susceptible de l’aider à sauver son père. Une formalité qui, croit-il, sera vite réglée. Malheureusement pour lui, ce n’est pas aussi simple et sauver son père va s’avérer bien plus complexe que prévu. Le monde des rêves vit une période compliquée et d’autres intrigues vont venir se mêler à l’intrigue de base. J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur a construit son histoire. Je pressens que tout doit sûrement être lié et je suis impatiente de voir si j’ai raison ou non. Bien que, malgré cette impatience, en refermant le livre, je n’ai pas éprouvé le besoin de me jeter sur le second tome.  J’ai trouvé que c’était une bonne lecture, sans être addictive.

Les personnages

Pour moi, le seul petit bémol à cette histoire, ce sont les personnages (assez nombreux) auxquels je ne me suis pas vraiment attachée. Peut-être parce que le caractère de certains n’était pas assez développé à mon gout (comme pour Eliott) ou qu’ils étaient trop « clichés » (comme la belle-mère, …). Seule exception à la règle : Katsia et Farjo qui mettent, en plus, une touche d’humour bienvenue dans ce récit. De manière général, j’ai préféré les personnages d’Oniria, à ceux du monde « normal ».

Comme cette sage compte de nombreux tomes, j’espère que ces personnages vont se complexifier et devenir plus intéressants dans les tomes suivants.

h

En bref, sans être une lecture addictive et sans avoir un style particulièrement prenant, j’ai beaucoup aimé cette histoire. L’univers est vraiment bien construit, très dense et, pour moi, il tient tout à fait la route. Si les personnages ne sont pas tous intéressants et attachants, j’ai bien aimé suivre leurs aventures et je suis curieuse de voir comment ils vont évoluer. L’intrigue est également très intéressante. Je conseillerais donc ce livre à tous ceux qui ont envie de se laisser entraîner dans ce monde des rêves complexe et attrayant.

Ma note : 8,5/10 hgd

Publicités

2 commentaires sur “Oniria, tome 1 Le royaume des rêves de B.F. Parry

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :