« Ce qui hante les bois » de Dawn Kurtagich

Édition : Chat Noir

Parution : sortie papier prévue le 1er avril 2020 mais repoussée (disponible en ebook par contre et précommande ouverte!!)

Pages :  341 pages

Prix : 19,90 euros

Résumé

« Fuyant un père qui les maltraite, Silla et Nori arrivent à «La Baume», le manoir de leur tante, une vieille bâtisse couleur de sang. Pour la première fois, les deux sœurs se sentent enfin en sécurité. Mais peu à peu une sombre réalité se dévoile… Le bois qui entoure la propriété n’est-il pas trop silencieux ? Tant de questions restent sans réponse : qui est cet homme que seule Nori peut voir ? Tante Cath n’est-elle pas en train de sombrer dans la folie ? Et pourquoi les arbres semblent-ils se rapprocher ? »

12 histoires sur les forêts hantées les plus terrifiantes

Mon avis

Je remercie chaleureusement les éditions du Chat Noir pour l’envoi de ce roman et pour leur confiance !

Alors ce livre…Wouaw ! Quelle claque ! J’ai adoré ! Comme j’avais passé un très bon moment avec The Dead House de la même autrice ; je me doutais que Ce qui hante les bois avait de fortes chances de me plaire…mais pas à ce point-là ! C’est une pépite ! J’ai frôlé le coup de cœur ! Je pense toutefois que le côté glauque et horrifique m’empêche de l’atteindre. J’ai adoré, oui, mais cela reste un genre avec lequel je ne suis pas totalement à l’aise !

Tout commence lorsque Silla et Nori arrivent chez leur tante Cath afin de fuir un père violent. Cath habite un manoir, « La Baume », perdu au milieu des bois. Si les deux sœurs pensent, dans un premier temps, avoir enfin trouvé un lieu où elles seront en sécurité, cette belle façade se fissure petit à petit. Le manoir, vétuste et délabré, prend bientôt des allures de maisons hantées. Quant aux arbres de la forêt, dans laquelle leur tante leur interdit de pénétrer, ils semblent se rapprocher un peu plus chaque jour et avec eux l’ombre du Croquemitaine…

12 histoires sur les forêts hantées les plus terrifiantes

Avant de parler du contenu en tant que tel, je voudrais vous toucher un mot sur le « contenant ». D’abord la couverture est SUBLIME!! 🙂 Ensuite, la typologie suit le sens du texte et le sert : certains mots sont plus grands, d’autres plus petits ; la mise en page varie également en fonction de la signification du récit. De plus, comme pour son précédent titre, Dawn Kurtagich introduit, en dehors de la narration « habituelle », des petites notes (style post-it) et les extraits d’un journal intime intitulé Le Livre Brisé. Tous ces procédés rendent la lecture très immersive et participent à l’ambiance générale du roman ! Une ambiance sombre et anxiogène, parfois glauque. Le côté angoissant est aussi accentué par les débuts de chapitre où figurent une petite comptine pour enfants : une mise en bouche à la fois innocente et glaçante !

12 histoires sur les forêts hantées les plus terrifiantes

L’autrice maitrise son sujet et retranscrit à merveilles la folie qui, insidieusement, touche Tante Cath et Silla. Elle plante également le germe du doute dans l’esprit de son lecteur : ces deux héroïnes sont-elles folles ou la forêt bouge-t-elle réellement : les racines des arbres envahissant progressivement le jardin, leurs branches venant frapper aux fenêtres des chambres ? Ce doute rend l’intrigue très addictive :  l’envie de comprendre ce qu’il se passe et de démêler le vrai du faux étant très forte !

La folie est tellement bien décrite qu’elle s’insinue partout… Un peu trop peut-être ? Vers le milieu du roman, en effet, je me suis sentie aussi perdue que l’héroïne (que nous suivons à la première personne du singulier). Son esprit malade a fini par contaminer le mien, me laissant aussi désorientée que perplexe. C’est un sentiment étrange, pas franchement confortable. Cependant, cette sensation ne fut que passagère : juste le temps de percevoir la démence de Silla sans pour autant me perdre moi-même totalement dans les méandres de cette sinistre forêt.

J’aimerais beaucoup pouvoir vous parler en détails de la fin ! Elle m’a surprise, touchée, transportée,…! Elle éclaire les zones d’ombre en répondant à toutes nos questions tout en nous offrant une nouvelle vision sur cette histoire. Elle est particulière, je vous l’accorde et, de ce fait, je suppose qu’elle ne plaira pas à tout le monde mais, pour ma part, elle a comblé toutes mes attentes (et plus encore). C’est grâce à elle, entre autres, que ce roman est passé de « bonne lecture » à « pépite » pour moi !

12 histoires sur les forêts hantées les plus terrifiantes

En bref, un roman qui brasse avec brio, comme la quatrième de couverture l’indique très bien, les différents genre du gothique, du fantastique et de l’horreur. Mon petit cœur sensible a été plus d’une fois malmené mais Waouw… Le dénouement est grandiose et je ne regrette pas un seul instant ma lecture. Je vous conseille donc ce titre !… Si du moins, vous n’avez pas peur de toucher du doigt la folie qui hante ses pages, voire de vous laisser, vous-mêmes, submerger par les émotions contradictoires qu’il procure.

Mon appréciation

Pépite - Editions Milan

(Il est « hors classement » puisque ce n’est pas un coup de cœur mais clairement plus qu’une très bonne lecture! :-)).

13 commentaires sur “« Ce qui hante les bois » de Dawn Kurtagich

Ajouter un commentaire

  1. Ha aucune déception avec cette maison, je vais attendre un prochain salon (espérons qu’il y en ait dans les mois à venir) pour l’avoir avec une petite dédicace de l’auteur 🙂
    Merci pour cet avis ! Ma Pal augmente dangereusement…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :