« La dernière Geste, Premier Chant, Dans l’ombre de Paris » de Morgan og Glencoe #PLIB2020

Édition : Actu Sf

Parution : 20 septembre 2019

Pages :  436 pages

Prix : 19,00 euros

#ISBN9782366294750

Résumé

« Depuis des siècles, les Humains traitent les fées, créatures magiques dont ils redoutent les pouvoirs, comme des animaux dangereux.
L’alliance du Royaume de France, de l’Empire du Japon et du Sultanat Ottoman se partage désormais l’Europe, l’Asie et l’Afrique. Ces féroces aristocraties oppriment leurs peuples et écrasent dans le sang toute révolte, qu’elle soit humaine ou féerique.
En choisissant les dangers de la liberté plutôt que la soumission aux règles de sa caste, la princesse Nekohaima Yuri va se forger ses propres valeurs et bientôt, mettra en péril la plus grande puissance du monde.
Au cœur de cette métamorphose, une amitié très improbable… »

69451

Mon avis

Je tenais tout d’abord à remercier chaleureusement Jérôme ainsi que les éditions Actu SF pour l’envoi de ce service presse !

J’ai passé un excellent moment de lecture avec « Dans l’ombre de Paris » ! Le résumé m’avait fortement attirée tout comme la magnifique couverture et le contenu ne m’a pas déçue, que du contraire !

69451

L’élément que j’ai préféré dans ce récit, c’est son univers très complexe, atypique… inclassable ! Nous sommes dans un monde futuriste (une sorte d’uchronie ?) où trois grands « royaumes » se partagent la direction de la terre ; ensemble ils forment la « Triade ». Tout d’abord, nous retrouvons la France avec à sa tête un monarque, ensuite, le Japon gouverné par un empereur et enfin le Proche-Orient, dont il est beaucoup moins question (dans ce premier tome tout du moins). Ce monde possède certaines des technologies modernes que nous connaissons (en plus développées parfois), comme la voiture, le train ou la réalité virtuelle. Par contre, il n’est jamais fait mention de portables, d’ordinateurs ou encore d’avions. En effet, le seul moyen de transport rapide pour voyager d’une contrée à l’autre réside dans le chemin de fer (tellement important qu’il est devenu une sorte d’institution à part entière avec ses propres règles, indépendantes de celles de la Triade). À côté de ces éléments empruntés à la modernité, les mœurs de cette société sont, par contraste, assez désuètes : les femmes, par exemple, sont reléguées au rang de jolis faire-valoir, tout juste capable de penser par elles-même, les homosexuelles, quant à eux, ne sont pas tolérés. Enfin, une autre particularité de cet univers est que les Hommes ne sont pas les seules créatures intelligentes à le peupler, il existe également de nombreuses fées aux redoutables pouvoirs : feux-follets, selkies, spectraux et j’en passe ! Elles sont, cependant, considérées par ces chers humains (qui en ont peur) comme des animaux, réduites à l’état de bêtes de foire et d’esclaves.

Si j’ai adoré cet univers riche et innovant, j’avoue avoir mis quelques temps avant de rentrer complètement dedans. Il nous est dévoilé petit à petit, pans par pans. L’autrice nous immerge progressivement dans son imaginaire ; chaque nouveau chapitre amenant son lot de surprises. Difficile donc, au début, d’en avoir un aperçu global ou de le concevoir dans son intégralité. Toutefois, cela ne m’a pas dérangée, d’autant que j’ai fortement apprécié cette découverte par petites touches !

69451

Au niveau de l’intrigue, le rythme est relativement lent durant la majeure partie du récit ! Comme je l’ai dit, Morgan of Glencoe prend le temps de nous décrire les différents aspects de son univers ainsi que ses nombreux personnages (dont je vous toucherai un mot par la suite). De ce fait, l’action pure n’est pas forcément présente. Cependant, j’étais tellement prise par la découverte du contexte que je n’ai pas eu besoin d’autres motivations pour tourner les pages de ce roman ! De la même manière, les enjeux de l’intrigue ne sont pas clairement définis dès le départ. Il n’y a pas une quête ou un but à atteindre bien précis. Simplement des personnages qui évoluent dans leur monde et que nous suivons (avec beaucoup d’intérêt pour ma part) sans savoir où tout cela va mener ! D’ailleurs, j’aurais  du mal à vous résumer cette intrigue. En voici toutefois les grandes lignes : la princesse Yuri, 3ème dame du Japon, va, suite à une série d’événements, être confrontée à un monde dont elle n’avait pas conscience. Un monde bien plus ouvert et tolérant que celui qu’elle connait. Elle va, par ce biais, découvrir l’envers du décor de la société dans laquelle elle a grandi et se rendre compte qu’un autre avenir est possible. Rien d’original à priori, si ce n’est l’univers autour, les thématiques fortes et tous les personnages que nous rencontrons.

69451

Parce que oui, c’est un roman choral. Et il n’y a pas à dire, les protagonistes y sont nombreux ! En dehors de la princesse Yuri, qui est dans un certain sens l’héroïne principale, nous suivons aussi Bran, Ryüzaki, Ren, Samuel, Alcyone, Gabrielle, Sir Edward et bien d’autres encore. Tous ont un rôle plus ou moins grand à jouer dans ce récit ! Et comme l’autrice prend le temps de s’attarder sur chacun d’eux, malgré leur nombre, c’est facile de s’y attacher et assez simple de ne pas les confondre (je trouve) ! Les traits de caractère de certains protagonistes sont, certes, juste esquissés dans les grandes lignes mais cela a suffi pour me séduire. J’ai surtout apprécié Bran qui a un tempérament complexe, tout en force et en subtilité ! Sir Edward m’a aussi beaucoup plu, son histoire est riche et passionnante comme les différentes facettes de sa personnalité. Pour ce qui est de Yuri, elle m’a également touchée même si son évolution m’a semblé un brin trop rapide. Certes, je conçois qu’elle change et qu’elle s’adapte à sa nouvelle situation, tout comme je peux tout à fait admettre son assimilation dans la communauté…Toutefois, le tout m’aurait paru plus crédible s’il s’était écoulé un plus long laps de temps (je n’ai plus les durées précises en tête mais cela n’excédait pas quelques semaines si mes souvenirs sont bons !), surtout au vu de l’éducation de notre princesse qui frôle le conditionnement. Bref, c’est le seul petit bémol que j’aurais à formuler !

69451

J’ai évoqué ci-dessus la présence, dans ce titre, de belles thématiques et, en effet, l’acceptation des différences, l’entraide, le partage, l’amitié et la tolérance sont autant de valeurs véhiculées entre ces lignes. Certaines manquaient peut-être parfois de subtilités mais, pour ma part, je les ai appréciées malgré tout et me suis laissée tout simplement porter par elles.

Pour terminer, un petit mot sur la fin…Et Waouw, quelle fin ! J’aimerais tellement m’étendre dessus si cela ne vous spoilait pas le récit !^^ Dans tous les cas, si le reste du roman manque un peu d’actions, les dernières pages sont, quant à elles, explosives ! Du sang, des combats, de l’émotion,…tout y est… Autant dire que je suis plus qu’impatiente d’avoir le tome 2 entre mes mains !

69451

En bref, un titre que je vous conseille même s’il ne plaira sans doute pas à tout le monde ! Ceux qui apprécient les intrigues rythmées et dynamiques, pleines d’actions seront peut-être déçus. Tout comme ceux qui redoutent les romans chorals… Toutefois, pour les autres, l’autrice développe ici un univers incroyable peuplé d’êtres attachants, le tout saupoudré de messages forts et idéalistes ! Une réussite !

Ma note: 9/10 715vwvP5ZEL.png

logo_plib_2020.png

site du PLIB

9 commentaires sur “« La dernière Geste, Premier Chant, Dans l’ombre de Paris » de Morgan og Glencoe #PLIB2020

Ajouter un commentaire

    1. Merci! ❤ Par contre, je ne dirais pas que c'est du steampunk (enfin après tout dépend de ce qu'on entend par là^^). C'est un peu inclassable comme je l'ai dit en fait mais dans tous les cas c'est vraiment bien! 🙂 Lent mais si tu accroches à l'univers, ça passe tout seul!

      Aimé par 1 personne

  1. Je te rejoins sur ce petit bémol de temporalité qui nuit à la crédibilité de l’évolution de Yuri. Il est assez peu probable, pour moi, qu’elle envoie balader des décennies d’éducation ultra-sévère aussi vite. Mais le reste est très prenant et un plaisir à lire, en effet ! ^^

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :