« Tout ira bien » d’Elena Tenace

Édition : Livr’s édtions

Parution : juin 2022

Pages :  114 pages

Prix : 12 euros

Résumé

« Emma a 15 ans. Quand elle se réveille dans une chambre d’hôpital, elle réalise qu’elle est devenue invisible aux yeux de tous. Elle a beau fouiller sa mémoire, elle ne se souvient plus de ce qui lui est arrivé. Avec l’aide de Pablo, le seul avec qui elle parvient à communiquer, Emma va rassembler les pièces du puzzle de son passé. Et si son voyage dans cet étrange purgatoire lui apportait ce qui lui a manqué dans le monde des vivants ?« 

« Tout ira bien » aborde le thème du harcèlement scolaire sous un angle mêlant fantastique et réalité.

Mon avis

De par sa thématique (celle du harcèlement scolaire) ce roman sort un peu de mes lectures habituelles. Toutefois, le côté fantastique (très présent), lui, correspond totalement à mes goûts littéraires.

Comme le dit le résumé, Emma, notre héroïne âgée de 15 ans, se réveille à l’hôpital sous une forme immatérielle. Personne ne peut ni la voir ni l’entendre. Elle s’est comme détachée de son corps, plongé dans le coma. Déjà désorientée, elle se rend également compte qu’elle est incapable de se rappeler des circonstances qui l’ont conduite là. L’âme d’Emma va alors chercher à découvrir ce qui lui est arrivé de son « vivant ». Etrangement, les réponses vont venir des objets qu’elle touche : ceux-ci la projettent dans ses souvenirs et lui font revivre des scènes de son passé. C’est donc par ce biais qu’elle va, petit à petit, reconstituer les éléments du drame qui l’ont menée tout droit dans ce lit blanc et impersonnel.

La narration passe d’un point de vue interne (à la première personne du singulier) quand nous sommes avec l’âme d’Emma, à un point de vue plus externe (à la troisième personne) quand nous plongeons dans ses souvenirs. J’ai aimé ces changements de perspective : ils donnent un certain dynamisme au récit.

Même si le point de vue d’Emma est prédominant, le roman ne se focalise pas uniquement sur celui-ci, ce que j’ai trouvé très intelligent. En effet, nous suivons aussi, bien que de façon plus sporadique, celui de ses parents. Être dans leur tête s’est avéré intéressant : ils se posent des questions sur leur propre responsabilité, culpabilisent, remettent en cause leur manière d’agir vis-à-vis de leur fille,… Et puis, bien sûr, ils espèrent intensément son réveil, ne vivent plus que dans cette attente.

Au fil de ses découvertes, Emma va également suivre son « principal bourreau » : dans l’idée de se venger, dans un premier temps, puis avec l’envie de comprendre. Comprendre non pas pour excuser ou minimiser les faits mais pour, peut-être, réussir à pardonner. Rien n’est jamais tout noir ou tout blanc.

Notre jeune héroïne ne va, heureusement, pas être seule dans sa quête. Elle va, en effet, être accompagnée, par Pablo, l’âme esseulée d’un autre élève de son école, coincée dans notre monde. Ce dernier sera un soutien pour Emma, un soutien surtout psychologique. C’est un personnage que j’ai apprécié, qui va aider la jeune fille à passer outre certaines considérations pour aller au-delà des apparences. Il apporte, notamment, un point de vue différent sur ce qu’il s’est produit.

Ce récit est assez court, cependant, l’autrice parvient, sans peine, à nous immerger dans son histoire. J’aurais certes apprécié avoir plus d’informations concernant les événements qui se sont déroulés autant dans son ancienne que dans sa nouvelle école (l’autrice nous en livre des bribes mais sans entrer dans les détails…pour éviter le côté sordide peut-être ?). Toutefois, tel quel, le roman nous apporte une bonne vue d’ensemble et répond à toutes nos questions. J’ai particulièrement aimé le choix final de l’autrice. Et malgré le peu de pages, les émotions sont bien présentes : mon cœur s’est serré plusieurs fois dans les derniers chapitres. Seul petit « bémol » (ou pas d’ailleurs) : j’ai vu venir l’une des révélations, toutefois, n’étant pas le public cible, cela ne m’a pas gênée.

En bref, un roman court, mais percutant et efficace, qui traite de la thématique très actuelle du harcèlement scolaire. La côté fantastique amène une dimension intéressante au récit, tout comme les changements de focalisation. De plus, j’ai apprécié parcourir et découvrir aussi bien l’histoire d’Emma que celles de ses proches (« amis » ou « ennemis ») sous différents angles.

Mon appréciation

2 commentaires sur “« Tout ira bien » d’Elena Tenace

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :