« Comment le dire à la nuit » de Vincent Tassy #PLIB2019

Édition : Chat Noir

Parution : 5 septembre 2018

Pages :  368 pages

Prix : 19, 90 euros

#ISBN9782375680897

Résumé

« La dame en noir vivait seule dans son château. Elle ne pouvait pas mourir. De tout ce temps qu’elle avait, elle ne faisait rien. Et puis un jour, elle trouva sur son chemin le garçon aux cheveux blancs.

Elle l’enleva.

Elle voulait vivre une histoire. Une histoire d’amour et de nuit qui traverserait les siècles. »

IMG_1933

Mon avis

J’ai lu ce roman dans le cadre d’une LC (très sympa et très prolifique) organisée autour du PLIB2019 ! Ce titre fait, en effet, partie des 21 sélectionnés. Je remercie donc ce prix de m’avoir permis de le sortir de ma PAL beaucoup plus vite que prévu. Sans lui, je n’aurais peut-être pas encore découvert la plume de Vincent Tassy ! :-O

Une plume qui m’a littéralement subjuguée dès les premières lignes ! J’ai été conquise au point que  l’auteur aurait ensuite pu écrire n’importe quoi (ou presque), j’aurais adhéré à son récit. Mon avis risque, de ce fait, d’être (encore plus) biaisé et (encore plus) subjectif que d’habitude ! 😉 Si son style m’a autant plu, c’est parce que Vincent Tassy parvient à faire passer, à travers celui-ci, une kyrielle d’émotions qui m’ont profondément touchée. Il les rend palpables, presque vivantes ! Chaque phrase, que ce soit dans sa construction ou dans le choix des mots, coïncide parfaitement aux moments vécus et aux sentiments ressentis par les personnages. Il retranscrit également merveilleusement la mélancolie qui transparait entre ces lignes. Une histoire qui, à tout instant, peut basculer dans la violence : une scène en apparence sereine laissant la place à une autre où le sang coule et où la cruauté triomphe sur les jolis sentiments. En bref, une écriture à la fois travaillée et spontanée, terriblement authentique et « vraie ».  Toutefois, je tiens à préciser que certains lecteurs ont abandonné ce roman à cause de cette plume que j’encense et à laquelle ils n’ont pas accroché. Les goûts et les couleurs comme on dit… !^^

IMG_1933

Mise à part le style de l’auteur, ce récit a bien d’autres atouts pour plaire ! Vampire et amour intemporel en sont les leitmotivs. Cependant, pour ceux qui ne supportent pas les romances, Vincent Tassy s’écarte très largement des clichés habituels du genre. Ici pas de mignardises ni de bonbons édulcorés, l’amour est, au contraire, torturé, compliqué et indomptable. Je l’ai trouvé souvent dur, d’une beauté farouche et déchirante ! Rien n’est simple ; tout est fort et rempli de contrastes. Des histoires d’amour qui prennent aux tripes et ne peuvent laisser personne indifférent (selon moi). Parallèlement, l’auteur revisite le mythe du vampire de manière très élégante (quand à la manière de se transformer, par exemple) et sanguinaire (de nombreux cadavres errent, en effet, entre les pages de ce roman). D’autres thématiques parcourent ce titre à l’ambiance sombre, gothique et un brin féérique : la richesse des différences, le sens de sa vie, la connaissance et l’acceptation de soi, le deuil,…

J’ai parlé d’histoires avec un « s » puisque ce livre nous propose de suivre plusieurs destins entremêlés qui prennent place à des époques différentes. Des destins qui se croisent et se complètent. Chaque chapitre est, de ce fait, consacré à un personnage en particulier. Vincent Tassy a choisi, par ailleurs, une narration à la troisième personne. L’intrigue est très bien menée et suscite de nombreuses interrogations : qui est qui, comment, pourquoi,… ? Toutes trouvent une réponse avant la fin. Fin tout simplement parfaite pour chacun des personnages. Au vu de leur parcours et de leur personnalité, ils arrivent tous là où ils doivent arriver, en quelque sorte ! Pour autant rien n’est prévisible mais, une fois le livre refermé, il parait clair que chacun d’entre eux a enfin trouvé sa place, une sorte de repos après la tempête.

IMG_1933

Les personnages présentent tous des profils atypiques et « hors-normes ». J’ai apprécié cette rencontre avec des héros qui sortent des sentiers battus ; qui, pour la plupart, se cherchent ou se sont cherchés et qui vivent souvent à cheval entre deux mondes : celui des hommes et des femmes, celui des vivants et des morts,… J’ai assez rapidement accroché avec tous ces protagonistes et j’ai aimé suivre chacune de leur histoire. Ils sont complexes, nuancés et tangibles. Et même si, parfois, certains de leurs actes sont répréhensibles voire difficilement pardonnables, ils sont compréhensibles, au vu de leur vécu. L’auteur ne cache rien de leurs faiblesses mais rend si bien les choses que l’empathie fleurit et grandit inévitablement au fil de la lecture !

IMG_1933

Ma seule petite déception est de ne pas avoir pu lire ce roman plus « vite ». J’ai adoré les échanges générés par la lecture commune que j’ai trouvés très riches et intéressants. Cependant, j’ai déploré de ne pouvoir avancer à mon rythme. J’ai eu la sensation d’être sans cesse coupée dans mon élan alors que j’aurais apprécié me plonger uniquement dans cet univers très particulier, qu’il m’accompagne durant la journée et qu’il me reste en tête entre deux phases de lecture. Du bon et du moins bon donc mais, malgré ce petit bémol, je ne regrette pas d’avoir participé cette LC ! 😊

IMG_1933

En bref, je pense avoir eu un petit coup de cœur pour ce titre (bien que j’ai toujours du mal à les définir…). Cette hésitation ne change rien, par contre, au fait que je vous le conseille à 100%. C’est un roman atypique et original qui ne plaira peut-être pas à tout le monde. Toutefois, il mérite, très largement, d‘être ouvert et découvert. Si la plume vous emporte comme elle m’a emportée, je gage que vous ne serez pas déçus ! Pour ma part, c’est certain, il figurera en bonne place parmi mes 5 finalistes du PLIB2019 aux côtés de « La fille qui tressait les nuages » de Céline Chevet (un autre ouvrage des éditions du Chat Noir) !

Si vous ne l’êtes pas encore, ces chroniques vous convaincront sûrement :

Ma note: 10/10 Résultat de recherche d'images pour "smiley lune"

Publicités

13 commentaires sur “« Comment le dire à la nuit » de Vincent Tassy #PLIB2019

Ajouter un commentaire

  1. Trop contente que tu aies aimé à ce point ♥ J’ai même préféré Apostasie (dispo en poche chez Hélios même si édité au chat noir à l’origine) à celui ci alors si tu as l’occasion…
    Je ne sais pas comment tu fais pour gérer les LC je crois que je n’y arriverai jamais moi :’)

    Aimé par 1 personne

    1. J’hésite à l’acheter aux chats noirs ou chez Helios! J’aime beaucoup les deux couvertures en fait! 😀 Ce qui est sûr c’est que je vais le lire et que je vais suivre de près son travail! ❤
      Ben celle-ci était vraiment super intéressante mais je me rends compte que les LC de ce genre où l'on s'attend ne me conviennent effectivement pas spécialement..:-/

      Aimé par 1 personne

      1. Bah chez Helios c’est moins cher mais l’objet au chat noir est vraiment beau. Moi je l’avais lu à sa sortie :3 Je suis contente que tu aies aimé à ce point ^-^
        Na mais ça ne convient pas à mon style de lecture non plus, devoir attendre les autres et tout laisse tomber. Je lis à mon rythme et zut le reste :’)

        Aimé par 1 personne

    1. J’en suis ravie parce que j’ai l’impression de n’avoir pas vraiment réussi à rendre hommage au livre mais je pense que c’est souvent le cas quand il s’agit d’un coup de coeur! Bref, très contente de t’avoir donné envie! Plus qu’à croiser les doigts pour que tu accroches à la plume!!

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :